Unlikely Bedfellows: Exploring Unique Performing Arts Collaborations

Publié par : 

Cette étude canadienne, basée sur des entrevues avec plus de 50 personnes travaillant dans des collaborations « non traditionnelles », propose un profil de ces collaborations afin de comprendre comment de tels partenariats peuvent aider les organismes artistiques à mieux se faire connaître auprès de la population, à accroître la diversité, à développer des publics et à renforcer les ressources financières.

Le rapport observe que les collaborations avec les organismes d'affaires et communautaires peuvent aider ces derniers à mieux comprendre la créativité artistique et la résolution de problèmes tout en demeurant en contact avec le patrimoine culturel de la collectivité. Une des personnes rencontrées du milieu des arts de la scène a observé que la plupart des gens d'affaires avec qui elle était en contact croyait que la créativité est « ce que les autres gens font - qu'ils ne sont pas eux-mêmes créatifs… Alors ce que nous avons fait c'est de convaincre les gens qu'ils doivent d'abord reconnaître qu'ils sont créatifs tout le temps et c'est un peu comme un commutateur qui s'allume dans leur esprit et que c'est une habitude que l'on prend juste à faire des choix. »

Le rapport maintient que « les compétences et les attributs propres aux industries culturelles peuvent souvent s'avérer d'une grande valeur lorsqu'on les applique dans d'autres domaines de la vie… D'autres secteurs de la société ont soif de ces types de ressources et ont vraiment besoin des talents des artistes. » Les compétences et caractéristiques artistiques précieuses comprennent l'imagination, les contes, la résolution de problèmes, la créativité, la pensée abstraite et la réflexion.

Le rapport identifie les éléments préalables d'une collaboration, les options du processus de collaboration et les produits ou résultats des collaborations à l'intérieur et à l'extérieur des arts de la scène.

Le rapport propose également des conseils pour les organismes qui envisagent des partenariats inhabituels. Trois recommandations visent les éléments préalables d'une collaboration : « passer du temps à l'extérieur de son art, mobiliser des gens qui font le pont entre les milieux et puiser dans ce que l'on connaît ». Concernant le processus collaboratif, le rapport note « qu'il est essentiel de s'aligner et de s'adapter de façon appropriée » et que le processus collaboratif doit évoluer graduellement au fil des échanges et des apprentissages. Concernant les « produits des partenariats, on peut tirer deux grandes conclusions : il faut que la vision soit juste et il faut permettre les échecs ».

Somme toute, l'auteur estime que « même si la route qui mène à une collaboration significative est parsemé d'embuches, les résultats peuvent bien en valoir la peine ». Toutefois, « les initiatives coopératives mal conçues peuvent de fait entraîner les participants loin de leurs principaux objectifs ».

Summary: 

Cette étude canadienne, basée sur des entrevues avec plus de 50 personnes travaillant dans des collaborations « non traditionnelles », propose un profil de ces collaborations afin de comprendre comment de tels partenariats peuvent aider les organismes artistiques à mieux se faire connaître auprès de la population, à accroître la diversité, à développer des publics et à renforcer les ressources financières.

Legacy ID (artUID): 
50222