Transformer les communautés à l’aide des arts : Une étude de trois quartiers de Toronto

(Transforming Communities through the Arts – A Study of Three Toronto Neighbourhoods)

Publié par : 

Le fruit de deux ans de recherches, cette étude se propose de « mieux comprendre comment les résidents s’impliquent dans les arts au niveau communautaire, d’explorer les obstacles à l’accès aux arts et de recenser les moyens de renforcer l’engagement local envers les arts ». Les 17 chercheurs de l’étude ont établi « 300 connexions » par l’entremise d’entrevues, de groupes de discussions et de sondages avec 191 « résidents, artistes, groupes artistiques et organismes de services sociaux » de trois quartiers de Toronto (Malvern, St. James Town et Weston Mount Dennis). Chacun de ces quartiers compte un nombre élevé d’enfants et de jeunes ainsi qu’une proportion relativement élevée de nouveaux immigrants. Étant donné leurs défis socio-économiques, ces quartiers « ont été choisis pour des initiatives de développement communautaire ».

L’étude constate que chacun de ces quartiers a des actifs considérables, y compris des ressources et des dirigeants locaux, « les antécédents et les traditions diversifiés des résidents, la capacité des gens d’utiliser ce qu’ils trouvent dans leur milieu immédiat pour contester, créer et célébrer, ainsi que des éléments plus intangibles comme un esprit local, la résolution des gens et selon le dire d’un résident, “un merveilleux feeling communautaire” ».

Un aspect intéressant de l’étude porte sur la perception qu’ont les résidents des arts. Au cours des entrevues, « le mot qui revient le plus souvent est ‘expression’ », y compris s’exprimer, liberté d’expression, expression de son expérience et expression de son identité. Lorsqu’ils sont interrogés sur leurs pratiques artistiques, les répondants fournissent 96 exemples, dont 11 qui reviennent dans les trois quartiers : être DJ, dessin, cinéma (ou faire des films), jardinage, peinture, photo, poésie, couture, narration, théâtre et art mural.

Le rapport dégage les motivations des personnes interviewées qui s’intéressent aux arts, leurs perceptions des effets des arts sur leur communauté et les individus ainsi que les obstacles à la participation aux arts. Les motivations les plus souvent mentionnées comprennent le désir d’accroître ses relations avec les autres (39 % des répondants), le désir de faire bouger les choses dans sa communauté (31 %), et la volonté d’entrer en contact avec « une création artistique qui rend hommage aux relations familiales et culturelles » (23 %). Les effets des arts sur la communauté les plus souvent mentionnés sont le partage d’expériences (42 %), la création de liens (39 %), les occasions de réseautage (38 %), et la réduction des différences (36 %). Quant à l’impact des arts sur les individus, les répondants ont mentionné le plus souvent l’expression de soi (41 %), la reconnaissance (39 %), un sentiment d’identité renforcé (38 %), et la création de l’estime de soi (37 %). Les obstacles à l’accès aux arts les plus souvent évoqués sont les problèmes personnels (y compris la disponibilité, la santé, etc., 46 %), le manque d’information (39 %), l’absence d’espaces artistiques (36 %), et les obstacles culturels ou linguistiques (35 %).

Pour améliorer les arts dans leurs quartiers, les répondants recommandent de renforcer les arts en tant que ressource locale et de créer des espaces artistiques additionnels, des programmes artistiques viables et accessibles, et une identité artistique locale. En se fondant sur les résultats de leurs recherches, les auteures recommandent les mesures suivantes :

  • Il faut approfondir les liens (y compris en améliorant les communications à l’intérieur des communautés et en renforçant les liens entre les artistes).
  • Il faut élargir et améliorer les occasions de mentorat (y compris le soutien, le mentorat et les relations à l’intention des artistes professionnels nouveau-venus ainsi que le développement des compétences et le mentorat pour les artistes émergents).
  • Il faut améliorer la viabilité des arts et de la culture dans les quartiers (y compris des espaces additionnels pour des activités culturelles ainsi que l’augmentation du financement des projets et du soutien de fonctionnement des organismes qui œuvrent dans les quartiers prioritaires).
Summary: 

Le fruit de deux ans de recherches, cette étude se propose de « mieux comprendre comment les résidents s’impliquent dans les arts au niveau communautaire, d’explorer les obstacles à l’accès aux arts et de recenser les moyens de renforcer l’engagement local envers les arts ». Les 17 chercheurs de l’étude ont établi « 300 connexions » par l’entremise d’entrevues, de groupes de discussions et de sondages avec 191 « résidents, artistes, groupes artistiques et organismes de services sociaux » de trois quartiers de Toronto (Malvern, St. James Town et Weston Mount Dennis).