Situation des artistes / Danse / Arts multidisciplinaires

Volume 16 Numéro 7

Dans ce numéro : Les faits saillants de quatre rapports qui examinent différents aspects de la vie professionnelle, des revenus et de la formation des artistes, y compris des rapports sur les interprètes en danse au Canada, les artistes et regroupements multidisciplinaires au Canada, la formation en entrepreneuriat des artistes américains, et la relation (possible?) entre la situation socioéconomique et l’accès à une carrière artistique professionnelle.

PreviewAttachmentSize
ARM_vol16_no7_FR.pdf402.71 KB

Articles

  • Activités, revenus, santé et développement de carrière

    Ce sondage auprès de 532 interprètes professionnels en danse au Canada examine « le travail en danse, les caractéristiques démographiques, les situations familiales, la vie professionnelle, les revenus, la santé et le bien-être, ainsi que le développement et les transitions de carrière ».

  • Document de discussion sur la multidisciplinarité dans les arts au Canada

    Ce rapport, qui se fonde sur 11 études de cas d’artistes, de regroupements et d’organismes qui ont des pratiques multidisciplinaires au Canada, recense « les principales caractéristiques des démarches multidisciplinaires… pour améliorer et préserver leurs pratiques, leurs activités et leurs structures ». On y trouve également une description des principaux défis et principales possibilités de cette discipline. Le rapport observe que la démarche des artistes multidisciplinaires « comprend, entre autres, le mélange de disciplines artistiques, d’art communautaire et socialement engagé, de pratiques artistiques autochtones et pluriculturelles, de technologies, de science, ainsi que le mixte de vocation lucrative et non lucrative ».

  • Résultats du module d’enquête SNAAP de 2015 (Career Skills and Entrepreneurship Training for Artists)

    Ce rapport présente une analyse des réponses de 26 000 diplômés de programmes artistiques dans 43 établissements aux États-Unis. Il fournit « des informations sur l’état actuel de l’enseignement des compétences professionnelles et de l’entrepreneuriat dans les écoles d’art ». L’auteure avance que « l’acquisition de solides compétences en affaires et en entrepreneuriat préparera les diplômés [en art] à une carrière sur le marché qui récompense de plus en plus l’entrepreneuriat ».

  • La clé du succès pourrait être la tolérance au risque et non le talent (Who can afford to be a starving artist?)

    S’inspirant des résultats d’une foule de sondages surtout américains, ce reportage maintient qu’il y a « des indications troublantes d’une corrélation entre le statut socioéconomique et l’accès à une carrière artistique ».