Rapport sur les indicateurs de performance de 2015

(2015 Performance Measurement Report)

En se fondant sur des données soumises par les municipalités et examinées par des pairs, ce rapport compare les dépenses municipales dans 36 secteurs de services, dont la culture. Bien que 15 municipalités aient participé à cette initiative, seulement huit ont fourni des données sur leurs services culturels (soit leurs subventions et dépenses globales au chapitre de la culture). Six de ces huit municipalités sont en Ontario, un reflet de l’origine de ce projet issu d’une initiative d’étalonnage municipal dans cette province.

Le rapport rappelle que chaque municipalité est différente quant aux facteurs qui ont une incidence sur les résultats « comme la population, la taille géographique, la structure organisationnelle, le type de gouvernement et la législation ». La plus petite ville à avoir déclaré des données culturelles est Thunder Bay (108 000 habitants) et la plus grande est Toronto (2,8 millions). Les résultats de 2015 reflètent également d’autres facteurs exceptionnels dont un arrêt de travail touchant 750 employés municipaux de London et des projets patrimoniaux de grande envergure en cours à Montréal pour son 375e anniversaire (en 2017).

En 2015, le coût global médian des services culturels dans les huit villes était de 26,84 $ par habitant. C’est à Montréal que l’on constate les dépenses les plus élevées au chapitre des services culturels (43,79 $), suivie d’Ottawa (33,21 $) et de Toronto (31,81 $). Il s’agit de trois des quatre plus grandes villes à avoir fait état de leurs dépenses culturelles en 2015. Le coût global médian des services culturels dans les huit villes a augmenté de 12 % entre 2013 (24,05 $ par habitant) et 2015 (26,84 $).

Les subventions médianes au chapitre des arts, du patrimoine et des festivals se situent à 8,86 $ par habitant. C’est encore à Montréal où celles-ci sont les plus élevées (23,16 $), suivie de Thunder Bay (17,59 $) et d’Ottawa (9,70 $). Les résultats pour l’ensemble des subventions culturelles reflètent le fait que Montréal n’a pas déclaré de données pour cet indicateur. La subvention médiane des sept autres villes était de 9,31 $ en 2015, Thunder Bay (17,79 $) et Ottawa (11,26 $) arrivant en tête de peloton.

Summary: 

En se fondant sur des données soumises par les municipalités et examinées par des pairs, ce rapport compare les dépenses municipales dans 36 secteurs de services, dont la culture. En 2015, le coût global médian des services culturels dans les huit villes était de 26,84 $ par habitant. C’est à Montréal que l’on constate les dépenses les plus élevées au chapitre des services culturels (43,79 $), suivie d’Ottawa (33,21 $) et de Toronto (31,81 $). Les subventions médianes au chapitre des arts, du patrimoine et des festivals se situent à 8,86 $ par habitant. C’est encore à Montréal où celles-ci sont les plus élevées (23,16 $), suivie de Thunder Bay (17,59 $) et d’Ottawa (9,70 $).