Rapport d’étalonnage des investissements communautaires des entreprises canadiennes

Résumé (Canadian Corporate Community Investment Benchmarking Report)

Auteur : 

Ce rapport, qui est basé sur un sondage de 2012 auprès de 180 professionnels des investissements communautaires travaillant pour des entreprises canadiennes, examine le soutien accordé aux initiatives communautaires par les entreprises. Le sondage a constaté que les quatre types d’investissements communautaires les plus fréquents sont : « les dons financiers aux organismes communautaires; les contributions sous forme de commandites ou d’activités de marketing; la prestation de ressources, de services et de marchandises en nature; et le soutien des programmes de bénévolat des employés ».

Les entreprises sondées ont donné un total de 710 millions de dollars aux organismes communautaires en 2011. Presque trois quarts des contributions des entreprises (72 %) proviennent de seulement 13 % des entreprises sondées.

Globalement, 77 % des entreprises sondées ont fait des dons financiers à des organismes civiques et communautaires, et 67 % à des organismes de santé. « En moyenne, les entreprises déclarent avoir accordé un soutien dans cinq secteurs. » Le résumé succinct ne précise pas les pourcentages accordés aux organismes artistiques et culturels. (Le rapport complet est en vente pour 1 195 $.)

Presque la moitié des entreprises sondées ont un programme où l’entreprise donne un montant égal aux dons de ses employés à un organisme. Le communiqué du rapport suggère que « les programmes de dons jumelés constituent un potentiel inexploité ».

Le sondage a demandé aux répondants s’ils avaient maintenu leurs contributions communautaires malgré le ralentissement économique. Le communiqué précise que 85 % des entreprises sondées « ont maintenu ou augmenté leurs programmes d’investissements communautaires » au cours des cinq dernières années.

Sur le plan des motivations des contributions communautaires, le sondage a trouvé que « l’amélioration de la culture et de la réputation de l’entreprise est la principale motivation à l’origine de nombreux programmes d’investissements communautaires ». On accorde moins d’importance aux motivations directement rattachées à l’entreprise (comme la « réduction des risques, le maintien de la légitimité sociale du fonctionnement de l’entreprise et les investissements communautaires dans le cadre d’une stratégie de gestion des pressions réglementaires »).

Les niveaux de dotation des programmes d’investissements communautaires des entreprises sont relativement peu élevés, 41 % des entreprises déclarant n’avoir qu’un employé ou moins affecté à cette tâche. Soixante-neuf pour cent des entreprises ont indiqué que leurs présidents et PDG sont « très ou extrêmement impliqués dans le programme d’investissements communautaires ».

Summary: 

Ce rapport, qui est basé sur un sondage de 2012 auprès de 180 professionnels des investissements communautaires travaillant pour des entreprises canadiennes, examine le soutien accordé aux initiatives communautaires par les entreprises. Le sondage a constaté que les quatre types d’investissements communautaires les plus fréquents sont : « les dons financiers aux organismes communautaires; les contributions sous forme de commandites ou d’activités de marketing; la prestation de ressources, de services et de marchandises en nature; et le soutien des programmes de bénévolat des employés ».