Publics des arts : points de repère de 2011

(Arts audiences: Insight 2011)

Publié par : 

En se basant sur des sondages à grande échelle auprès d'adultes d'Angleterre, ce rapport se veut « un outil pour éclairer les plans de marketing et de développement des auditoires pour les organismes artistiques, les autorités locales et les autres organismes qui interviennent dans les arts ». Le rapport brosse le portrait de 13 segments de consommateurs des arts, en fonction des tendances en matière de consommation des arts, des attitudes envers les arts, des activités de loisirs, des facteurs sociodémographiques, de la consommation des médias et du style de vie. Bien qu'ils soient adaptés aux adultes anglais, ces segments pourraient s'avérer utiles pour les artistes et organismes artistiques du Canada qui explorent les attitudes, les opinions et les motivations possibles de leurs auditoires actuels et potentiels.

Les deux segments qui s'intéressent le plus aux arts sont les « vautours de la culture traditionnelle » (4 % de la population anglaise) et le « groupe éclectique des arts urbains » (3 %). Les personnes prospères, plus âgées et plus scolarisées (surtout des femmes) forment une proportion significative des vautours de la culture traditionnelle. En plus de leur affinité pour les arts et la culture, ces vautours aiment voyager et passer du temps avec leurs familles. Les membres de ce groupe, qui « forment cet auditoire de base fidèle pour plusieurs des arts les plus traditionnels », croient que « le temps est plus important que l'argent ». En ce qui a trait au marketing, le rapport indique que « positionner l'occasion en tant qu'activité de qualité élevée, créative et stimulant au plan intellectuel peut s'avérer très attrayant pour ce groupe ».

Le groupe éclectique des arts urbains est plus jeune, actif, hautement scolarisé, prospère et « s'intéresse plus activement aux arts que tout autre segment ». De plus, les membres de ce groupe « sont très motivés, ont un intérêt marqué pour les autres cultures et sont avides de nouvelles expériences ». Pour ces gens, les arts sont des activités amusantes et stimulantes qui les encouragent à voir la vie autrement. Pour intéresser ces personnes, le rapport note que le principal défi se trouve au niveau de la concurrence pour leur temps. Leur intérêt pour de nouvelles expériences pourrait miner leur fidélité en tant qu'auditoire de base pour un organisme en particulier, mais leurs connexions sociales pourraient en faire de précieux défenseurs des arts. Le rapport recommande que les organismes artistiques positionnent « leur offre artistique en tant qu'activité d'avant-garde, d'expression de soi, d'exploration des autres cultures et de socialisation ».

Il y a quatre groupes peu intéressés par les arts, soit les « personnes âgées qui restent chez elles » (11 %), « les amateurs de sports à la télé » (9 %), « les rêveurs qui n'ont jamais le temps » (4 %) et « les gens modestes avec peu de moyens » (3 %).

Entre ces deux regroupements se trouvent sept segments, constituant la majorité des adultes d'Angleterre, qui ont un engagement modéré envers les arts. Les plus grands de ces segments sont décrits de la façon suivante : « un dîner et un spectacle » (20 %), « plaisir, mode et amis » (16 %), « explorateurs âgés » (11 %) et « famille et communauté d'abord » (9 %). Les trois plus petits segments qui s'intéressent un peu aux arts sont les « amateurs dans la cinquantaine » (4 %), les « amateurs d'artisanat à la retraite » (également 4 %) et les « DJ de chambre à coucher » (2 %).

Le rapport contient également des descriptions complètes ainsi que des conseils pour positionner les arts pour les segments peu ou pas intéressés.

Summary: 
En se basant sur des sondages à grande échelle auprès d’adultes d’Angleterre, ce rapport se veut « un outil pour éclairer les plans de marketing et de développement des auditoires pour les organismes artistiques, les autorités locales et les autres organismes qui interviennent dans les arts ». Le rapport brosse le portrait de 13 segments de consommateurs des arts, en fonction des tendances en matière de consommation des arts, des attitudes envers les arts, des activités de loisirs, des facteurs sociodémographiques, de la consommation des médias et du style de vie. Bien qu’ils soient adaptés aux adultes anglais, ces segments pourraient s’avérer utiles pour les artistes et organismes artistiques du Canada qui explorent les attitudes, les opinions et les motivations possibles de leurs auditoires actuels et potentiels.