Payer les arts : valoriser l’art, valoriser les artistes

(Paying Artists: Valuing Art, Valuing Artists)

Publié par : 

Contrairement à quelques autres pays dont le Canada, il n’y a pas de barème de droits au Royaume-Uni pour les artistes visuels lors de l’exposition de leurs œuvres dans des musées d’art. La campagne Paying Artists (« Payer les artistes »), qui tente d’y remédier, a produit une série de rapports de recherches à ce sujet.

Le rapport Phase 1 Findings résume les résultats d’un sondage réalisé en 2013 auprès de 1 061 artistes. Comme pour tous les sondages en ligne où les répondants décident de répondre ou non, les répondants ne sont peut-être pas statistiquement représentatifs de tous les artistes visuels du Royaume-Uni.

Soixante-et-onze pour cent des personnes qui ont répondu au sondage sont des femmes. Quant à l’étape de leur carrière, 45 % des répondants se considèrent des artistes émergents, 37 % des artistes en milieu de carrière, 14 % des artistes établis et 3 % des étudiants.

En ce qui concerne le revenu tiré de leur pratique artistique (avant les dépenses), 8 % des artistes déclarent n’en tirer aucun revenu et 64 % en tirent moins de 10 000 £ (environ 20 000 dollars canadiens). Un autre 17 % des artistes ont gagné entre 10 001 £ et 20 000 £ (20 000 $ à 40 000 $), et 7 % ont gagné entre 20 001 £ et 30 000 £ (40 000 $ à 60 000 $). Seulement 4 % des artistes ont tiré plus de 30 001 £ (60 000 $) de leur pratique artistique. Selon ce sondage, les artistes classent les commissions comme leur principale source de revenus, devant l’enseignement, les ventes et les expositions.

Environ la moitié des répondants (51 %) tirent 25 % ou moins de leur revenu global de leur pratique artistique ou de métier d’art. Autrement dit, de nombreux artistes visuels « gagnent des proportions importantes de leurs revenus d’activités autres que de leur pratique artistique ».

En ce qui concerne l’importance des expositions, le sondage a trouvé que « les fonctions les plus importantes des expositions du point de vue de l’artiste sont de faire connaître l’œuvre de l’artiste dans les milieux des arts visuels et de fournir un moyen pour partager les œuvres avec le public ». Le principal obstacle à l’exposition des œuvres est que « ça coûte trop cher ».

Un rapport de 2014 (Securing a Future for Visual Arts in the U.K.) constate que « 71 % des artistes qui ont eu une exposition dans un musée d’art n’ont pas reçu de droits pour leurs œuvres. De fait, 59 % n’ont même pas reçu de paiements pour leurs dépenses ». Le rapport affirme également que « 63 % des artistes ont dû refuser des demandes de musées pour exposer leurs œuvres parce qu’ils ne pouvaient pas se permettre d’exposer sans être payés. »

Un sondage de 2015 (résumé dans le rapport Paying Artists Consultation Report 2015) examine le point de vue des artistes, des commissaires et des représentants des musées sur le paiement des artistes ainsi que sur la façon d’améliorer la négociation des droits et de calculer les droits.

Summary: 

Contrairement à quelques autres pays dont le Canada, il n’y a pas de barème de droits au Royaume-Uni pour les artistes visuels lors de l’exposition de leurs œuvres dans des musées d’art. La campagne Paying Artists (« Payer les artistes »), qui tente d’y remédier, a produit une série de rapports de recherches à ce sujet. Le rapport Phase 1 Findings résume les résultats d’un sondage réalisé en 2013 auprès de 1 061 artistes.