Les bénévoles et donateurs du secteur des arts et de la culture au Canada en 2010

1,4 million de Canadiens consacrent du temps ou de l’argent à des organismes artistiques et culturels

Résumé

De nombreux organismes artistiques et culturels du Canada structurés en tant qu’organismes sans but lucratif comptent sur les dons de travail ou d’argent de particuliers pour réaliser leur mandat. Les bénévoles et donateurs du secteur des arts et de la culture au Canada en 2010, le 40e rapport de la série Regards statistiques sur les arts, examine les heures de bénévolat et les dons financiers accordés aux organismes artistiques et culturels du Canada. Le rapport est basé sur des données que Hill Stratégies a extrait de l’Enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation de 2010 de Statistique Canada (ECDBP), une enquête auprès de plus de 15 000 Canadiens de 15 ans et plus.

Environ 1,4 million de Canadiens ont contribué du temps ou de l’argent (ou les deux) à des organismes artistiques et culturels en 2010, ce qui correspond à 5,1 % des Canadiens de 15 ans et plus. Les principales statistiques au sujet de ces bénévoles et donateurs sont présentées ci-dessous.

Bénévoles du secteur des arts de la culture

  • 764 000 bénévoles
  • 2,7 % des Canadiens de 15 ans et plus
  • 5,8 % des 13,3 millions de bénévoles au Canada
  • 97 millions d’heures de bénévolat
  • 4,7 % du total des heures de bénévolat
  • Équivalent d’environ 51 000 emplois à temps plein d’une année complète
  • Valeur de presque 1,6 milliard $
  • 127 heures en moyenne : plus que tout autre type d’organisme
  • Motivés par un désir de contribuer à leur collectivité
  • Beaucoup de bénévoles dévoués à long terme
  • Augmentation de 5 % du nombre de bénévoles depuis 2004
  • Augmentation de 11 % du nombre d’heures de bénévolat depuis 2004

Donateurs du secteur des arts et de la culture

  • 60 000 donateurs
  • 2,7 % des Canadiens de 15 ans et plus
  • 3,2 % des 23,8 millions de donateurs au Canada
  • 108 millions de dollars en dons
  • 1,0 % de tous les dons au Canada
  • 141 $ par donateur en moyenne
  • Motivés par un désir de soutenir une cause en laquelle on croit personnellement
  • Aucun changement dans le nombre de donateurs depuis 2007
  • Augmentation de 7 % du total des dons depuis 2007 (sans ajustement pour l’inflation)

(Remarque : Les estimations des heures de bénévolat, des emplois à temps plein d’une année complète et de la valeur des dons ont des marges d’erreur relativement élevées et doivent être utilisées avec prudence.)

Bien que le nombre de bénévoles (764 000) et de donateurs (760 000) du secteur des arts et de la culture soit presque identique, il y a relativement peu de gens qui font les deux. Grosso modo, 87 000 personnes ont contribué du temps et de l’argent aux organismes artistiques et culturels en 2010. C’est environ une personne sur 16 parmi les bénévoles et donateurs de ce secteur.

L’analyse démographique du rapport démontre que le niveau d’études est un facteur très important du bénévolat et des dons dans le secteur des arts et de la culture. Les diplômés universitaires sont beaucoup plus enclins que les autres Canadiens à faire du bénévolat et des dons. De plus, les femmes sont beaucoup plus enclines que les hommes à faire les deux. Le revenu du ménage et l’âge sont des facteurs importants pour les donateurs mais beaucoup moins pour les bénévoles de ce secteur.

Le rapport présente d’autres faits intéressants au sujet des bénévoles du secteur des arts et de la culture :

  • Les bénévoles des organismes artistiques et culturels ont tendance à demeurer avec le même organisme pendant des périodes assez longues : 42 % d’entre eux faisaient toujours du bénévolat pour le même organisme au bout de cinq ans.
  • Les activités de ces bénévoles sont très axées sur les événements, avec beaucoup de travail sur des comités et des conseils tout en faisant moins de collecte de fonds que dans les autres types d’organismes.
  • Ces bénévoles ont indiqué qu’ils avaient acquis notamment trois compétences importantes grâce à leurs activités bénévoles : des habiletés en communications interpersonnelles (64 % des bénévoles du secteur), des aptitudes à communiquer (56 %), et des compétences organisationnelles (44 %).
  • Très peu de bénévoles consacrent du temps à plus d’un organisme artistique et culturel.
  • Environ la moitié des bénévoles du secteur des arts et de la culture ont indiqué que leurs activités bénévoles les avaient « favorisé[e] dans [leur] emploi rémunéré ou entreprise », tandis qu’un tiers ont indiqué que leur bénévolat les avait aidé « à obtenir un emploi ou à créer une entreprise ».

Le rapport présente des comparaisons avec d’autres types d’organismes sans but lucratif :

  • Comparativement à la part du secteur des arts et de la culture de tous les bénévoles (5,8 %), les organismes de sports et de loisirs ainsi que ceux des services sociaux attirent le plus de bénévoles (25 % de tous les bénévoles chacun), suivis des organismes d’éducation et de recherche (21 %) et des organismes religieux (20 %).
  • Comparativement à la part du secteur des arts et de la culture de tous les donateurs (3,2 %), les organismes de santé ont le plus grand nombre de donateurs (63 % de tous les donateurs canadiens en 2010), suivis des organismes de services sociaux (49 %) et des organismes religieux (39 %).
  • Les organismes artistiques et culturels ont reçu 1,0 % de tous les dons, les organismes religieux 40 %, les organismes de santé 15 %, les organismes de services sociaux 11 % et les organismes internationaux 8 %.

Le rapport complet renferme également des estimations du nombre de bénévoles et de donateurs du secteur des arts et de la culture dans chaque province. Bien que ces estimations provinciales soient statistiquement fiables, toutes les données provinciales – à l’exception de celles de la Colombie-Britannique et de l’Ontario – ont des marges d’erreur relativement élevées et doivent être utilisées avec prudence. Malheureusement, les estimations des bénévoles et donateurs dans les trois territoires ont des marges d’erreur élevées et ne peuvent être formulées de façon fiable. Il n’est pas non plus possible de fournir des ventilations par type d’organisme artistique et culturel.

Au Canada, le taux de bénévolat dans le secteur des arts et de la culture est égal au taux des donateurs (2,7 % chacun). Les taux de bénévolat et de donateurs sont très semblables dans les provinces suivantes :

  • Alberta (taux de bénévolat de 2,5 %, taux de donateurs de 2,7 %).
  • Saskatchewan (taux de bénévolat de 3,2 %, taux de donateurs de 3,1 %).
  • Manitoba (taux de bénévolat de 2,9 %, taux de donateurs de 3,1 %).
  • Ontario (taux de bénévolat de 2,7 %, taux de donateurs de 2,8 %).
  • Nouvelle-Écosse (taux de bénévolat de 3,4 %, taux de donateurs de 3,3 %).

Quelques provinces ont des taux de bénévolat plus élevés :

  • Colombie-Britannique (taux de bénévolat de 3,8 %, taux de donateurs de 3,5 %).
  • Québec (taux de bénévolat de 2,0 %, taux de donateurs de 1,7 %).
  • Île-du-Prince-Édouard (taux de bénévolat de 3,0 %, taux de donateurs de 2,2 %).

Deux provinces ont un taux de bénévolat inférieur à leur taux de donateurs :

  • Nouveau-Brunswick (taux de bénévolat de 3,3 %, taux de donateurs de 4,0 %).
  • Terre-Neuve et Labrador (taux de bénévolat de 2,7 %, taux de donateurs de 3,1 %).

(Remarque : Toutes les données provinciales – à l’exception de celles de la Colombie-Britannique et de l’Ontario – ont des marges d’erreur relativement élevées et doivent être utilisées avec prudence.)

Introduction

De nombreux organismes artistiques et culturels du Canada structurés en tant qu’organismes sans but lucratif comptent sur les dons de temps ou d’argent de particuliers pour réaliser leur mandat. Ce rapport décrit les dons de bénévolat et d’argent aux organismes artistiques et culturels du Canada, y compris ceux dans le domaine des arts visuels, de l’architecture, de l’art céramique, des arts de la scène, des musées, des jardins zoologiques, des aquariums, des médias et communications et des sociétés historiques, littéraires et humanistes[1].

Le rapport est basé sur des statistiques extraites de l’Enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation de 2010 de Statistique Canada (ECDBP)[2]. Entre septembre et décembre 2010, Statistique Canada a sondé un échantillon statistiquement représentatif de Canadiens de 15 ans et plus (15 482 personnes) au sujet de leurs dons et bénévolat pour des organismes sans but lucratif au cours des douze mois qui ont précédé l’enquête.

Les bénévoles constituent une source importante de main-d’œuvre pour les organismes artistiques et culturels au Canada. Ainsi, une étude récente des organismes de diffusion des arts de la scène a constaté qu’il y avait 17 bénévoles par membre du personnel rémunéré[3]. Un sondage plus approfondi d’organismes sans but lucratif en 2003 a conclu que « près de deux tiers (63 %) des organismes artistiques et culturels sont dirigés entièrement par des bénévoles, comparativement à 54 % de l’ensemble des organismes sans but lucratif et bénévoles[4] ».

Du côté financier, les donateurs particuliers sont une composante importante du portefeuille de financement des organismes artistiques et culturels, car ils accordent un soutien aux revenus d’exploitation, aux fondations et aux collectes de fonds d’immobilisations des organismes[5]. En 2010, les dons de particuliers représentaient 7 % des revenus d’exploitation des organismes d’arts de la scène et les activités de collecte de fonds, un autre 4 % de ces revenus[6]. Pour les organismes patrimoniaux sans but lucratif (y compris les musées et les galeries d’art), l’apport (réuni) des particuliers, des collectes de fonds, du secteur privé et des fondations a représenté 11 % du total des revenus en 2009[7].

Bien que l’enquête nationale auprès des Canadiens soit statistiquement valide, la fiabilité des données limite l’envergure de l’analyse possible des donateurs et bénévoles des organismes artistiques et culturels, notamment les analyses démographiques et les ventilations provinciales. Malheureusement, les estimations des bénévoles et donateurs dans les trois territoires ont des marges d’erreur élevées et ne peuvent être formulées de façon fiable. Il n’est pas non plus possible de fournir des ventilations par type d’organisme artistique et culturel.

Bénévoles du secteur des arts et de la culture en 2010

Plus de 13 millions de Canadiens de 15 ans et plus ont fait du bénévolat dans un organisme sans but lucratif en 2010 (47 % de tous les Canadiens de 15 ans et plus). Environ 764 000 Canadiens, ou 2,7 % de la population, ont fait du bénévolat pour des organismes artistiques et culturels en 2010. Ils constituent 5,8 % des 13,3 millions de bénévoles au Canada.

Ces 764 000 bénévoles ont contribué 97 millions d’heures aux organismes artistiques et culturels en 2010, soit 4,7 % des heures de bénévolat dans tous les types d’organismes sans but lucratif au Canada. (Remarque : L’estimation des heures de bénévolat a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.)

Les 97 millions d’heures de bénévolat dans les organismes artistiques et culturels correspondent à 51 000 emplois à temps plein d’une année complète. Si l’on utilise le salaire horaire moyen des secteurs des arts, du divertissement et des loisirs au Canada en 2010 (16,03 $), la valeur de ce bénévolat s’élève à presque 1,6 milliard de dollars[8]. (Remarque : Les estimations des heures de bénévolat, des emplois à temps plein d’une année complète et de la valeur des contributions des bénévoles ont des marges d’erreur relativement élevées et doivent être utilisées avec prudence.)

Le tableau 1 résume les principales données au sujet des bénévoles au Canada.

Tableau 1

Heures moyennes de bénévolat

Les 97 millions d’heures contribuées aux organismes artistiques et culturels représentent une moyenne de 127 heures par bénévole. Comme le démontre le tableau 2, il s’agit d’un engagement moyen plus élevé que pour tout autre type d’organisme sans but lucratif. Autrement dit, les bénévoles de ce secteur contribuent plus d’heures, en moyenne, que les bénévoles de tous les autres types d’organismes[9].

Tableau 2

La part du lion des heures provient de 10 % des bénévoles

Des bénévoles généreux sont très importants pour les organismes artistiques et culturels. Les premiers 10 % de leurs bénévoles (ceux qui ont fait au moins 286 heures de bénévolat) ont contribué 61 % du total des heures de bénévolat dans ces organismes. Il s’agit d’une contribution légèrement supérieure à celles des autres types d’organismes sans but lucratif, où les premiers 10 % de bénévoles ont contribué 53 % du total des heures de bénévolat[10].

Les premiers 25 % (ceux qui ont fait au moins 110 heures) ont contribué 80 % du total des heures de bénévolat des organismes artistiques et culturels, une donnée qui est très semblable au pourcentage de l’ensemble des organismes sans but lucratif[11] (77 %).

Faire du bénévolat pour des organismes multiples

Bon nombre des 764 000 Canadiens qui ont fait du bénévolat pour des organismes artistiques et culturels font également du bénévolat pour d’autres types d’organismes. En général, les bénévoles du secteur des arts et de la culture ont également fait du bénévolat pour les organismes d’éducation et de recherche (17 % d’entre eux l’ont fait), les organismes de services sociaux (14 %), les organismes religieux (11 %), les organismes de sports et loisirs (11 %) et les organismes de santé (10 %).

Les 127 heures données aux organismes artistiques et culturels représentent 55 % des 231 heures de bénévolat que ces personnes ont donné à tous les types d’organismes. C’est très différent de la situation typique des organismes sans but lucratif, où la plupart des activités bénévoles sont concentrées dans un seul organisme. L’article Le bénévolat au Canada, basé sur la même enquête que ce rapport, précise que « 76 % des heures des bénévoles ont été consacrées à leur principal organisme (c’est-à-dire, l’organisme pour lequel ils ont déclaré le plus d’heures[12]) ».

Postes de bénévolat, activités et compétences acquises

Postes de bénévolat

Chaque organisme dans lequel une personne a fait du bénévolat au cours de l’année de référence constitue un « poste bénévole ». Comme l’information détaillée a été collectée pour un maximum de trois organismes (ou postes bénévoles) pour chaque bénévole, il y avait plus de postes bénévoles déclarés que de bénévoles[13]. Les bénévoles canadiens ont déclaré 846 000 postes dans les organismes artistiques et culturels en 2010. Ceci représente 3,8 % des postes bénévoles dans tous les types d’organismes bénévoles au Canada.

Ceci représente également, en moyenne, 1,1 poste par bénévole artistique et culturel. Autrement dit, très peu de bénévoles donnent leur temps à plus d’un organisme artistique et culturel.

Les réponses à une autre question de l’enquête indiquent que les bénévoles du secteur des arts et de la culture ont tendance à demeurer avec le même organisme pendant une longue période de temps : 42 % de ces bénévoles sont demeurés avec le même organisme pendant au moins cinq ans, ce qui est légèrement plus élevé que le pourcentage équivalent dans les autres types d’organismes (36 %). Seulement 11 % des bénévoles du secteur des arts et de la culture ont fait du bénévolat dans le même organisme pendant moins d’un an (comparativement à 23 % des bénévoles dans les autres types d’organismes).

Activités des bénévoles

L’enquête a interrogé les répondants au sujet de la nature de leurs activités bénévoles. Les résultats indiquent que les activités bénévoles des organismes artistiques et culturels sont très axées sur les événements, avec beaucoup de travail sur les comités et les conseils, mais moins de collectes de fonds que dans les autres types d’organismes. Les activités les plus fréquentes invoquées par ces bénévoles sont résumées dans le tableau 3.

Tableau 3

Compétences acquises grâce au bénévolat

Les bénévoles du secteur des arts et de la culture ont indiqué qu’ils avaient acquis notamment trois compétences importantes grâce à leurs activités bénévoles : habiletés en communications interpersonnelles (citées par 64 % des bénévoles du secteur), aptitudes à communiquer (56 %), et compétences organisationnelles (44 %).

Environ la moitié des bénévoles du secteur des arts et de la culture (47 %) ont indiqué que leurs activités bénévoles les avaient « favorisé[s] dans [leur] emploi rémunéré ou entreprise », tandis qu’un tiers (33 %) ont indiqué que leur bénévolat les avait aidé « à obtenir un emploi ou à créer une entreprise ».

Comparaison des bénévoles culturels aux bénévoles des autres types d’organismes

Les 764 000 bénévoles du secteur des arts et de la culture constituent 5,8 % de tous les bénévoles canadiens. Comme le démontre le tableau 4, parmi 14 types d’organismes sans but lucratif examinés par l’enquête, les bénévoles du secteur des arts et de la culture se classent huitièmes au plan du nombre.

Les organismes de sports et de loisirs et de services sociaux attirent le plus de bénévoles (3,3 millions chacun), suivis des organismes d’éducation et de recherche (2,8 millions), religieux (2,7 millions), de santé (1,8 million) et de développement et logement (1,3 million). Les organismes du secteur des arts et de la culture (764 000) attirent légèrement moins de bénévoles que les organismes environnementaux (771 000) mais un peu plus que ceux du secteur des subventions, de la collecte de fonds et de la promotion du bénévolat (695 000).

Tableau 4

Heures de bénévolat par type d’organisme

En 2010, les Canadiens ont fait 2,1 milliards d’heures de bénévolat pour des organismes sans but lucratif. Avec 97 millions d’heures de bénévolat – 4,7 % du total des heures de bénévolat dans tous les types d’organismes sans but lucratif – le secteur des arts et de la culture se classe septième parmi les 14 types d’organismes sans but lucratif.

La figure 1 démontre que les organismes de sports et loisirs ainsi que ceux des services sociaux ont reçu tous deux un peu moins de 20 % de toutes les heures de bénévolat en 2010 (399 et 380 millions d’heures, respectivement). Les organismes religieux ont reçu 314 million d’heures (15 %), tandis que ceux en éducation et en recherche ont reçu 187 millions d’heures (9 %). Les organismes de développement et de logement ont reçu 116 million d’heures (5 %). Les bénévoles ont contribué 105 millions d’heures aux organismes de santé (5 % de toutes les heures), légèrement plus que les heures contribuées aux organismes artistiques et culturels (97 millions d’heures, également 5 %). Les hôpitaux ont bénéficié de légèrement moins d’heures de bénévolat (63 millions d’heures, 3 %).

Figure 1

Raisons pour faire du bénévolat

Les personnes qui ont indiqué qu’elles avaient fait du bénévolat en 2010 ont été invitées à préciser les raisons les plus importantes de leur bénévolat. Presque tous les bénévoles des organismes artistiques et culturels (99 %) ont indiqué qu’ils font du bénévolat afin de contribuer à leur collectivité. De plus, exactement neuf sur dix d’entre eux ont indiqué qu’ils voulaient utiliser leurs compétences et expériences.

Trois autres raisons ont été citées par plus de la moitié des bénévoles du secteur des arts et de la culture : « réseauter avec les autres ou rencontrer des gens » (60 %), mettre en pratique leur compétences (59 %), et le fait d’avoir été touché personnellement ou de connaître quelqu’un qui avait été touché par la cause que représentait ou soutenait l’organisme (54 %). Avoir un ami qui fait du bénévolat est une raison importante pour un peu moins de la moitié des bénévoles de ce secteur (47 %).

Obstacles au bénévolat

On a également demandé aux bénévoles si dix obstacles spécifiques les empêchaient de faire plus de bénévolat. Pour les bénévoles du secteur des arts et de la culture, les obstacles les plus fréquents sont :

  • Ne pas avoir le temps (sélectionné par 80 % des bénévoles).
  • Avoir déjà consacré suffisamment de temps (50 %).
  • Ne pas être en mesure de prendre un engagement à long terme (42 %).
  • Ne pas avoir été invité à le faire (28 %).

Non-bénévoles : Obstacles au bénévolat

Les personnes qui ne faisaient pas de bénévolat ont été invitées à préciser si des obstacles spécifiques les empêchaient de faire du bénévolat dans un organisme sans but lucratif. Chez les non-bénévoles, les obstacles les plus souvent invoqués pour ne pas faire du bénévolat sont :

  • Ne pas avoir le temps (sélectionné par 67 % des non-bénévoles).
  • Ne pas être en mesure de prendre un engagement à long terme (62 %).
  • Préférer donner de l’argent plutôt que du temps (52 %).
  • Ne pas avoir été invité à le faire (45 %).
  • Avoir des problèmes de santé ou des incapacités physiques les empêchant de faire du bénévolat (26 %).
  • Ne pas être intéressé par le bénévolat (26 %).
  • Ne pas savoir comment s’engager (22 %).

Donateurs du secteur des arts et de la culture

Environ 760 000 Canadiens de 15 ans et plus (2,7 % de ce groupe d’âge) ont fait des dons d’argent aux organismes artistiques et culturels en 2010, soit 3,2 % des 23,8 millions de donateurs à tous les types d’organismes sans but lucratif au Canada[14].

Ces 760 000 donateurs ont donné environ 108 millions de dollars aux organismes artistiques et culturels en 2010. (Remarque : L’estimation de la valeur des dons a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.) L’estimation représente 1,0 % de dons financiers à tous les types d’organismes sans but lucratif au Canada.

Mêmes personnes ?

Le tableau 5 résume les principales données au sujet des donateurs au Canada.

Tableau 5

Dons moyens

Les 108 millions de dollars donnés aux organismes artistiques et culturels représentent, en moyenne, 141 $ par donateur. (Remarque : Cette estimation a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.)

Comme le démontre le tableau 6, ce don annuel moyen classe les organismes artistiques et culturels au sixième rang parmi les 13 types d’organismes sans but lucratif avec des données fiables. Les organismes religieux arrivent bon premiers, avec un don annuel moyen de 462 $. Les universités et collèges arrivent deuxièmes (302 $), suivis des organismes internationaux (277 $).

Les autres organismes ayant une moyenne supérieure à celle des organismes artistiques et culturels sont ceux voués aux subventions, collecte de fonds et promotion du bénévolat (172 $) et au développement et logement (148 $).

Tableau 6

Importance des donateurs généreux

Les donateurs généreux sont très importants pour les organismes sans but lucratif. L’article Les dons de bienfaisance des Canadiens, qui utilise le même ensemble de données que ce rapport, indique que les premiers 25 % des donateurs (don d’au moins 358 $) de tous les types d’organismes sans but lucratif représentent 83 % de la valeur totale des dons[15].

La situation est assez semblable pour les organismes artistiques et culturels. Les premiers 25 % des donateurs, qui ont contribué au moins 125 $, constituent 75 % du total des dons.

De nombreux donateurs aux organismes artistiques et culturels ont aussi fait des dons à d’autres types d’organismes en 2010. Le plus souvent, ces donateurs ont aussi fait des dons aux organismes de santé (69 % des donateurs aux organismes artistiques et culturels l’ont fait), de services sociaux (59 %), religieux (41 %), d’éducation et de recherche (32 %), des hôpitaux (28 %), et de sports et loisirs (25 %).

Décisions des donateurs et crédits d’impôt

Bien que des questions concernant les activités et les compétences acquises ne soient pas pertinentes pour les donateurs, quelques autres questions intéressantes ont été posées aux donateurs des organismes artistiques et culturels.

Seulement un quart de ces donateurs (25 %) « détermine à l’avance le montant annuel total [qu’ils donneront] à des organismes de bienfaisance ».

Un pourcentage semblable de donateurs aux organismes artistiques et culturels (28 %) affirme qu’ils « effectuent toujours [leurs] dons aux mêmes organismes », tandis que 21 % « varient les organismes auxquels ils font des dons ». La moitié (51 %) d’entre eux fait les deux.

Il n’y a pas de consensus auprès de ces donateurs quant à savoir s’ils décident à l’avance à quels organismes ils font des dons plus élevés. Des pourcentages semblables décident à l’avance (39 %) ou répondent à des demandes de fonds (44 %). Les autres 17 % font les deux.

Plus de deux tiers (69 %) des donateurs aux organismes artistiques et culturels ont indiqué qu’ils (ou une personne de leur ménage) demandent un reçu aux fins de l’impôt pour leurs dons. Plus de quatre sur dix (43 %) de ces donateurs croient qu’ils donneraient plus si le gouvernement accordait un meilleur crédit d’impôt.

Comparaison des donateurs culturels aux donateurs des autres types d’organismes

Les 760 000 donateurs des organismes artistiques et culturels constituent 3,2 % de tous les donateurs canadiens. Comme le démontre le tableau 7, parmi 14 types d’organismes sans but lucratif examinés par l’enquête, les organismes artistiques et culturels se classent 11e au plan du nombre total de donateurs.

Les organismes de santé ont le plus grand nombre de donateurs (15,0 millions, ou 63 % de tous les donateurs canadiens), suivis des organismes de services sociaux (11,7 millions, ou 49 %) et des organismes religieux (9,2 millions, ou 39 %). Les organismes d’éducation et de recherche avaient 5,7 millions de donateurs (24 %), suivis des hôpitaux (5,0 millions, ou 21 %).

Tableau 7

Valeur des dons par type d’organisme

En 2010, les Canadiens ont donné 10,6 milliards de dollars à des organismes sans but lucratif. Avec 108 millions de dollars en dons – 1,0 % du total des dons à tous les types d’organismes sans but lucratif –, les organismes artistiques et culturels se classent 11e parmi les 14 types d’organismes sans but lucratif au plan de la valeur des dons.

La figure 2 démontre que les organismes religieux ont reçu une proportion considérable de tous les dons (4,3 milliards de dollars, ou 40 %), suivis des organismes de santé (1,6 milliard, ou 15 %), des organismes de services sociaux (1,2 milliard, ou 11 %) et des organismes internationaux (879 millions, ou 8 %).

Les organismes du secteur des arts et de la culture (108 millions de dollars, 1,0 %) reçoivent un montant comparable à celui des universités et collèges (117 millions, ou 1,1 %) et des organismes de développement et de logement (104 millions, ou 1,0 %).

Figure 2

Motivations des donateurs

L’enquête a demandé aux donateurs de préciser les raisons pour lesquels ils faisaient des dons. Les quatre motivations les plus fréquentes des donateurs aux organismes artistiques et culturels sont :

  • Aider une cause à laquelle on croit personnellement : 93 % des donateurs.
  • Ressentir de la compassion envers les gens dans le besoin : 90 %.
  • Contribuer à la collectivité : 88 %.
  • Être touché personnellement (ou connaître quelqu’un qui l’est) par la cause que soutient l’organisme : 74 %.

Remplir ses obligations ou d’autres croyances religieuses est la raison invoquée par environ un tiers des donateurs (36 %), ce qui est comparable au pourcentage de donateurs qui affirment que le désir d’obtenir un crédit d’impôt est une motivation importante (30 %).

Obstacles à l’augmentation des dons

Les donateurs aux organismes artistiques et culturels ont été interrogés au sujet de six obstacles possibles qui auraient pu les empêcher de donner plus d’argent. Les obstacles les plus fréquents à l’augmentation des dons sont :

  • Être satisfait du montant déjà donné : 66 % des donateurs.
  • Ne pas pouvoir faire un plus gros don : 64 %.
  • Ne pas aimer la manière dont les demandes étaient faites : 39 %.
  • Penser que l’argent ne serait pas utilisé efficacement : 38 %.
  • Donner du temps plutôt que de l’argent : 36 %.
  • Donner de l’argent directement aux gens et pas à un organisme : 34 %.

Contrairement aux non-bénévoles, les non-donateurs n’ont pas été invités à préciser pourquoi ils n’avaient pas fait de dons.

Analyse démographique des bénévoles et donateurs

du secteur des arts et de la culture

Compte tenu du fait que les bénévoles et donateurs du secteur des arts et de la culture constituent une proportion relativement faible de tous les bénévoles et donateurs, seul un profil limité de leurs caractéristiques démographiques peut être tracé à l’aide de l’Enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation de 2010 (ECDBP). Malgré ces limitations, une analyse démographique de l’ECDBP révèle quelques caractéristiques intéressantes à leur sujet.

Le tableau 8 présente les taux de bénévoles et de donateurs dans le secteur des arts et de la culture chez divers groupes de Canadiens. Le « taux de bénévolat, arts et culture » est le pourcentage de la population dans un groupe démographique choisi qui a fait du bénévolat pour un organisme artistique et culturel en 2010. Le taux de ce bénévolat pour tous les Canadiens de 15 ans et plus est de 2,7 %. De façon semblable, le taux de donateurs – le pourcentage de la population ayant fait un don à un organisme artistique et culturel – était également de 2,7 % pour tous les Canadiens 15 ans ou plus.

Le tableau 8 démontre que le niveau d’études est un facteur très important dans le bénévolat et les dons dans ce secteur. Les diplômés universitaires sont beaucoup plus enclins que les autres Canadiens à faire du bénévolat (taux de bénévolat de 4,5 %, comparativement à 2,7 % des Canadiens de 15 ans ou plus) et des dons (taux de donateurs de 4,7 %, comparativement à 2,7 % de tous les Canadiens).

Les femmes sont beaucoup plus enclines à faire du bénévolat et des dons dans le secteur des arts et de la culture que les hommes. Le taux de bénévolat dans ce secteur est de 3,2 % chez les femmes et de 2,2 % chez les hommes. De façon semblable, le taux de donateurs est de 3,0 % chez les femmes contre 2,4 % chez les hommes.

Le revenu du ménage est un facteur très important dans les dons aux organismes artistiques et culturels, mais beaucoup moins que pour le bénévolat. Plus de 3 % des ménages ayant un revenu de 100 000 $ ou plus ont fait un don à un tel organisme en 2010 (3,4 %), ce qui est nettement supérieur à la moyenne nationale (2,7 %). Le bénévolat dans ces organismes est à peine plus fréquent chez les Canadiens de ménages à revenu élevé que chez les ménages plus modestes.

Comme le revenu du ménage, l’âge est un facteur important dans les dons aux organismes du secteur artistique et culturel mais beaucoup moins que pour le bénévolat. Plus de 4 % des personnes de 65 ans et plus (4,5 %), ce qui est nettement supérieur à la moyenne canadienne (2,7 %). Parmi les quatre groupes d’âges, le taux de bénévolat le plus élevé se voit chez les Canadiens de 15 à 34 ans (2,9 %). Les Canadiens de 35 à 44 ans ont le taux le plus faible (2,2 %).

Le tableau 8 démontre également que comparativement aux Canadiens mariés ou séparés, les célibataires sont ceux qui sont le plus enclins à faire du bénévolat dans ces organismes (3,1 % l’ont fait en 2010) mais le moins enclins à faire un don (2,2 %).

Les Canadiens qui ont un emploi sont plus enclins que les chômeurs ou les personnes inactives à faire du bénévolat ou des dons dans le secteur des arts et de la culture.

À de nombreux égards, le profil des bénévoles et donateurs des organismes artistiques et culturels ressemble beaucoup à celui de l’ensemble des bénévoles et donateurs, notamment au plan du niveau d’études, de l’état matrimonial et de la situation sur le marché du travail. Toutefois, il y a certaines différences dans leurs profils démographiques. Ainsi, les différences entre les femmes et les hommes sont plus prononcées dans les organismes artistiques et culturels que dans les autres types d’organismes sans but lucratif. Un revenu plus élevé est un facteur dans les dons à tous les types d’organismes, mais il est beaucoup moins important pour les bénévoles des organismes artistiques et culturels que pour ceux des autres organismes sans but lucratif. L’âge semble être un facteur plus important pour les donateurs du secteur des arts et de la culture que pour ceux des autres types d’organismes sans but lucratif.

Les autres facteurs qui pourraient avoir une influence sur l’appréciation culturelle des individus – et par conséquent sur leur volonté de faire du bénévolat dans les organismes du secteur des arts et de la culture – ne peuvent pas être analysés dans ce rapport, parce que l’ECDBP ne comportait pas de questions spécifiques au sujet des facteurs probables de l’engagement dans les arts. Par exemple, il n’est pas possible d’examiner les expériences d’éducation artistique des répondants ni les autres expériences antérieures avec les arts.

Tableau 8

Le choix entre faire du bénévolat et des dons (ou faire les deux)

Le taux de bénévolat dans le secteur des arts et de la culture au Canada est égal au taux des donateurs (2,7 % dans les deux cas). Le tableau 9 indique que la plupart des groupes démographiques analysés dans ce rapport ont tendance à faire du bénévolat et des dons dans les organismes artistiques et culturels en nombres relativement égaux.

Toutefois, certains groupes de Canadiens ont des taux de bénévolat dans les organismes artistiques et culturels plus élevés que leurs taux de donateurs :

  • Les Canadiens de 15 à 34 ans, qui ont un taux de bénévolat de 2,9 % et un taux de donateurs de 1,6 %.
  • Les Canadiens qui ont fait des études postsecondaires sans obtenir de diplôme ou de degré (taux de bénévolat de 4,4 % et taux de donateurs de 3,1 %).
  • Les Canadiens célibataires (qui ne se sont jamais mariés), ont un taux de bénévolat de 3,1 % et un taux de donateurs de 2,2 %.
  • Les Canadiens dans les ménages ayant un revenu inférieur à 40 000 $ (taux de bénévolat de 2,3 % et taux de donateurs de 1,9 %) et entre 40 000 $ et 59 999 $ (taux de bénévolat de 2,6 % et taux de donateurs de 2,3 %).

Quelques groupes préfèrent faire des dons plutôt que du bénévolat dans les organismes artistiques et culturels, y compris :

  • Les Canadiens dans les ménages ayant un revenu de 100 000 $ ou plus, qui ont un taux de bénévolat de 2,9 % et un taux de donateurs de 3,4 %.
  • Les Canadiens de 45 à 64 ans (taux de bénévolat de 2,8 % et taux de donateurs de 3,1 %) et ceux de 65 ans ou plus (taux de bénévolat de 2,6 % et taux de donateurs de 4,5 %).
  • Les Canadiens veufs, séparés ou divorcés, qui ont un taux de bénévolat de 2,7 % et un taux de donateurs de 3,4 %.

Tableau 9

Évolution des bénévoles et donateurs

du secteur des arts et de la culture

Cette section du rapport examine l’évolution des principales données sur les bénévoles et les donateurs, selon de sondages semblables réalisés en 2004 et 2007. Malheureusement, l’estimation des donateurs aux organismes artistiques et culturels en 2004 a une marge d’erreur très élevée, interdisant toute comparaison avec cet ensemble de données[16].

Fiabilité des estimations provinciales

Bénévoles

Entre 2004 et 2010, le nombre de bénévoles de tous les types d’organismes sans but lucratif est passé de 11,8 à 13,3 millions, une progression de 12 %. Comme le démontre la figure 3, le nombre de bénévoles des organismes artistiques et culturels a augmenté de 5 %, passant de 729 000 en 2004 à 764 000 en 2010. Malgré cette augmentation, la part du secteur des arts et de la culture du nombre total des bénévoles a diminué légèrement, passant de 6,2 % en 2004 à 5,8 % en 2010.

En tant que pourcentage de la population de 15 ans ou plus, le taux de bénévolat du secteur des arts et de la culture a très peu changé (2,8 % en 2004 et 2,7 % en 2010). De façon semblable, le pourcentage de Canadiens de 15 ans ou plus qui ont fait du bénévolat dans n’importe quel type d’organisme sans but lucratif a très peu changé (45 % en 2004 et 47 % en 2010).

Entre 2004 et 2010, le nombre de bénévoles a augmenté le plus dans les universités et collèges (88 %), suivis des hôpitaux (22 %), et des organismes environnementaux (18 %).

Le nombre moyen d’heures par bénévole artistique et culturel est passé de 120 à 127 entre 2004 et 2010, une augmentation de 5 %. En guise de comparaison, il y a eu un très léger déclin (-1 %) des heures moyennes de bénévolat dans tous les types d’organismes sans but lucratif.

Pour le secteur des arts et de la culture, la combinaison d’une légère augmentation du nombre de bénévoles (5 %) et des heures moyennes par bénévole (aussi 5 %) a mené à une augmentation de 11 % du nombre total d’heures de bénévolat (de 88 millions en 2004 à 97 millions en 2010). (Remarque : L’estimation des heures de bénévolat en 2010 a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisée avec prudence.) En guise de comparaison, il n’y a eu qu’une augmentation de 1 % du nombre des heures de bénévolat dans tous les types d’organismes.

Donateurs

Entre 2007 et 2010, le nombre de donateurs aux organismes sans but lucratif est passé de 22,8 à 23,8 millions (une progression de 4 %). Tel qu’indiqué à la figure 3, le nombre de donateurs aux organismes artistiques et culturels est demeuré essentiellement le même (759 000 en 2007 et 760 000 en 2010). Ils forment 3,3 % de tous les donateurs en 2007 et 3,2 % en 2010.

En tant que pourcentage de tous les Canadiens de 15 ans ou plus, le taux de donateurs aux organismes artistiques et culturels a très peu changé (2,8 % en 2007 et 2,7 % en 2010). De façon semblable, le pourcentage de la population de 15 ans et plus qui a fait des dons à un organisme sans but lucratif n’a pas changé entre 2007 et 2010 (84 % au cours des deux années).

Le don moyen aux organismes artistiques et culturels a augmenté de 6 % entre 2007 et 2010 (de 132 $ à 141 $, sans ajustement pour l’inflation). En guise de comparaison, il n’y a pas eu de changement dans le montant moyen de chaque donateur à tous les types d’organismes sans but lucratif (446 $ au cours des deux années).

Le total des dons aux organismes artistiques et culturels a progressé de 7 % entre 2007 et 2010 (de 101 à 108 millions de dollars, sans ajustement pour l’inflation).

Figure 3

Estimations provinciales des bénévoles et donateurs du secteur des arts et de la culture

Cette section résume les estimations du nombre de bénévoles et de donateurs du secteur des arts et de la culture dans chaque province. Compte tenu de la fiabilité limitée de l’estimation des heures de bénévolat et de celle du montant des dons dans chaque province, nous ne fournissons pas ces statistiques.

Colombie-Britannique

Il y a 146 000 bénévoles et 137 000 donateurs dans les organismes artistiques et culturels de la Colombie-Britannique. Le taux de bénévolat est de 3,8 % et le taux de donateurs est de 3,5 %. Ces deux taux sont nettement supérieurs aux moyennes canadiennes (2,7 % pour les bénévoles et les donateurs).

Alberta

Environ 76 000 Albertains ont fait du bénévolat dans des organismes artistiques et culturels en 2010, représentant 2,5 % de la population de 15 ans ou plus. Les 82 000 donateurs des organismes artistiques et culturels représentent 2,7 % des Albertains de 15 ans ou plus. Ces taux correspondent presque ou exactement aux moyennes canadiennes (2,7 % pour les bénévoles et les donateurs).

Saskatchewan

Il y a environ 27 000 bénévoles et 26 000 donateurs dans les organismes artistiques et culturels de la Saskatchewan. Le taux de bénévolat dans ces organismes est de 3,2 %, tandis que celui des donateurs est de 3,1 %. Ces deux taux sont supérieurs aux moyennes canadiennes (2,7 % pour les bénévoles et les donateurs).

Manitoba

Environ 29 000 Manitobains ont fait du bénévolat dans les organismes artistiques et culturels en 2010, représentant 2,9 % de la population de 15 ans ou plus. Leurs 31 000 donateurs correspondent à 3,1 % des Manitobains de 15 ans ou plus. Ces deux taux sont légèrement supérieurs aux moyennes canadiennes (2,7 % pour les bénévoles et les donateurs).

Ontario

Environ 292 000 Ontariens, ou 2,7 % de la population de 15 ans ou plus, ont fait du bénévolat dans les organismes artistiques et culturels en 2010. Environ 307 000 Ontariens, ou 2,8 % de la population provinciale de 15 ans ou plus, ont fait un don financier aux organismes artistiques et culturels en 2010. Ces deux taux sont égaux ou très près des moyennes canadiennes (2,7 % pour les bénévoles et les donateurs).

Québec

Au Québec, il y a eu environ 130 000 bénévoles dans les organismes artistiques et culturels en 2010. Ceci représente 2,0 % de la population du Québec de 15 ans ou plus, un taux inférieur à la moyenne canadienne de 2,7 %. Les 109 000 donateurs à ces organismes représentent 1,7 % des résidents du Québec de 15 ans ou plus. C’est nettement inférieur à la moyenne canadienne de 2,7 %.

Nouveau-Brunswick

Il y avait 21 000 bénévoles et 25 000 donateurs dans les organismes artistiques et culturels au Nouveau-Brunswick en 2010. Le taux de bénévolat dans ces organismes est de 3,3 %, tandis que celui des donateurs est de 4,0 %. Ces deux taux correspondent exactement ou presque aux moyennes canadiennes (2,7 % pour les bénévoles et les donateurs).

Nouvelle-Écosse

Environ 27 000 Néo-Écossais ont fait du bénévolat pour des organismes artistiques et culturels en 2010, représentant 3,4 % de la population de 15 ans ou plus. Les 26 000 donateurs du secteur des arts et de la culture constituent 3,3 % des Néo-Écossais de 15 ans ou plus. Ces deux taux sont supérieurs aux moyennes canadiennes (2,7 % pour les bénévoles et les donateurs).

Île-du-Prince-Édouard

Il y a environ 3 500 bénévoles et 2 600 donateurs dans les organismes artistiques et culturels de l’Île-du-Prince-Édouard. Le taux de bénévolat est de 3,0 %, tandis que le taux de donateurs est de 2,2 %. Le taux de bénévolat est légèrement plus élevé que la moyenne canadienne (2,7 %), tandis que le taux de donateurs est inférieur à la moyenne canadienne (également 2,7 %).

Terre-Neuve et Labrador

Environ 11 500 résidents de Terre-Neuve et Labrador ont fait du bénévolat dans les organismes artistiques et culturels en 2010, représentant 2,7 % de la population de 15 ans ou plus. Les 13 500 donateurs de ces organismes représentent 3,1 % des résidents de 15 ans ou plus. Le taux de bénévolat est égal à la moyenne canadienne (2,7 %), tandis que le taux de donateurs est légèrement supérieur à la moyenne canadienne (également 2,7 %).

Provinces ayant plus de bénévoles que de donateurs (ou vice-versa)

Le taux de bénévolat dans le secteur des arts et de la culture au Canada est égal au taux de donateurs (les deux sont de 2,7 %). Comme le démontre la figure 4, les taux de bénévolat et de donateurs sont très semblables dans les provinces suivantes :

  • Alberta (taux de bénévolat de 2,5 %, taux de donateurs de 2,7 %).
  • Saskatchewan (taux de bénévolat de 3,2 %, taux de donateurs de 3,1 %).
  • Manitoba (taux de bénévolat 2,9 %, taux de donateurs de 3,1 %).
  • Ontario (taux de bénévolat de 2,7 %, taux de donateurs de 2,8 %).
  • Nouvelle-Écosse (taux de bénévolat de 3,4 %, taux de donateurs de 3,3 %).

Toutefois, quelques provinces ont des taux de bénévolat dans les organismes artistiques et culturels plus élevés que leurs taux de donateurs :

  • Colombie-Britannique (taux de bénévolat de 3,8 %, taux de donateurs de 3,5 %).
  • Québec (taux de bénévolat de 2,0 %, taux de donateurs de 1,7 %).
  • Île-du-Prince-Édouard (taux de bénévolat de 3,0 %, taux de donateurs de 2,2 %).

Deux provinces ont des taux de bénévolat inférieurs à leurs taux de donateurs :

  • Nouveau-Brunswick (taux de bénévolat de 3,3 %, taux de donateurs de 4,0 %).
  • Terre-Neuve et Labrador (taux de bénévolat de 2,7 %, taux de donateurs de 3,1 %).

Figure 4



[1] Les données comprennent le bénévolat et les dons de tous les types d’organismes sans but lucratif et non seulement de ceux ayant le statut d’organismes de bienfaisance.

[2] Hill Stratégies remercie le ministère du Patrimoine canadien pour son partenariat dans la réalisation de l’ECDBP ainsi que pour avoir partagé l’ensemble de données avec nous.

[3] Rapport intérimaire des constatations, L’importance de la diffusion, CAPACOA et Strategic Moves, 2012.

[4] Les organismes du domaine des arts et de la culture au Canada, un feuillet d’information basé sur l’Enquête nationale auprès des organismes sans but lucratif et bénévoles de 2003 de Statistique Canada, Imagine Canada, 2006, p. 2.

[5] L’Enquête n’a pas fait de distinction entre les dons pour les frais de fonctionnement, les campagnes d’immobilisations ou les fondations. Tous ces éléments des dons sont donc inclus dans les résultats.

[6] Les données de l’Enquête sur les arts de la scène de 2010 de Statistique Canada ont été analysées par Hill Stratégies pour ce rapport.

[7] Les données sur l’Enquête sur les établissements du patrimoine de 2009 de Statistique Canada ont été analysées par Hill Stratégies pour ce rapport. Des données distinctes sur les dons de particuliers n’étaient pas disponibles.

[8] Un emploi à temps plein d’une année complète correspond à 40 heures par semaine pendant 48 semaines. La valeur estimée du travail bénévole exclut les avantages sociaux et les coûts connexes. Les données sur la rémunération proviennent de Rémunération horaire moyenne des salariés rémunérés à l’heure, selon la branche d’activité de Statistique Canada, à http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labr74n-fra.htm.

[9] Tiré de l’article Le bénévolat au Canada, Mireille Vézina et Susan Crompton, dans Tendances sociales canadiennes, Statistique Canada, 16 avril 2012, page 40, Graphique 3 : Moyenne des heures consacrées au bénévolat, selon certains types d’organismes, bénévoles âgés de 15 ans et plus, Canada, 2007 et 2010. Cet article est basé sur la même enquête que ce rapport.

[10] La donnée pour tous les organismes sans but lucratif provient de Le bénévolat au Canada, Mireille Vézina et Susan Crompton, dans Tendances sociales canadiennes, Statistique Canada, 16 avril 2012, page 40.

[11] Ibid.

[12] Ibid., page 40.

[13] Par exemple, si une personne a fait du bénévolat pour une troupe de théâtre ou une galerie d’art, ceci constitue un bénévole et deux postes bénévoles dans le secteur des arts et de la culture.

[14] Les 23,8 millions de donateurs canadiens à tous les types d’organismes sans but lucratif représentent 84 % de tous les Canadiens de 15 ans et plus.

[15] Les dons de bienfaisance des Canadiens, Martin Turcotte, dans Tendances sociales canadiennes, Statistique Canada, 15 avril 2012, page 22.

[16] Une enquête semblable auprès des bénévoles et donateurs a été réalisée en 2000. Toutefois, des différences entre le contenu et la méthodologie de l’enquête empêchent toute comparaison avec cet ensemble de données.

 

Rapport complet
PreviewAttachmentSize
Benevoles_donateurs2010.pdf540.24 KB
Résumé / autres ressources
PreviewAttachmentSize
Résumé du rapport188.48 KB
Communiqué
PreviewAttachmentSize
Benevoles_donateurs2010_communique.pdf159.2 KB