Les arts et le mieux-être : l’importance de l’art dans la santé et la guérison des peuples autochtones

Ce rapport succinct souligne le fait que les pratiques culturelles sont importantes pour « le mieux-être, la santé et la guérison des peuples et des collectivités autochtones ». Le rapport observe que de nombreuses pratiques culturelles autochtones sont « à la fois de l’art, une expression de créativité, une pratique religieuse, des modèles rituels, des indicateurs de structures de gouvernance et de patrimoine territorial ainsi que des cartes de l’identité et de la lignée individuelles et communautaires ». Certaines de ces pratiques culturelles comprennent « les rituels des festins et des cadeaux, la création de pétroglyphes, la décoration du corps, le chant, la danse, les cercles de tambour, le tissage, la vannerie et la sculpture ».

Ce rapport propose un bref sommaire de certaines études démontrant la relation entre les arts et la santé :

  • Il y a un rapport marqué entre la vitalité culturelle d’une collectivité et « la santé socioculturelle, physique et mentale des individus dans ces collectivités », les facteurs potentiels comprenant un sentiment d’appartenance et de propriété, la fierté, l’engagement et le capital social.
  • L’art peut être « un facteur de protection qui renforce les individus et les collectivités et qui agit en tant que tampon contre la mauvaise santé ».
  • La thérapie par l’art, en plus d’aider les personnes à communiquer ou à guérir, peut aussi être « quelque chose qui améliore la santé des personnes en santé ».

Le rapport indique que les arts peuvent avoir une importance particulière pour les peuples autochtones de plusieurs autres façons :

  • Les arts peuvent aider à guérir des blessures reliées à « une longue histoire de colonisation et de marginalisation », y compris les pensionnats.
  • Lorsqu’ils sont utilisés comme moyen de communication en milieu thérapeutique, les arts peuvent être « un moyen efficace de combler l’écart qui sépare les systèmes et fournisseurs de services de santé non autochtones et la conception du monde et les notions de santé autochtones ».
  • « L’expression culturelle et créative peut promouvoir le dynamisme et la résilience d’une collectivité » et contribuer ainsi à améliorer la santé.
  • « La reviviscence culturelle, les pratiques culturelles et l’expansion ou l’exploration de sa culture a un effet profond sur la formation de l’identité et sa consolidation et par conséquent, sur la santé et le bien-être. »
  • Les arts peuvent aider « à réduire la marginalisation qu’éprouvent souvent les personnes d’origine autochtone qui font appel aux services de santé ».

 

Summary: 

Ce rapport succinct souligne le fait que les pratiques culturelles sont importantes pour « le mieux-être, la santé et la guérison des peuples et des collectivités autochtones ». Le rapport indique que les arts peuvent avoir une importance particulière pour les peuples autochtones de plusieurs autres façons.