Les arts et la culture dans la planification urbaine ou régionale : examen et programme de recherche

(Arts and Culture in Urban or Regional Planning: A Review and Research Agenda) Vol. 29, numéro 3, p. 379-391, janvier 2010

Les auteures de cet article avancent que malgré l’attention croissante que l’on accorde aux villes créatrices et à la planification culturelle, « on sait très peu de choses sur ce qui marche à diverses échelles urbaines et régionales ». Elles mentionnent l’absence relative d’études « qui évaluent l’efficacité de stratégies culturelles spécifiques » conçues pour améliorer le développement culturel local.

Plus précisément, elles indiquent qu’il serait utile d’avoir de meilleures informations au sujet des quartiers culturels désignés et du tourisme culturel. Des questions importantes entourant la désignation de quartiers culturels comprennent :

  • Est-ce qu’une concentration de lieux culturels est préférable à « une mosaïque décentralisée d’activités culturelles » dans différents quartiers ?
  • Est-ce qu’on attire plus de touristes en concentrant les activités et les lieux culturels dans un quartier où en les dispersant ?
  • Les quartiers culturels désignés sont-ils rattachés intrinsèquement « au tissu des quartiers et des résidences » ou en sont-ils détachés ?

Les auteures suggèrent qu’un modèle d’analyse comporterait « des études adéquates sur l’élaboration et la planification des politiques afin d’évaluer les résultats avant et après tout aménagement dans un grand nombre de cas et de villes tout en tenant compte des autres interventions non culturelles ».

Quant au tourisme culturel, les chercheuses se demandent si « les politiques culturelles ne devraient pas cibler davantage les habitants d’une localité et d’une région plutôt que les visiteurs » et si l’amélioration de la qualité de vie des résidents actuels (et éventuels) ne serait pas un objectif plus important que de tenter d’attirer plus de touristes. À cet égard, elles avancent que « des études comparatives des résultats dans un grand ensemble de villes… aideraient les planificateurs culturels à prendre de meilleures décisions ».

Les deux chercheuses mentionnent également le besoin d’études et d’évaluations d’une foule d’autres enjeux locaux de la planification culturelle :

  • Des mesures d’encouragement pour les industries culturelles.
  • Le soutien pour les artistes et les travailleurs culturels.
  • Un soutien de fonctionnement et de projet pour les organismes artistiques et culturels.
  • Un soutien en capital et une gestion publique des équipements artistiques et culturels.
  • Une réglementation de la planification visant le secteur culturel, y compris le zonage et la préservation du caractère historique.

Les auteures concluent en proposant un plan de recherche à quatre points. « Pour commencer, les chercheurs doivent déballer, critiquer et évaluer les résultats de la planification culturelle selon des normes et des objectifs implicites et explicites. » Puis, le lien entre les initiatives culturelles et les besoins en matière de développement économique doivent être explorés davantage et approuvés par les chercheurs. En troisième lieu, il faut déterminer « les structures institutionnelles et de financement locales les plus efficaces et l’échelle géographique optimale ». Finalement, les chercheurs doivent explorer « les mérites et faiblesses des stratégies culturelles de rechange spécifiques ».

Summary: 

Les auteures de cet article avancent que malgré l’attention croissante que l’on accorde aux villes créatrices et à la planification culturelle, « on sait très peu de choses sur ce qui marche à diverses échelles urbaines et régionales ». Elles mentionnent l’absence relative d’études « qui évaluent l’efficacité de stratégies culturelles spécifiques » conçues pour améliorer le développement culturel local.