Les arts et la culture au Québec : Portrait de la perception des Québécois

Publié par : 
Auteur : 

Fondé sur un sondage en ligne de 1 410 personnes de 18 ans et plus en septembre 2015, ce rapport examine les perceptions des Québécois à l’égard des artistes, de leur rôle dans la société, des effets du secteur culturel et du rôle du gouvernement dans le soutien de la culture. En général, 77 % des personnes interrogées attachent une importance personnelle aux arts et à la culture. Les taux de participation annuels sont de 78 % pour les cinémas, 71 % pour les arts de la scène et 49 % pour les musées.

Les Québécois et les Québécoises ont une perception assez juste de ce qu’est un artiste, constate le rapport. Une forte majorité des personnes interrogées (81 %) estime que moins de la moitié des artistes vivent uniquement de leur art. La plupart pensent qu’un artiste est « une personne qui considère sa pratique artistique comme étant l’élément essentiel de sa vie ». C’est l’option qui reçoit la note moyenne la plus élevée d’une série de questions semblables (7,6 à l’échelle 0-10). D’autre part, très peu des gens interrogés croient qu’un artiste est « une personne vivant aux crochets de la société » (note moyenne d’à peine 3,4).

Quelque neuf répondants sur dix (87 %) considèrent que « le travail des artistes est utile à la société québécoise ». En réponse à l’utilité des artistes selon la profession, 91 % des personnes interrogées affirment que les acteurs et comédiens, les musiciens et les écrivains sont utiles à la société. Les autres professions artistiques qu’une forte majorité trouve utiles sont les chanteurs (89 %), les humoristes (83 %), les peintres (79 %), les animateurs (78 %), les danseurs (75 %) et les sculpteurs (70 %).

Quant à l’impact du secteur culturel au Québec, le sondage constate que « les deux tiers des répondants (65 %) considèrent que les arts et la culture apportent une contribution économique significative à la société québécoise ». De façon générale, la plupart des gens interrogés sont d’avis que la culture québécoise :

  • Est créative (67 % des répondants).
  • Se distingue des autres cultures nord-américaines (64 %).
  • Inspire la fierté (64 %).
  • Est intéressante (63 %).
  • Est originale (62 %).
  • Est dynamique (61 %).
  • Représente bien la diversité culturelle québécoise (61 %).
  • Offre des produits qui se distinguent les uns des autres (60 %).
  • Rayonne à l’international (60 %).
  • Est compétitive face aux créations étrangères (60 %).
  • Est avant-gardiste (58 %).

En ce qui concerne le rôle de l’État à l’égard du secteur culturel, 65 % des personnes interrogées estiment que le financement des arts par l’État est un « investissement » plutôt qu’une « dépense ». Invités à choisir trois priorités en matière de financement par l’État, les gens interrogés choisissent le plus souvent le cinéma (49 %), la télévision (47 %) et les festivals (44 %), suivis du théâtre et des musées (tous deux à 29 %), de la chanson (28 %) et des orchestres symphoniques (16 %).

Summary: 

Fondé sur un sondage en ligne de 1 410 personnes de 18 ans et plus en septembre 2015, ce rapport examine les perceptions des Québécois à l’égard des artistes, de leur rôle dans la société, des effets du secteur culturel et du rôle du gouvernement dans le soutien de la culture. En général, 77 % des personnes interrogées attachent une importance personnelle aux arts et à la culture. Les taux de participation annuels sont de 78 % pour les cinémas, 71 % pour les arts de la scène et 49 % pour les musées.