Les artistes par province, territoire et région métropolitaine du Canada : Analyse statistique basée sur le recensement de 2001

Publié par : 

Le plus récent rapport dans la série Regards statistiques sur les arts de Hill Stratégies Recherche propose une analyse du nombre d'artistes, de leur revenu et des tendances de la population active du secteur des arts entre 1991 et 2001 pour chaque province, territoire et région métropolitaine de recensement du Canada (RMR). Une découverte importante de ce rapport est l'existence d'un écart de 26 % entre le revenu moyen des artistes et des autres travailleurs. Cet écart existe dans chaque province et région métropolitaine du pays.

C'est au Québec que les artistes s'approchent le plus du revenu de la population active totale, l'écart n'étant que de 18 %. En Ontario, l'écart entre les revenus est de 24 %, tandis qu'il est d'au moins 30 % dans toutes les autres provinces. En valeur absolue, le revenu moyen des artistes est plus élevé en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique.

Au niveau local, Toronto, Ottawa-Gatineau, Montréal et Vancouver sont les régions métropolitaines où les artistes ont le revenu moyen le plus élevé et l'écart le moins élevé entre les revenus des artistes et des autres travailleurs. Dans quatre RMR (Oshawa, Abbotsford, Thunder Bay et Chicoutimi-Jonquière), l'écart entre les revenus pour les artistes est d'au moins 50 %.

Le rapport démontre que la Colombie-Britannique a une proportion beaucoup plus élevée de sa population active engagée dans des professions artistiques que la moyenne canadienne (1,13 % et 0,80 % respectivement). L'Ontario, qui se classe deuxième en ce qui a trait au pourcentage de la population active totale dans le secteur artistique (0,83 %), a presque deux fois plus d'artistes que toute autre province. Parmi les territoires, le Nunavut a un pourcentage particulièrement élevé de sa population dans les neuf professions artistiques (2,39 %).

Les 27 régions métropolitaines de recensement comprennent plus de trois quarts des artistes du Canada mais seulement deux tiers de sa population active. Cinq régions métropolitaines - Victoria, Vancouver, Toronto, Montréal et Halifax - ont la proportion la plus élevée de leur population active dans le secteur des arts. Presque la moitié des artistes du Canada (48 %) habitent dans trois RMR : Toronto, Montréal ou Vancouver. Ce pourcentage est beaucoup plus élevé que la part de la population active totale du Canada dans ces trois RMR (34 %).

Autre découverte importante, il y a une forte croissance du nombre d'artistes dans plusieurs régions du Canada. Entre 1991 et 2001, la croissance des artistes a été plus forte que celle de la population active totale dans toutes les provinces à l'exception de la Saskatchewan, où le nombre d'artistes a légèrement diminué. La croissance du nombre d'artistes a été considérablement plus élevée - soit au moins le double du taux de croissance de la population active totale provinciale - dans chaque province sauf en Alberta et en Saskatchewan. À Terre-Neuve, l'effectif du secteur artistique a beaucoup augmenté (11 %) au cours d'une période où la population active totale a diminué (-11 %).

La croissance de la population active du secteur des arts entre 1991 et 2001 a été très forte dans un grand nombre des 27 RMR du Canada, atteignant parfois plus du double du taux de croissance de la population active totale.

Le rapport a également examiné à plusieurs reprises des facteurs pouvant expliquer le choix de lieu de résidence des artistes. Voici les principales conclusions à ce sujet :

  • Il n'y a pas de tendance régionale ou est / ouest prédominante dans le choix de lieu de résidence des artistes.
  • La taille de la collectivité n'est pas un facteur déterminant de la concentration des artistes dans une collectivité. Toutefois, les trois plus grandes RMR ont des pourcentages relativement élevés de leur population active dans des professions artistiques.
  • Il n'y a pas un lien solide et universel entre le revenu moyen et le nombre d'artistes dans la population active. La relation entre le revenu et le nombre semble être plus prononcée à Toronto, Montréal et Vancouver.
  • La croissance générale de la population active ne semble pas être liée de façon significative à la croissance du nombre de travailleurs du secteur artistique.
  • Les artistes travaillant dans diverses disciplines peuvent choisir leur lieu de résidence en fonction de différents critères. Des études additionnelles pourraient examiner s'il y a uniformité au sein des disciplines et, le cas échéant, les facteurs ayant le plus d'importance pour chaque discipline.

En plus de ce sommaire de la situation nationale, 14 communiqués sur les données provinciales et locales sont disponibles. Ces communiqués couvrent la Colombie-Britannique, Vancouver, l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, l'Ontario, Toronto, Hamilton-Kitchener-St. Catharines, London-Windsor, Ottawa-Kingston, Thunder Bay-Sudbury, le Québec, Montréal et la région Atlantique.

Summary: 
Le plus récent rapport dans la série Regards statistiques sur les arts de Hill Stratégies Recherche propose une analyse du nombre d'artistes, de leur revenu et des tendances de la population active du secteur des arts entre 1991 et 2001 pour chaque province, territoire et région métropolitaine de recensement du Canada (RMR).
Legacy ID (artUID): 
50169