Le développement des pratiques culturelles chez les enfants

Numéro : 

La conclusion la plus élémentaire de ce rapport de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec est que les mères lectrices ont tendance à avoir des enfants lecteurs. Cette analyse est basée sur l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec, un sondage annuel auprès d’un échantillon représentatif de parents d’enfants nés au Québec en 1997-1998.

Les résultats du sondage démontrent que « l’accompagnement parental constitue un facteur majeur dans la formation des intérêts culturels, sociaux et sportifs des enfants ». Les activités des parents qui influencent la lecture comprennent les activités de lecture de la mère avant la maternité et faire la lecture de livres aux enfants à un jeune âge.

Le rapport examine les différences dans les pratiques culturelles (notamment les activités de lecture) des garçons et des filles. En général, les filles ont plus d’activités culturelles, alors que les garçons s’adonnent davantage aux sports et aux jeux vidéo. À tous les âges sondés, un pourcentage plus élevé de filles que de garçons au Québec regardent des livres ou lisent sur une base quotidienne. De façon semblable, beaucoup plus de filles que de garçons écrivent ou tentent d’écrire sur une base quotidienne. Ces écarts s’expliquent en partie du fait que les parents ont tendance à lire ou à faire la lecture à des filles  plus souvent qu’à des garçons de quatre et six ans. Le rapport conclut qu’un manque d’intérêt pour la lecture trouve son origine dans le comportement à l’enfance et l’environnement familial.

Le rapport n’apporte aucun éclairage sur l’influence que pourrait avoir les activités professionnelles des parents sur les habitudes de lecture des enfants ni si les différences en matière de lecture et des autres activités au cours de la jeune enfance ont une relation avec la réussite scolaire. Le rapport indique que toutes ces questions doivent faire l’étude de recherches additionnelles.

Summary: 

La conclusion la plus élémentaire de ce rapport de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec est que les mères lectrices ont tendance à avoir des enfants lecteurs. Cette analyse est basée sur l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec, un sondage annuel auprès d’un échantillon représentatif de parents d’enfants nés au Québec en 1997-1998.