L'argent, est-ce important ? Mesurer le niveau de bonheur des Canadiens

(Does Money Matter: Determining the Happiness of Canadians)

Ce rapport indique que le « Canada se classe toujours parmi une des nations les plus heureuses de la planète ». En se basant sur des mesures d'un sondage mondial Gallup, l'indice Happy Planet a conclu que seuls le Costa Rica (8,5), le Danemark (8,1), la Norvège (8,1) et l'Irlande (8,1) avaient des niveaux de satisfaction plus élevés que ceux des Canadiens (8,0) en 2007-2008.

À l'aide d'une mesure différente (basée sur environ 120 000 réponses à l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes en 2007 et 2008), le rapport estime que, sur une échelle à cinq paliers, le niveau moyen de bonheur auto-évalué des Canadiens est de 4,26. À l'intérieur du Canada, c'est à l'Île-du-Prince-Édouard que l'on est le plus heureux (4,33) alors qu'on l'est le moins en Ontario (4,23) et en Colombie-Britannique (4,24). Parmi les régions métropolitaines de recensement (RMR), le niveau de bonheur moyen le plus élevé se trouve à Sherbrooke (4,37), à Brantford (4,36) et à Trois-Rivières (4,35), tandis que le niveau le plus bas se trouve à Toronto (4,15) et à Vancouver (4,20).

Le rapport observe que « le revenu du ménage est un déterminant relativement faible du bonheur individuel ». Les attributs personnels qui ont les plus fortes corrélations avec le bonheur sont :

  • la santé mentale perçue de l'individu ;
  • la santé physique perçue de l'individu ;
  • des niveaux plus élevés de stress (effet négatif sur le bonheur) ; et
  • un sentiment très élevé d'appartenance à la collectivité locale.

Le rapport conclut que « les variations géographiques en matière de bonheur au Canada sont principalement attribuables aux différences sur le plan du sentiment d'appartenance à des communautés locales, qui est généralement plus élevé dans des petites RMR, dans les régions rurales ainsi qu'au Canada atlantique. »

Summary: 

Indiquant que le « Canada se classe toujours parmi une des nations les plus heureuses de la planète », ce rapport stime que, sur une échelle à cinq paliers, le niveau moyen de bonheur auto-évalué des Canadiens est de 4,26. À l'intérieur du Canada, c'est à l'Île-du-Prince-Édouard que l'on est le plus heureux (4,33) alors qu'on l'est le moins en Ontario (4,23) et en Colombie-Britannique (4,24). Parmi les régions métropolitaines de recensement (RMR), le niveau de bonheur moyen le plus élevé se trouve à Sherbrooke (4,37), à Brantford (4,36) et à Trois-Rivières (4,35), tandis que le niveau le plus bas se trouve à Toronto (4,15) et à Vancouver (4,20).

Legacy ID (artUID): 
50674