L’emploi dans l’économie de la création aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni

(Creative Economy Employment in the US, Canada and the UK)

Publié par : 

Ce rapport compare l’économie de la création au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni en se basant sur des enquêtes sur l’emploi dans ces trois pays. Les auteurs ont fait beaucoup de travail pour assurer un degré élevé de comparabilité entre les différents codages professionnels et industriels en Amérique du Nord et au Royaume-Uni.

Selon la conceptualisation du rapport, l’économie de la création a trois composants : les travailleurs créatifs de l’économie de la création (appelés « spécialistes créatifs »), les travailleurs créatifs dans les industries non créatives, et les travailleurs non créatifs dans les industries de la création. Ces trois composants sont appelés les « tridents de la création ».

En se fondant sur les définitions utilisées dans le rapport, l’économie de la création au Canada comprend 2,2 millions de travailleurs, y compris 534 000 travailleurs créatifs dans les industries de la création, 815 000 travailleurs créatifs dans les industries non créatives, et 893 000 travailleurs non créatifs dans les industries de la création.

Les comparaisons entre les trois pays démontrent que le Canada détient la part la plus élevée du nombre total d’emplois dans trois mesures reliées :

  • L’emploi global dans l’économie de la création (12,9 %), comparativement à 9,5 % aux États-Unis et 8,2 % au Royaume-Uni.
  • Les travailleurs créatifs dans les industries de la création (3,1 %), comparativement à 2,0 % aux États-Unis et 2,8 % au Royaume-Uni.
  • Les travailleurs créatifs à l’extérieur des industries de la création (4,7 %), comparativement à 2,5 % aux États-Unis et 3,2 % au Royaume-Uni.

Le Canada se trouve juste sous les États-Unis en ce qui a trait à la proportion de sa main-d’œuvre totale composée de travailleurs non créatifs dans les industries de la création (5,1 % et 5,2 % respectivement, comparativement au 2,6 % au Royaume-Uni).

Le rapport résume « les différences considérables dans les structures des économies de la création dans les trois pays » :

  • Au Royaume-Uni, les « industries de la création sont plus spécialisées dans le travail de création que leurs homologues américains ou canadiens ».
  • Les États-Unis ont le plus grand nombre de travailleurs culturels (mais non en tant que part du nombre total d’emplois) et une proportion élevée de travailleurs non créatifs dans les industries de la création.
  • Le Canada a une « part [particulièrement élevée] de travailleurs créatifs dans les industries non créatives ».
Summary: 

Ce rapport compare l’économie de la création au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni en se basant sur des enquêtes sur l’emploi dans ces trois pays. En se fondant sur les définitions utilisées dans le rapport, l’économie de la création au Canada comprend 2,2 millions de travailleurs, y compris 534 000 travailleurs créatifs dans les industries de la création, 815 000 travailleurs créatifs dans les industries non créatives, et 893 000 travailleurs non créatifs dans les industries de la création.