L’art de la vie

Comprendre comment la participation aux arts et à la culture peut influencer nos valeurs (The Art of Life)

Numéro : 

Adoptant la forme d’un essai de base accompagné de plusieurs réponses critiques, ce rapport tente de lancer « un dialogue sur la façon dont les arts et la culture influencent nos valeurs », y compris les « valeurs profondes » comme « l’acceptation de soi, l’affiliation, le sentiment communautaire, la liberté, la créativité, le respect de soi, l’égalité [et] un sentiment de communion avec la nature ».

Reconnaissant que la recherche qui sous-tend le rapport est « spéculative » plutôt que définitive, l’auteur de cet essai (Tim Kasser, doctorat en psychologie à Knox College en Illinois) avance que l’engagement envers les arts et la culture a la possibilité « d’encourager des valeurs qui renforcent le bien-être, la justice sociale et la soutenabilité écologique ». Kasser propose trois grandes raisons pour cette connexion potentielle :

  1. L’engagement envers les arts et la culture est associé à des motivations humaines intrinsèques comme s’adonner à sa curiosité et ses intérêts, être créatif et « désirer un monde de beauté ».
  2. L’engagement envers les arts et la culture génère des sentiments de « continuité, de créativité, de jeu, d’intérêt et de curiosité qui caractérisent une activité intrinsèquement motivée ».
  3. Les arts et la culture peuvent fournir des expériences perturbatrices qui peuvent « servir de catalyseurs pour aider certaines personnes à reconnaître les valeurs vraiment significatives et satisfaisantes qui servent à orienter leurs vies. »

Il y a de nombreux commentaires intéressants en réponse à l’essai de base, dont les suivants :

  • « La culture est une question d’identité et de différence en plus d’être les expériences communes qui font que nous sommes humains. »
  • « Ce dont nous avons tous besoin, peu importe notre profession, n’est pas « des arts et de la culture » en tant que tels, mais simplement le temps et l’espace qui échappent aux impératifs du marché, où nous pouvons tous accéder à un savoir, avoir une pensée critique et nous sentir responsabilisés pour améliorer notre vie. »
  • « Notre façon de réfléchir sur l’art et d’en parler limite considérablement sa capacité d’être un catalyseur du changement. »

Plutôt que « l’art pour l’art », la conclusion de ce rapport estime qu’il y a peut-être lieu de réfléchir à « l’art et à la culture pour nous ». Elle encourage les chercheurs à élaborer « des études empiriques sur les valeurs reliées aux arts et à la culture afin de mettre au point des moyens de trouver des preuves de l’augmentation de notre sentiment de bien-être individuel et collectif ».

Summary: 

Adoptant la forme d’un essai de base accompagné de plusieurs réponses critiques, ce rapport tente de lancer « un dialogue sur la façon dont les arts et la culture influencent nos valeurs », y compris les « valeurs profondes » comme « l’acceptation de soi, l’affiliation, le sentiment communautaire, la liberté, la créativité, le respect de soi, l’égalité [et] un sentiment de communion avec la nature ».