L’économie de la création : principales notions et faits saillants d’une revue de la littérature

(The Creative Economy: Key Concepts and Literature Review Highlights)

Publié par : 

Ce rapport renferme un aperçu des principales notions entourant l’expression « économie de la création » ainsi qu’une riche bibliographie de rapports ayant trait à l’économie de la création (jusqu’en 2013).

Le rapport estime que la première utilisation de l’expression « économie de la création » remonte à l’ouvrage de John Howkins, The Creative Economy: How People Make Money from Ideas, paru en 2001, et que l’auteur définit comme « les transactions de produits créatifs qui constituent un bien ou un service économique provenant de la créativité qui a une valeur économique ».

En 2013, la définition la plus courante de l’économie de la création était celle du ministère de la Culture, des Médias et du Sport du Royaume-Uni, selon laquelle l’économie de la création correspond « aux secteurs qui prennent naissance dans la créativité, les habiletés et les talents individuels et qui ont un potentiel de création de richesse et d’emplois par la production et l’exploitation de propriété intellectuelle ».

Le rapport observe qu’il y a « une multitude de définitions internationales » de l’économie de la création, qui est « une conception émergente pour laquelle l’élément de contenu n’est pas encore arrêté… Les systèmes de classification des activités et secteurs dits de la création proviennent de différents modèles conceptuels, élaborés et mis de l’avant par de nombreuses organisations et autorités nationales, supranationales, régionales et interrégionales. »

Le rapport indique que « chaque modèle peut servir à diverses fins… Il est important que chaque région ou autorité qui cherche à favoriser une économie de la création indique clairement le modèle qui convient le mieux à son contexte. »

Au fil des années, le rapport avance que les notions successives de l’économie de la création se sont élargies et que la place du secteur culturel « traditionnel » au sein de l’économie de la création a reculé (du point de vue des produits économiques).

Le rapport fournit un aperçu de certaines notions importantes de l’économie de la création, dont les suivantes :

  • Les relations entre les arts et la culture commerciale.
  • La créativité et la « classe de la création ».
  • Les villes créatives et le renouvellement urbain.
  • Les économies de la création en milieu rural.
  • Les regroupements de la création.
  • Les avantages sociaux, culturels et environnementaux de l’économie de la création.
Summary: 

Ce rapport renferme un aperçu des principales notions entourant l’expression « économie de la création » ainsi qu’une riche bibliographie de rapports ayant trait à l’économie de la création (jusqu’en 2013).