Diversité canadienne et fréquentation des arts en 2010

Publié par : 
Auteur : 

Basé sur l’Enquête sociale générale de 2010 auprès de 7 502 Canadiens de 15 ans et plus, ce rapport examine la fréquentation des arts de huit groupes démographiques représentatifs de la « diversité » canadienne :

  • les Canadiens de minorités visibles;
  • les immigrants de première génération;
  • les autochtones;
  • les Canadiens qui ont une incapacité;
  • les jeunes de 15 à 24 ans;
  • les personnes âgées de 65 ans et plus;
  • les anglophones au Québec (communauté linguistique minoritaire officielle);
  • les francophones hors Québec (communauté linguistique minoritaire officielle).

En tout, 71 % des Canadiens ont assisté en 2010 à une des cinq activités artistiques examinées par le rapport : galeries d’art, théâtre, spectacles de musique populaire, concerts classiques et festivals culturels.

Le rapport constate que les jeunes Canadiens fréquentent davantage les arts que leurs « aînés » de 25 ans et plus (80 % c. 70 %). Entre 65 à 74 ans, on s’intéresse moins aux arts que pendant la période complète allant de 15 à 64 ans (67 % c. 73 %). Le taux de fréquentation des arts des personnes ayant une incapacité est inférieur à celui des autres Canadiens (61 % c. 74 %), alors que celui des Canadiens de minorités visibles s’en rapproche (68 % c. 72 % des autres Canadiens).

Le taux de fréquentation des arts des immigrants, des autochtones, des anglophones au Québec et des francophones hors Québec est semblable à celui des autres Canadiens.

Le rapport propose une analyse statistique des données pour établir les différences de fréquentation des cinq activités par les groupes de la diversité et l’ensemble de la population canadienne. Or, il y en a très peu :

  • Galeries d’art : « Fréquentation significativement inférieure des autochtones et des Canadiens ayant une incapacité ».
  • Théâtre : Le taux de fréquentation du théâtre des jeunes est significativement plus élevé que celui des autres Canadiens, contrairement à celui des « minorités visibles, immigrants, autochtones et Canadiens ayant une incapacité ».
  • Musique populaire : Ces spectacles sont particulièrement bien fréquentés par les jeunes, mais la fréquentation diminue lorsqu’on est « d’une minorité visible ou immigrant, lorsqu’on a une incapacité ou lorsqu’on est âgé de 65 à 74 ans ».
  • Musique classique : Ce sont les immigrants du Canada ainsi que les Canadiens de 65 à 74 ans qui ont les taux d’assistance aux concerts de musique classique les plus élevés, tandis que ce sont les jeunes qui y assistent le moins.
  • Festivals culturels : Les jeunes et les Canadiens de minorités visibles ont des taux de fréquentation significativement plus élevés. Les Canadiens qui ont une incapacité ainsi que ceux de 65 à 74 ans fréquentent moins ces manifestations artistiques.

À l’exception de ces quelques tendances, le rapport constate que les groupes de la diversité fréquentent les arts au même rythme que l’ensemble de la population canadienne. Sur la foi de ces résultats, le rapport conclut que « la variété de l’offre d’art au Canada – visiter une galerie ou un musée d’art, assister à un concert de musique classique ou à un spectacle de musique populaire, aller au théâtre ou participer à un festival culturel – réussit à inciter la plupart des Canadiens à fréquenter au moins un type d’activité. »

Summary: 

À l’exception de quelques tendances, le rapport constate que les groupes de la diversité fréquentent les arts au même rythme que l’ensemble de la population canadienne. Sur la foi de ces résultats, le rapport conclut que « la variété de l’offre d’art au Canada – visiter une galerie ou un musée d’art, assister à un concert de musique classique ou à un spectacle de musique populaire, aller au théâtre ou participer à un festival culturel – réussit à inciter la plupart des Canadiens à fréquenter au moins un type d’activité. »