Diversité canadienne et fréquentation des arts en 2010

Résumé

Ce rapport analyse des données de l’Enquête sociale générale de 2010 pour examiner la fréquentation des arts au Canada par les groupes de population suivants :

  • les Canadiens de minorités visibles[1];
  • les immigrants de première génération;
  • les autochtones;
  • les Canadiens ayant une incapacité;
  • les jeunes (15 à 24 ans);
  • les personnes âgées (65 ans et plus);
  • les minorités linguistiques officielles.

Six statistiques clés sur la fréquentation des arts sont analysées :

  • Fréquentation des galeries d’art.
  • Fréquentation des spectacles de théâtre.
  • Fréquentation des spectacles de musique populaire.
  • Fréquentation des concerts de musique classique.
  • Fréquentation des festivals culturels.
  • Fréquentation d’au moins une des activités artistiques précédentes.

Une des principales conclusions du rapport est que la variété de l’offre d’art au Canada réussit à intéresser la plupart des Canadiens. En 2010, 71 % des Canadiens ont visité une galerie ou un musée d’art, ont assisté à un concert de musique classique, sont allés au théâtre, ont été présents à un spectacle de musique populaire ou ont participé à un festival culturel.

Il y a relativement peu de différences statistiquement significatives entre les divers groupes et les autres Canadiens sur l’indicateur général de la fréquentation des arts[2]. Comme on peut le constater à la figure R1, quatre des huit groupes ont des taux de fréquentation semblables à ceux des autres Canadiens :

  • Immigrants de première génération
  • Peuples autochtones
  • Anglophones au Québec (minorité linguistique officielle)
  • Francophones hors Québec (minorité linguistique officielle)

Les jeunes de 15 à 24 ans ont des taux de fréquentation des arts considérablement plus élevés que les Canadiens de 25 ans et plus. Ce taux de fréquentation global plus élevé est attribuable à leur plus grande fréquentation de trois des cinq activités examinées par ce rapport : théâtre, spectacles de musique populaire et festivals culturels.

Toutefois, trois des huit groupes ont des taux de fréquentation significativement inférieurs à ceux de l’ensemble de la population canadienne : les Canadiens qui ont une incapacité, les personnes âgées et les Canadiens de minorités visibles (quoique la différence soit relativement petite pour ces derniers).

Dans le cas des six groupes où l’analyse des données était possible[3], la comparaison des caractéristiques démographiques des participants et des non-participants révèle que :

  • Des études supérieures et des revenus de ménage supérieurs à la moyenne sont des facteurs dans les six groupes.
  • Les femmes des quatre groupes suivants sont plus enclines que les hommes à fréquenter des activités artistiques : autochtones, Canadiens ayant une incapacité, jeunes et personnes âgées.
  • Les Canadiens de moins de 55 ans des minorités visibles, autochtones ou avec une incapacité sont plus enclins à assister à des activités que les personnes plus âgées de ces groupes.
  • Dans trois groupes, les gens en milieu urbain sont plus enclins que les gens en milieu rural à fréquenter les arts : autochtones, Canadiens ayant une incapacité et personnes âgées.

Les résultats varient pour les cinq activités artistiques :

  • Galeries d’art : fréquentation significativement inférieure des Canadiens ayant une incapacité et des autochtones. Les autres différences ne sont pas statistiquement significatives.
  • Spectacles de théâtre : fréquentation significativement inférieure par les minorités visibles, les immigrants, les autochtones et les Canadiens ayant une incapacité; fréquentation significativement plus élevée par les jeunes de 15 à 24 ans. Les autres différences ne sont pas statistiquement significatives.
  • Spectacles de musique populaire : fréquentation significativement inférieure par les minorités visibles, les immigrants et les Canadiens ayant une incapacité ainsi que par les gens de 65 à 74 ans; fréquentation significativement plus élevée par les jeunes de 15 à 24 ans. Les autres différences ne sont pas statistiquement significatives.
  • Concerts de musique classique : fréquentation significativement inférieure des jeunes de 15 à 24 ans; fréquentation significativement plus élevée des Canadiens immigrants ainsi que de ceux de 65 à 74 ans. Les autres différences ne sont pas statistiquement significatives.
  • Festivals culturels : fréquentation significativement inférieure des Canadiens ayant une incapacité ainsi que des gens de 65 à 74 ans; fréquentation significativement plus élevée des jeunes de 15 à 24 ans et des Canadiens des minorités visibles. Les autres différences ne sont pas statistiquement significatives.

Des études antérieures ont démontré que les expériences d’éducation artistique pendant l’enfance constituaient un facteur important dans la participation aux arts à l’âge adulte. D’autres études ont examiné les motivations, les valeurs et les croyances entourant la fréquentation des arts. Toutefois, comme l’Enquête sociale générale ne comportait pas de questions au sujet de ces autres facteurs potentiels, ils ne sont pas analysés par ce rapport.

Source de données

Les données de ce rapport sont tirées de l’Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada, une enquête téléphonique auprès d’environ 7 500 Canadiens de 15 ans et plus. Le rapport résume les données sur les Canadiens qui ont assisté à au moins une de cinq activités artistiques au cours des 12 mois qui ont précédé le sondage.

Les individus sont comptés en tant que « participant » à une activité donnée s’ils y ont assisté au moins une fois en 2010. Ils sont comptés une seule fois par activité, peu importe le nombre de fois qu’ils ont pu y assister. Autre fait important à noter, les données incluent la fréquentation des Canadiens à l’étranger et excluent la fréquentation des étrangers en visite au Canada.

La population cible de l’Enquête sociale générale était composée de « toutes les personnes de 15 ans et plus qui ne sont pas en établissement et qui habitent dans les dix provinces du Canada ». C’est pourquoi il n’y a pas de données au sujet des trois territoires.

 

Section 1 : Introduction

Ce rapport analyse des données de l’Enquête sociale générale de 2010 pour examiner la fréquentation des arts au Canada par les groupes de population suivants :

  • Canadiens de minorités visibles
  • Immigrants de première génération
  • Peuples autochtones
  • Canadiens ayant une incapacité
  • Jeunes
  • Personnes âgées
  • Canadiens des minorités linguistiques officielles

Une annexe contient un sommaire des statistiques pour tous les Canadiens.

Ce rapport analyse six statistiques clés sur la fréquentation des arts :

  • Fréquentation des galeries d’art.
  • Fréquentation des spectacles de théâtre.
  • Fréquentation des spectacles de musique populaire.
  • Fréquentation des concerts de musique classique.
  • Fréquentation des festivals culturels.
  • Fréquentation d’au moins une des activités artistiques précédentes.

Le rapport résume les données des Canadiens de 15 ans et plus qui ont fréquenté ces activités artistiques au cours des 12 mois qui ont précédé l’enquête. Les données sont tirées de l’Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada, une enquête téléphonique approfondie auprès de 7 502 Canadiens de 15 ans et plus.

Les individus sont comptés en tant que « participant » à une activité donnée s’ils ont assisté au moins une fois en 2010. Ils sont comptés une seule fois par activité, peu importe le nombre de fois qu’ils aient pu y assister. Autre fait important à noter, les données incluent la fréquentation des Canadiens à l’étranger et excluent la fréquentation des étrangers en visite au Canada.

La population cible de l’Enquête sociale générale est composée de « personnes de 15 ans et plus qui ne sont pas en établissement et qui habitent dans les dix provinces du Canada ». Par conséquent, il n’y a pas de données sur les trois territoires.

L’information de base au sujet de la fréquentation des arts provient d’un rapport précédent de la série Regards statistiques sur les arts, Facteurs dans la fréquentation des activités artistiques par les Canadiens en 2010. Le présent rapport approfondit l’analyse des facteurs démographiques de chaque groupe.

Les études précédentes ont révélé que l’éducation artistique au cours de l’enfance est un facteur important dans la participation aux arts à l’âge adulte. D’autres études ont examiné les motivations, les valeurs et les croyances se rapportant à la fréquentation des arts. Toutefois, comme l’Enquête sociale générale n’a pas posé de questions au sujet de ces autres facteurs potentiels, ce rapport ne les analyse pas.

Les autres sections du  rapport examinent chacun des groupes démographiques.

 

Section 2 : Fréquentation des arts en 2010 par les Canadiens de minorités visibles

­Cette section propose une analyse de la fréquentation des activités artistiques par des Canadiens de minorités visibles. Selon la Loi sur l’équité en matière d’emploi (et expression utilisée par l’Enquête sociale générale), les minorités visibles sont « les personnes, autres que les autochtones, qui ne sont pas de race blanche ou qui n’ont pas la peau blanche ». La population de minorités visibles se compose surtout des groupes suivants : Chinois, Sud-Asiatique, Noir, Arabes, Asiatique occidental, Philippin, Asiatique du Sud-Est, Latino-Américain, Japonais et Coréen[4]. Selon l’Enquête sociale générale de 2010, les minorités visibles constituent 15 % de la population canadienne (15 ans et plus[5]).

La figure 1 présente les taux de fréquentation des cinq activités artistiques clés, ainsi que le taux combiné de fréquentation d’au moins une activité.

Les données de la figure 1 indiquent qu’il y une différence relativement petite mais statistiquement significative entre le taux global de fréquentation des Canadiens de minorités visibles (68 %) et celui des autres Canadiens (c’est-à-dire, les Canadiens qui ne sont pas des minorités visibles, 72 %[6]).

Les Canadiens de minorités visibles sont plus enclins que les autres Canadiens à assister à un festival culturel (42 % c. 36 %).

Les taux de fréquentation des Canadiens de minorités visibles sont semblables à ceux des autres Canadiens pour les deux activités suivantes :

  • les galeries d’art (34 % c. 36 %);
  • les concerts de musique classique (12 % c. 13 %)

Les Canadiens de minorités visibles ont des taux de fréquentation significativement inférieurs à ceux des autres Canadiens pour deux des cinq activités artistiques. Comparés aux autres Canadiens, les Canadiens de minorités visibles sont beaucoup moins enclins à fréquenter :

  • les spectacles de théâtre (33 % c. 46 %);
  • les spectacles de musique populaire (28 % c. 42 %).

Caractéristiques démographiques des personnes de minorités visibles qui fréquentent les arts

Cette sous-section examine si les caractéristiques démographiques des Canadiens de minorités visibles qui ont assisté à une activité artistique en 2010 diffèrent de celles des personnes de minorités visibles qui n’ont pas assisté à ces activités. L’analyse concentre sur les niveaux d’études, le revenu du ménage, l’âge, la résidence en milieu urbain ou rural, le sexe et la situation de famille.

Les données présentées au tableau 1 indiquent que, comparativement aux Canadiens de minorités visibles qui n’ont fréquenté aucun des cinq types d’activités artistiques, les Canadiens de minorités visibles qui ont fréquenté au moins une activité sont :

  • beaucoup plus enclins à être titulaire d’un diplôme universitaire (45 % c. 27 %);
  • beaucoup plus enclins à avoir un revenu de ménage entre 100 000 $ et 149 999 $ (mais légèrement moins enclins à avoir un revenu de ménage de 150 000 $ et plus);
  • beaucoup moins enclins à être mariés ou à cohabiter (53 % c. 62 %);
  • légèrement moins nombreux à avoir 55 ans et plus (13 % c. 17 %).

Il n’y a pas de différence entre les participants et les non-participants de minorités visibles pour les deux autres caractéristiques démographiques. Les Canadiens de minorités visibles qui ont assisté à au moins une activité sont aussi enclins que les non-participants à habiter en région urbaine (98 % des participants et des non-participants) et à être des femmes (50 % pour les deux groupes).

Le rapport Facteurs dans la fréquentation des activités artistiques par les Canadiens en 2010 de la série Regards statistiques sur les arts a constaté que les chevauchements culturels étaient un prédicteur significatif de la fréquentation des arts. L’analyse des « chevauchements culturels » a voulu savoir si les participants à une activité culturelle étaient plus ou moins enclins à assister à d’autres activités culturelles. Il semble y avoir des « chevauchements culturels » entre la fréquentation des arts et d’autres activités culturelles (des activités autres que celles examinées dans ce rapport) chez les Canadiens de minorités visibles. Plus précisément, ceux qui ont assisté à une des cinq activités artistiques en 2010 sont beaucoup plus enclins à avoir également :

  • assisté à un spectacle de musique, de théâtre ou de danse culturel ou patrimonial (ex. autochtone, chinois, ukrainien) (44 % c. 6 %),
  • visité un site historique (48 % c. 19 %) ou
  • lu un journal (90 % c. 82 %)

que les Canadiens de minorités visibles qui n’ont assisté à aucune activité faisant l’objet de ce rapport.

Tableau 1 : Caractéristiques démographiques des
personnes de minorités visibles qui fréquentent les arts, Canada, 2010

 

Participants

(68 % des Canadiens de minorités visibles)

Non-participants (32 % des minorités visibles)

Tous les Canadiens de minorités visibles

Tous les Canadiens

Baccalauréat ou diplôme supérieur

45 %

27 %

39 %

26 %

Revenu de ménage de 100 000 $ à 149 999 $

20 %

11 %

17 %

20 %

Revenu de ménage de 150 000 $ et plus

11 %

13 %

11 %

14 %

Être marié ou cohabiter

53 %

62 %

56 %

62 %

55 ans et plus

13 %

17 %

14 %

31 %

Habiter en région urbaine (dans une région métropolitaine de recensement)

98 %

98 %

98 %

82 %

Femmes

50 %

50 %

50 %

51 %

Données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada analysées par Hill Stratégies.

 

Une analyse démographique a également été réalisée pour les trois activités artistiques où les Canadiens de minorités visibles ont un taux de fréquentation significativement supérieur ou inférieur à celui des autres Canadiens : les spectacles de théâtre, les spectacles de musique populaire et les festivals culturels. En général, les caractéristiques des Canadiens de minorités visibles qui fréquentent des activités artistiques correspondent au portrait général des participants de minorités visibles, avec les exceptions suivantes :

  • Les amateurs de théâtre ont environ aussi tendance que ceux qui n’y vont pas d’être âgés de 55 ans et plus (13 % c. 15 %) mais il y a plus de femmes (55 % c. 48 %).
  • Les amateurs de musique populaire sont environ aussi enclins que ceux qui n’assistent pas à de tels concerts à lire des journaux (89 % c. 87 %).
  • Les personnes qui fréquentent des festivals culturels sont environ aussi enclines que celles qui n’y vont pas à habiter dans des ménages à revenu élevé (18 % c. 16 % entre 100 000 $ et 149 999 $, et 12 % c. 11 % de 150 000 $ et plus).

 

Section 3 : Fréquentation des arts en 2010 par les immigrants

­Cette section propose une analyse de la fréquentation des arts par les immigrants de première génération au Canada, en concentrant plus particulièrement sur les immigrants récents[7].

Le tableau 2 indique que, selon l’Enquête sociale générale de 2010, les immigrants constituent 18 % de la population canadienne de 15 ans et plus[8]. Trois pour cent de la population canadienne a immigré entre 2006 et 2010, et le même pourcentage a immigré entre 2001 et 2005. Les Canadiens qui ont immigré avant 2001 constituent 12 % de la population.

Bien que 15 % des Canadiens soient membres d’une minorité visible (selon l’Enquête sociale générale de 2010), 56 % des immigrants sont considérés des minorités visibles. Environ trois quarts des immigrants récents sont membres des groupes de minorités visibles (73 % des personnes qui ont immigré avant 2006 et 2010 et 74 % de celles qui ont immigré entre 2001 et 2005).

Malgré ces différences démographiques, il n’y a pas de différence significative entre le taux global de fréquentation des arts des immigrants (69 %) et des autres Canadiens (72 %). Pareillement, 68 % des immigrants les plus récents ont assisté à au moins une des cinq activités artistiques, tandis que 71 % des autres immigrants récents l’ont fait.

Tableau 2 : Fréquentation des arts par les immigrants, Canada, 2010

 

% de la population

% qui sont membres d’un groupe de minorité visible

% ayant assisté à au moins une des cinq activités artistiques

Tous les Canadiens

100 %

15 %

71 %

Immigrants de première génération

18 %

56 %

69 %

Non-immigrants

82 %

5 %

72 %

Immigrants les plus récents (2006-2010)

3 %

73 %

68 %

Autres immigrants récents (2001-2005)

3 %

74 %

71 %

Immigrants avant 2001

12 %

48 %

68 %

Données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada analysées par Hill Stratégies

Détails de la fréquentation

La figure 2 présente les taux de fréquentation des arts des immigrants de première génération ainsi que le taux combiné d’assistance à au moins une activité. Ces données indiquent que le statut d’immigrant a une connexion statistiquement significative dans trois des cinq activités artistiques. Comparativement aux Canadiens de naissance[9], les immigrants sont :

  • beaucoup moins enclins à assister à un spectacle de théâtre (37 % c. 46 %);
  • beaucoup moins enclins à assister à un spectacle de musique populaire (28 % c. 42 %);
  • plus enclins à assister à un concert de musique classique (16 % c. 12 %).

Les immigrants les plus récents (comme les autres immigrants) sont beaucoup moins enclins à assister au théâtre et aux spectacles de musique populaire. Toutefois, les immigrants les plus récents ne sont pas plus enclins à assister à des concerts de musique classique. (Les taux de fréquentation du théâtre et de la musique classique des immigrants les plus récents ont des marges d’erreur relativement élevées et doivent être utilisés avec prudence.)

Les taux de fréquentation des immigrants et des Canadiens de naissance sont semblables pour :

  • la fréquentation des galeries d’art (39 % c. 35 %);
  • la fréquentation des festivals culturels (38 % c. 37 %).

Caractéristiques démographiques des immigrants qui fréquentent les arts

Cette sous-section examine si les caractéristiques démographiques des immigrants qui ont assisté à un événement artistique en 2010 diffèrent de celles des immigrants qui n’y ont pas assisté. L’analyse porte sur les niveaux d’études, le revenu du ménage, l’âge, la résidence en milieu urbain ou rural, le statut de minorité visible, le sexe et la situation de famille.

Les données présentées au tableau 3 indiquent que, comparativement aux immigrants qui n’ont assisté à aucun des cinq types d’activités artistiques en 2010, les immigrants qui ont assisté à au moins une activité ont :

  • beaucoup plus tendance à être titulaire d’un diplôme universitaire (44 % c. 25 %);
  • beaucoup plus tendance à venir de ménages à revenus élevés (des proportions plus élevées dans les deux groupes de revenus de 100 000 $ et plus);
  • beaucoup moins tendance à provenir d’un groupe de minorité visible (52 % c. 63 %).

Quant aux autres caractéristiques démographiques, il n’y a pas de différences perceptibles entre les immigrants qui assistent ou non à des événements artistiques. Les immigrants qui ont participé à au moins une activité ont environ autant tendance que les non-participants à :

  • habiter en milieu urbain (95 % c. 94 %);
  • être des femmes (49 % c. 52 %);
  • être mariés ou à cohabiter (68 % c. 70 %);
  • avoir 55 ans et plus (34 % c. 32 %).

En plus de ces facteurs démographiques, il semble y avoir des chevauchements culturels entre la fréquentation des arts et d’autres activités artistiques chez les Canadiens immigrants. Plus précisément, ceux qui ont assisté à une des cinq activités artistiques en 2010 sont plus enclins à avoir aussi :

  • assisté à un spectacle de musique, de théâtre ou de danse culturel ou patrimonial (ex. autochtone, chinois, ukrainien) (37 % c. 9 %),
  • visité un site historique (50 % c. 17 %) ou
  • lu un journal (90 % c. 82 %)

que les Canadiens immigrants qui n’ont assisté à aucune des activités faisant l’objet de ce rapport.

Tableau 3 : Caractéristiques démographiques
des immigrants qui fréquentent les arts, Canada, 2010

 

Participants

(69 % des immigrants)

Non-participants (31 % des immigrants)

Tous les immigrants

Tous les Canadiens

Baccalauréat ou supérieur

44 %

25 %

38 %

26 %

Revenu de ménage de 100 000 $ à 149 999 $

19 %

12 %

17 %

20 %

Revenu de ménage de 150 000 $ et plus

14 %

9 %

13 %

14 %

Minorité visible

52 %

63 %

56 %

15 %

Habiter en milieu urbain (dans une région métropolitaine de recensement)

95 %

94 %

95 %

82 %

Femmes

49 %

52 %

50 %

51 %

Être marié ou cohabiter

68 %

70 %

69 %

62 %

55 ans et plus

34 %

32 %

33 %

31 %

Données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada analysées par Hill Stratégies.

 

Une analyse démographique a également été réalisée pour les trois activités artistiques où les immigrants ont un taux de fréquentation nettement inférieur ou supérieur à ceux des non-immigrants : théâtre, spectacles de musique populaire et concerts de musique classique. En général, les caractéristiques des immigrants qui fréquentent ces trois types d’activités artistiques correspondent à celles de l’ensemble des immigrants qui s’adonnent à des activités artistiques, à quelques exceptions près :

  • Les immigrants qui vont au théâtre ont plus tendance que ceux qui n’y vont pas à avoir 55 ans et plus (37 % c. 31 %) et à être des femmes (55 % c. 47 %).
  • Pareillement, les immigrants qui assistent à des concerts de musique classique ont plus tendance que ceux qui n’y assistent pas à avoir 55 ans et plus (48 % c. 30 %) et à être des femmes (55 % c. 49 %).

 

Section 4 : Fréquentation des arts en 2010 par les autochtones

­Cette section présente les tendances démographiques des autochtones qui ont assisté aux activités recensées dans ce rapport.. Dans l’Enquête sociale générale, une personne autochtone désigne une personne des Premières Nations, métisse ou inuite. Selon l’Enquête sociale générale de 2010, les peuples autochtones constituent 3,6 % de la population canadienne de 15 ans et plus[10].

La figure 3 indique les taux de fréquentation des autochtones des cinq activités artistiques ainsi que le taux de fréquentation combinée d’au moins une activité. Ces données démontrent qu’il y a une différence modérée sans signification statistique entre le taux global de fréquentation des autochtones (66 %) et des autres Canadiens (72 %).

Les autochtones ont des taux de fréquentation significativement inférieurs à ceux des autres Canadiens pour deux des cinq activités artistiques. Comparativement aux autres Canadiens, les autochtones ont beaucoup moins tendance à :

  • visiter une galerie d’art (26 % c. 36 %);
  • assister à une pièce de théâtre (32 % c. 45 %).

Il y a des différences modérées sans signification statistique entre les taux de fréquentation des autochtones et des autres Canadiens pour les activités suivantes :

  • Spectacles de musique populaire (43 % c. 39 %).
  • Concerts de musique classique (12 % c. 13 %). (Remarque : Le taux de fréquentation des concerts de musique classique des autochtones a une marge d’erreur relativement élevée et il doit être utilisé avec prudence.)
  • Festivals culturels (33 % c. 37 %).

Caractéristiques démographiques des autochtones qui fréquentent les arts

Cette section examine si les caractéristiques démographiques des autochtones qui ont assisté à une activité artistique en 2010 diffèrent de celles des autochtones non participants. Cette analyse porte sur les niveaux d’études, le revenu du ménage, l’âge, la résidence en milieu urbain ou rural, le sexe et la situation de famille.

Comme le démontre le tableau 4, comparativement aux autochtones qui n’ont assisté à aucun des cinq types d’activités artistiques en 2010, les autochtones qui ont assisté à au moins une activité ont :

  • beaucoup plus tendance à être titulaires d’un diplôme universitaire (16 % c. 5 %);
  • beaucoup plus tendance à habiter dans un ménage ayant un revenu de 100 000 $ et plus (29 % c. 4 %)[11];
  • beaucoup plus tendance à habiter en milieu urbain (76 % c. 56 %);
  • plus tendance à être des femmes (57 % c. 49 %);
  • moins tendance à avoir 55 ans et plus (16 % c. 23 %).

Les autochtones qui fréquentent les arts sont environ aussi enclins que ceux qui ne s’adonnent pas à ces activités à être mariés ou à cohabiter (43 % c. 40 %).

En plus de ces facteurs démographiques, il semble y avoir des chevauchements culturels entre la fréquentation des arts et les autres activités culturelles chez les autochtones. Plus précisément, les autochtones qui ont assisté à une des cinq activités artistiques en 2010 sont plus enclins à avoir également :

  • assisté à un spectacle de musique, de théâtre ou de danse culturel ou patrimonial (ex. autochtone, chinois, ukrainien) (35 % c. 15 %),
  • visité un site historique (50 % c. 24 %) ou
  • lu un journal (84 % c. 78 %)

que les autochtones qui n’ont assisté à aucune des activités faisant l’objet de ce rapport.

Tableau 4 : Caractéristiques démographiques
des autochtones qui fréquentent les arts, Canada, 2010

 

Participants

(66 % des personnes d’origine autochtone)

Non-participants (34 % des personnes d’origine autochtone)

Tous les autochtones

Tous les Canadiens

Baccalauréat ou diplôme supérieur

16 %

5 %

12 %

26 %

Revenu du ménage de 100 000 $ et plus

29 %

4 %

20 %

34 %

Habiter en milieu urbain (dans une région métropolitaine de recensement)

76 %

56 %

69 %

82 %

Femmes

57 %

49 %

54 %

51 %

55 ans et plus

16 %

23 %

18 %

31 %

Être marié ou cohabiter

43 %

40 %

42 %

62 %

Données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada analysées par Hill Stratégies.

 

Une analyse démographique a été également effectuée pour les deux activités artistiques où les autochtones ont un taux de fréquentation significativement inférieur à celui des autres Canadiens (fréquentation des galeries d’art et du théâtre). En général, les caractéristiques des autochtones qui ont assisté à ces activités sont comparables au portrait général des participants autochtones à quelques exceptions près :

  • Les visiteurs de galeries d’art ont plus (et non pas moins) tendance à être âgés de 55 ans et plus (22 % c. 17 %), à être mariés ou à cohabiter (53 % c. 39 %), et à avoir un pourcentage comparable de femmes et d’hommes (53 % c. 55 %).
  • Les amateurs de théâtre ont autant tendance que ceux qui n’y vont pas d’être âgés de 55 ans et plus (18 % pour les deux groupes) et ont légèrement moins tendance à avoir un diplôme universitaire (10 % c. 13 %).

 

Section 5 : Fréquentation des arts en 2010 par les Canadiens ayant une incapacité

­Cette section propose une analyse de la fréquentation des arts par les Canadiens ayant une incapacité, en se basant sur la description de la santé et des limitations de l’activité figurant dans l’Enquête sociale générale : personnes ayant souvent ou toujours des difficultés à cause de conditions physiques, psychologiques, émotionnelles ou mentales.

En utilisant cette définition assez vaste, les Canadiens ayant une incapacité constituent 20 % de la population canadienne de 15 ans et plus. Cette estimation de l’Enquête sociale générale de 2010 est plus élevée que l’estimation de l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012 (14 %[12]).

La figure 4 propose les taux de fréquentation des Canadiens ayant une incapacité des cinq activités artistiques ainsi que le taux combiné pour l’assistance à au moins une des cinq activités. Comme l’illustre la figure 4, les Canadiens ayant une incapacité sont significativement moins enclins que les autres Canadiens à fréquenter au moins une des cinq activités artistiques (61 % c. 74 %).

Le faible taux de fréquentation global est attribuable aux taux de fréquentation significativement inférieurs des Canadiens ayant une incapacité de quatre des cinq principales activités artistiques :

  • Galeries d’art (29 % c. 37 %).
  • Théâtres (36 % c. 46 %).
  • Spectacles de musique populaire (29 % c. 42 %).
  • Festivals culturels (28 % c. 39 %).

Les taux de fréquentation des concerts de musique classique des Canadiens avec une incapacité est comparable à celui des Canadiens sans incapacité (11 % c. 13 %).

Les différences précédentes sont vraies lorsque l’on compare les Canadiens ayant une incapacité de moins de 65 ans aux Canadiens sans incapacité du même groupe d’âge[13].

Caractéristiques démographiques des Canadiens ayant une incapacité qui fréquentent les arts

Cette sous-section examine si les caractéristiques démographiques des Canadiens ayant une incapacité qui ont assisté à une activité artistique diffèrent de celles de ceux qui n’ont assisté à aucune activité. Cette analyse porte sur les niveaux d’études, le revenu du ménage, l’âge, la résidence en milieu urbain ou rural, le statut de minorité visible, le sexe et la condition de famille.

Les données présentées au tableau 5 indiquent que, comparativement aux Canadiens ayant une incapacité qui n’ont assisté à aucun des cinq types d’activités artistiques en 2010, les Canadiens qui ont une incapacité et qui ont assisté à au moins une activité ont :

  • beaucoup plus tendance à être titulaires d’un diplôme universitaire (21 % c. 9 %);
  • beaucoup plus tendance à avoir un revenu de ménage entre 100 000 $ et 149 999 $ (18 % c. 6 %), ou de 150 000 $ et plus (11 % c. 4 %);
  • plus tendance à habiter en milieu urbain (81 % c. 75 %);
  • plus tendance à être des femmes (58 % c. 52 %);
  • moins tendance à être âgés de 55 ans et plus (49 % c. 57 %).

Pour deux autres caractéristiques démographiques, les différences ne sont pas significatives entre les Canadiens ayant une incapacité qui ont ou qui n’ont pas assisté à une activité artistique. Comparativement aux Canadiens ayant une incapacité qui n’ont assisté à aucune activité artistique en 2010, il est aussi probable que les Canadiens ayant une incapacité qui ont assisté à au moins une activité soient d’un groupe de minorité visible (9 % c. 7 %) ou mariés ou en cohabitation (61 % pour les deux).

En plus de ces facteurs démographiques, il semble y avoir des chevauchements culturels entre la fréquentation des arts et d’autres activités culturelles chez les Canadiens qui ont une incapacité. Plus précisément, ceux qui ont assisté à l’une des cinq activités artistiques en 2010 sont beaucoup plus enclins à avoir aussi :

  • assisté à un spectacle de musique, de théâtre ou de danse culturel ou patrimonial (ex. autochtone, chinois, ukrainien) (29 % c. 3 %),
  • visité un site historique (51 % c. 19 %) ou
  • lu un journal (85 % c. 79 %)

que les Canadiens ayant une incapacité qui n’ont assisté à aucune des activités faisant l’objet de ce rapport.

Tableau 5 : Caractéristiques démographiques des Canadiens ayant une incapacité qui ont assisté à des activités artistiques, 2010

 

Participants (61 % des personnes ayant une incapacité)

Non-participants (39 % des personnes ayant une incapacité)

Tous les Canadiens ayant une incapacité

Tous les Canadiens

Baccalauréat ou supérieur

21 %

9 %

16 %

26 %

Revenu de ménage de 100 000 $ à 149 999 $

18 %

6 %

13 %

20 %

Revenu de ménage 150 000 $ et plus

11 %

4 %

8 %

14 %

Habiter en milieu urbain (dans une région métropolitaine de recensement)

81 %

75 %

79 %

82 %

Femmes

58 %

52 %

56 %

51 %

55 ans et plus

49 %

57 %

52 %

31 %

Minorités visibles

9 %

7 %

8 %

15 %

Être marié ou cohabiter

61 %

61 %

61 %

62 %

Données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada analysées par Hill Stratégies.

 

Une analyse démographique a également été effectuée pour les quatre activités artistiques où les Canadiens ayant une incapacité ont un taux de fréquentation significativement inférieur à ceux des autres Canadiens : galeries d’art, théâtres, spectacles de musique populaire et festivals culturels. En général, les caractéristiques des participants qui ont une incapacité et qui assistent à ces activités artistiques correspondent au portrait général des participants ayant une incapacité, à l’exception des caractéristiques suivantes :

  • Les amateurs de théâtre sont aussi enclins que ceux qui n’y vont pas à être mariés ou à cohabiter (66 % c. 58 %).
  • Les amateurs de spectacles de musique populaire ont moins tendance que ceux qui n’y vont pas à être âgés de 55 ans et plus (42 % c. 56 %), environ autant tendance à habiter en milieu urbain (80 % c. 78 %), et également tendance à être une femme (56 % pour les deux).
  • Les participants aux festivals culturels ont moins tendance que les non-participants à être âgés de 55 ans et plus (40 % c. 57 %), légèrement plus tendance à être membre d’une minorité visible (11 % c. 7 %) et légèrement moins tendance à être une femme (53 % c. 57 %).

 

Section 6 : Fréquentation des arts en 2010 par les jeunes

Cette section propose une analyse de la fréquentation des arts en 2010 par les jeunes du Canada. Aux fins de ce rapport, les jeunes sont les Canadiens de 15 à 24 ans.

Selon l’Enquête sociale générale de 2010, les jeunes constituent 16 % de la population canadienne de 15 ans et plus.

La figure 5 présente les taux de fréquentation des arts des jeunes ainsi que le taux combiné de fréquentation d’au moins une des cinq activités artistiques.

Comme on peut le constater, le taux de fréquentation des jeunes d’au moins une des cinq activités est significativement plus élevé que celui des Canadiens de 25 ans et plus (80 % c. 70 %).

Ce taux de fréquentation global plus élevé est attribuable à leur plus grande fréquentation de trois des cinq principales activités de ce rapport :

  • Théâtre (50 % c. 43 %).
  • Spectacles de musique populaire (51 % c. 37 %).
  • Festivals culturels (41 % c. 36 %).

Bien que les jeunes soient légèrement plus enclins que les autres Canadiens à visiter des galeries d’art (39 % c. 35 %), la différence n’est pas statistiquement significative.

D’autre part, les jeunes sont moins enclins à assister à des concerts de musique classique (10 % c. 13 %), une différence qui est statistiquement significative.

Caractéristiques démographiques des jeunes qui fréquentent les arts

Cette section examine si les jeunes qui ont assisté à une activité artistique en 2010 ont des caractéristiques démographiques différentes de ceux qui n’ont pas fréquenté les arts. L’analyse porte sur le niveau d’études, le revenu du ménage, la résidence en milieu urbain ou rural, le statut de minorité visible et le sexe[14].

Le tableau 6 révèle que comparativement aux jeunes qui n’ont assisté à aucun des cinq types d’activités artistiques en 2010, les jeunes Canadiens qui ont assisté à au moins une activité :

  • ont plus tendance à être titulaire d’un diplôme universitaire ou à être aux études postsecondaires (39 % c. 32 %);
  • ont plus tendance à habiter dans un ménage à revenu élevé, surtout entre 100 000 $ et 149 999 $ (28 % c. 14 %);
  • sont le plus souvent des femmes (50 % c. 41 %);
  • ont moins tendance à faire partie d’une minorité visible (18 % c. 33 %).

Qu’ils assistent ou non aux activités, la résidence en milieu urbain est presque la même chez les jeunes (85 % pour les participants et 82 % pour les non-participants).

En plus de ces facteurs démographiques, il semble y avoir des chevauchements culturels entre la fréquentation des arts et d’autres activités culturelles chez les jeunes. Ceux qui ont assisté à l’une des cinq activités artistiques en 2010 sont beaucoup plus enclins à avoir aussi :

  • assisté à un spectacle de musique, de théâtre ou de danse culturel ou patrimonial (ex. autochtone, chinois, ukrainien) (29 % c. 6 %),
  • visité un site historique (55 % c. 27 %) ou
  • lu un journal (80 % c. 64 %)

que les jeunes qui n’ont assisté à aucune des activités faisant l’objet de ce rapport.

Tableau 6 : Caractéristiques démographiques
des jeunes qui fréquentent les arts, Canada, 2010

 

Participants (80 % des jeunes)

Non-participants (20 % des jeunes)

Tous les jeunes

Tous les Canadiens

Baccalauréat ou diplôme supérieur, ou aux études postsecondaires

39 %

32 %

37 %

26 %

Ménage à revenu de 100 000 $ à 149 999 $

28 %

14 %

26 %

20 %

Ménage à revenu de 150 000 $ et plus

18 %

17 %

18 %

14 %

Femmes

50 %

41 %

48 %

51 %

Minorité visible

18 %

33 %

21 %

15 %

Habiter en milieu urbain (dans une région métropolitaine de recensement)

85 %

82 %

85 %

82 %

Données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada analysées par Hill Stratégies.

 

Les trois activités (théâtre, spectacles de musique populaire et festival culturels) pour lesquels le taux de fréquentation des jeunes est significativement plus élevé que celui des autres Canadiens ont également fait l’objet d’une analyse démographique. Les caractéristiques des jeunes qui assistent à ces activités sont très semblables à celles de l’ensemble des jeunes qui fréquentent les arts. La seule exception porte sur la fréquentation des festivals culturels, où les participants et non-participants ont autant tendance à faire partie d’une minorité visible (18 % c. 16 %).

 

Section 7 : Fréquentation des arts en 2010 par les personnes âgées

Cette section propose une analyse de la fréquentation des arts en 2010 par les personnes âgées du Canada, en concentrant plus précisément sur celles de 65 à 74 ans. Selon l’Enquête sociale générale de 2010, les personnes âgées constituent 16 % de la population canadienne, celles de 65 à 74 ans, 9 % et celles de 75 % et plus, 7 %. (Tous ces chiffres représentent le pourcentage de la population de 15 ans et plus.)

La concentration sur les Canadiens de 65 à 74 ans sert à réduire l’incidence de l’incapacité sur les résultats. La proportion de gens de 75 ans et plus qui déclarent avoir des problèmes de santé est de 47 %, ce qui est beaucoup plus élevé que ceux de 65 à 74 ans (29 %) et de moins de 65 ans (17 %)[15]. Comme tenu de ce fait, il n’est pas surprenant que les personnes de 75 ans et plus sont beaucoup moins enclines que celles de moins de 65 ans à assister à quatre des cinq activités artistiques, l’exception étant les concerts de musique classique[16].

La figure 6 propose les taux de fréquentation des arts des Canadiens de 65 à 74 ans, ainsi que le taux combiné d’assistance à au moins une activité.

Comme l’indique la figure 6, les personnes âgées sont moins enclines que les Canadiens plus jeunes à avoir assisté à au moins une des cinq activités artistiques (67 % c. 73 %). Cette différence est statistiquement significative.

Ce taux de fréquentation relativement faible est attribuable à leurs taux de fréquentation significativement inférieurs de deux des cinq activités artistiques :

  • Spectacles de musique populaire (26 % c. 43 %).
  • Festivals culturels (26 % c. 40 %).

D’autre part, les Canadiens de 65 à 74 ans sont beaucoup plus enclins à assister à des concerts de musique classique que les jeunes Canadiens (19 % c. 12 %).

Les gens de 65 à 74 ans sont à peu près aussi enclins que les jeunes Canadiens à visiter des galeries d’art (37 % c. 36 %) et à assister à des pièces de théâtre (48 % c. 45 %).

Caractéristiques démographiques des personnes âgées qui fréquentent les arts

Cette sous-section examine si les caractéristiques démographiques des personnes âgées qui ont assisté à une activité artistique en 2010 diffèrent de celles des personnes âgées qui n’ont assisté à aucune des cinq activités faisant l’objet de ce rapport. L’analyse porte sur le niveau d’études, le revenu du ménage, la résidence en milieu urbain ou rural, l’incapacité, le statut de minorité visible, le sexe et la condition de famille.

Les données du tableau 7 indiquent que, comparativement aux personnes âgées qui n’ont assisté à aucun des cinq types d’activités artistiques en 2010, les personnes âgées qui ont assisté à au moins une activité ont :

  • beaucoup plus tendance à être titulaire d’un diplôme universitaire (30 % c. 9 %);
  • plus tendance à habiter dans un ménage ayant un revenu entre 100 000 $ et 149 999 $ (10 % c. 6 %) ou de 150 000 $ et plus (8 % c. 1 %);
  • plus tendance à habiter en milieu urbain (79 % c. 70 %);
  • plus tendance à être des femmes (55 % c. 48 %);
  • moins tendance à avoir une incapacité (26 % c. 37 %).

Pour deux autres caractéristiques démographiques, les différences ne sont pas significatives entre les personnes âgées qui ont assisté et celles qui n’ont pas assisté à des activités artistiques. Les personnes âgées qui ont assisté à au moins une activité artistique ont à peu près autant tendance que celles qui n’ont assisté à aucune activité à être membre d’une minorité visible (6 % c. 7 %) et à être marié ou à cohabiter (74 % c. 71 %).

En plus de ces facteurs démographiques, il semble y avoir des chevauchements culturels entre la fréquentation des arts et d’autres activités culturelles chez les personnes âgées. Plus précisément, celles qui ont assisté à l’une des cinq activités artistiques en 2010 sont beaucoup plus enclines à avoir aussi :

  • assisté à un spectacle de musique, de théâtre ou de danse culturel ou patrimonial (ex. autochtone, chinois, ukrainien) (30 % c. 3 %),
  • visité un site historique (52 % c. 16 %) ou
  • lu un journal (95 % c. 87 %)

que les personnes âgées qui n’ont assisté à aucune des activités faisant l’objet de ce rapport.

Tableau 7 : Caractéristiques démographiques
des personnes âgées qui fréquentent les arts, Canada, 2010

 

Participants (67 % des personnes âgées)

Non-participants (33 % des personnes âgées)

Toutes les personnes âgées

Tous les Canadiens

Baccalauréat ou diplôme supérieur

30 %

9 %

23 %

26 %

Ménage à revenu de 100 000 $ à 149 999 $

10 %

6 %

8 %

20 %

Ménage à revenu de 150 000 $ et plus

8 %

1 %

6 %

14 %

Habiter en milieu urbain (région métropolitaine de recensement)

79 %

70 %

76 %

82 %

Femmes

55 %

48 %

53 %

51 %

Avoir une incapacité

26 %

37 %

30 %

20 %

Minorité visible

6 %

7 %

6 %

15 %

Être marié ou cohabiter

74 %

71 %

73 %

62 %

Données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada analysées par Hill Stratégies.

 

Une analyse démographique a aussi été faite des deux activités où les personnes âgées ont un taux de fréquentation nettement inférieur à ceux des jeunes Canadiens, soit les spectacles de musique populaire et les festivals culturels. Les caractéristiques des personnes âgées qui assistent à ces activités sont très semblables à celles de l’ensemble des personnes âgées qui fréquentent des activités artistiques.

Les seules exceptions visent les gens qui vont aux spectacles de musique populaire – ils ont à peu près aussi tendance que les gens qui n’y vont pas à habiter en milieu urbain (75 % c. 76 %) – ainsi que les personnes qui vont aux festivals culturels, où il y a moins de femmes (47 % c. 55 %).

 

Section 8 : Fréquentation des arts en 2010 par les Canadiens des minorités linguistiques officielles

Cette section propose une analyse de la fréquentation des arts en 2010 par les minorités linguistiques officielles au Canada. Les « minorités linguistiques officielles » désignent les anglophones du Québec et les francophones hors Québec. Ces deux groupes de minorités linguistiques officielles sont examinés séparément[17].

Anglophones au Québec

Selon l’Enquête sociale générale de 2010, les 630 000 anglophones du Québec (de 15 ans et plus) constituent 2,3 % de la population du Canada et 11 % de la population du Québec.

La figure 7 indique les taux de fréquentation des arts des anglophones du Québec ainsi que leur taux combiné pour la fréquentation d’au moins une des cinq activités artistiques.

Il n’y a pas de différences statistiquement significatives entre les taux de fréquentation des arts des anglophones du Québec et ceux de la majorité francophone du Québec. Dans l’ensemble, les anglophones du Québec sont légèrement moins enclins que les francophones du Québec à assister à au moins une activité artistique (67 % c. 73 %)[18].

Les anglophones du Québec sont légèrement plus enclins que les francophones du Québec à visiter des galeries d’art (41 % c. 37 %), à assister à des pièces de théâtre (50 % c. 39 %) et à assister à des spectacles de musique populaire (43 % c. 39 %).

Les anglophones du Québec sont à peu près aussi enclins que les francophones du Québec à assister à des concerts de musique classique (16 % c. 14 %) et à des festivals culturels (39 % c. 41 %). (Le taux d’assistance aux concerts de musique classique a une marge d’erreur relativement élevée et doit être utilisé avec prudence.)

Francophones hors Québec

Selon l’Enquête sociale générale, les 330 000 francophones hors Québec (de 15 ans et plus) constituent 1,2 % de la population du Canada et 1,6 % de la population hors Québec.

La figure 8 propose les taux de fréquentation des francophones qui habitent à l’extérieur du Québec pour chacune des cinq activités artistiques ainsi que leur taux d’assistance combiné à au moins une des cinq activités.

Il n’y a pas de différences statistiquement significatives entre les taux de fréquentation des arts des francophones hors Québec et des anglophones hors Québec. En général, les francophones hors Québec sont légèrement plus enclins que les anglophones hors Québec à assister à au moins une des cinq activités artistiques (78 % c. 72 %)[19].

De plus, les francophones hors Québec sont légèrement moins enclins que les anglophones hors Québec à visiter des galeries d’art (42 % c. 35 %) et à assister à des festivals culturels (46 % c. 35 %).

Les francophones hors Québec sont légèrement moins enclins que les anglophones hors Québec à assister à des pièces de théâtre (42 % c. 48 %) et à des spectacles de musique populaire (35 % c. 42 %).

Remarque : Les taux de fréquentation des galeries d’art et de théâtre des francophones hors Québec ont des marges d’erreur relativement élevées et doivent être utilisés avec prudence. De plus, le taux de fréquentation des concerts de musique classique ne sont pas fiables pour les francophones hors Québec.

Étant donné le nombre relativement peu élevé de Canadiens des minorités linguistiques officielles ayant participé à l’Enquête sociale générale de 2010, l’utilisation des ventilations démographiques de ces données a très peu de fiabilité statistique. C’est pourquoi il n’y a pas de comparaison des caractéristiques démographiques des personnes qui ont assisté ou non aux activités artistiques.

 

Annexe : Fréquentation des arts en 2010 par tous les Canadiens

­Cette annexe renferme des données sur les tendances de la fréquentation des arts de tous les Canadiens de 15 ans et plus. Il s’agit des renseignements de référence qui ont servi à établir les comparaisons des divers groupes de Canadiens dans ce rapport.

La figure 9 propose les taux de fréquentation de tous les Canadiens à chacune des cinq activités artistiques, ainsi que le taux combiné pour au moins une des cinq activités. Comme l’illustre la figure 9 :

  • 71 % des Canadiens ont assisté à au moins une des cinq activités artistiques en 2010.
  • 36 % ont visité « une galerie d’art publique ou un musée d’art (y compris l’assistance à des expositions d’art spéciales[20]) ».
  • 44 % ont assisté « à une pièce de théâtre, par exemple à une pièce dramatique, une comédie musicale, un souper-théâtre ou une comédie ».
  • 39 % ont assisté « à des spectacles professionnels de musique populaire tels que de la musique pop, du rock, du jazz, du blues, du folk, du country, du western ».
  • 13 % ont assisté « à des spectacles de musique symphonique ou classique ».
  • 37 % ont assisté « à des festivals culturels ou artistiques (tel que film, 'fringe', danse, jazz, folk, rock, amuseurs publics ou comédie) ».

Caractéristiques démographiques des personnes qui fréquentent les arts

Cette sous-section compare l’information démographique de base au sujet des Canadiens qui ont assisté à une activité artistique en 2010 à celle des Canadiens qui n’ont assisté à aucune activité, y compris les niveaux d’études, le revenu du ménage, l’âge, la résidence en milieu urbain ou rural, le sexe et la condition de famille.

Comme l’indique le tableau 8, comparativement aux Canadiens qui n’ont assisté à aucun des cinq types d’activités artistiques en 2010, les personnes qui ont assisté à au moins une activité ont :

  • beaucoup plus tendance à être titulaire d’un diplôme universitaire (31 % c. 13 %);
  • beaucoup plus tendance à avoir un revenu de ménage entre 100 000 $ et 149 999 $ (23 % c. 12 %);
  • beaucoup plus tendance à avoir un revenu de ménage de 150 000 $ et plus (16 % c. 8 %);
  • beaucoup plus tendance à habiter en milieu urbain (84 % c. 75 %);
  • moins tendance à être âgé de 55 ans et plus (29 % c. 37 %);
  • légèrement moins tendance à être mariés ou à cohabiter (61 % c. 65 %);
  • légèrement plus tendance à être des femmes (51 % c. 49 %).

Tableau 8 : Caractéristiques démographiques des personnes qui fréquentent les arts, Canada, 2010

 

Participants (71 % des Canadiens)

Non-participants (29 % des Canadiens)

Tous les Canadiens

Baccalauréat ou diplôme supérieur

31 %

13 %

26 %

Revenu de ménage de 100 000 $ à 149 999 $

23 %

12 %

20 %

Revenu de ménage de 150 000 $ et plus

16 %

8 %

14 %

Habiter en milieu urbain (dans une région métropolitaine de recensement)

84 %

75 %

82 %

55 ans et plus

29 %

37 %

31 %

Être marié ou cohabiter

61 %

65 %

62 %

Femmes

51 %

49 %

51 %

Données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada analysées par Hill Stratégies.

 

En plus de ces facteurs démographiques, il semble y avoir des chevauchements culturels entre la fréquentation des arts et d’autres activités culturelles chez les Canadiens. Plus précisément, ceux qui ont assisté à l’une des cinq activités artistiques en 2010 sont beaucoup plus enclins à avoir aussi :

  • assisté à un spectacle de musique, de théâtre ou de danse culturel ou patrimonial (ex. autochtone, chinois, ukrainien) (31 % c. 4 %),
  • visité un site historique (56 % c. 20 %) ou
  • lu un journal (89 % c. 81 %)

que les Canadiens qui n’ont assisté à aucune des activités faisant l’objet de ce rapport.

D’autres facteurs non démographiques, comme le prix des billets, les antécédents d’éducation artistiques des personnes sondées et leur perception de la qualité et de la pertinence des expériences artistiques, peuvent également avoir une incidence sur la fréquentation des arts, mais comme ils ne figurent pas dans l’Enquête sociale générale, ils ne sont pas examinés dans ce rapport.



[1] Les définitions de « minorité visible » (l’expression utilisée dans l’Enquête sociale générale) et des autres groupes démographiques figurent ailleurs dans le rapport.

[2] « Statistiquement significatif » veut dire une différence dans les taux de fréquentation entre les groupes faisant l’objet de l’étude et les autres Canadiens qui sera vraisemblablement une différence « réelle », lorsque l’on tient compte de la marge d’erreur des estimations. Dix-neuf fois sur 20, une différence dite « statistiquement significative » sera présente (si le questionnaire était administré à vingt différents échantillons de population).

[3] Pour les petits groupes de population comme les minorités linguistiques officielles, les analyses démographiques des données de l’Enquête sociale générale ne sont pas fiables.

[4] La définition et les exemples sont tirés de la page http://www.statcan.gc.ca/concepts/definitions/minority-minorite1-fra.htm de Statistique Canada.

[5] Selon les estimations de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, 19 % des Canadiens sont membres d’un groupe de minorité visible, une donnée qui est légèrement supérieure à l’estimation de l’Enquête sociale générale de 2010.

[6] « Statistiquement significatif » veut dire que l’estimation du taux de fréquentation des Canadiens de minorités visibles (68 %) est réellement différente de l’estimation des autres Canadiens (72 %), lorsque l’on tient compte de la marge d’erreur de ces estimations. Dix-neuf fois sur 20, une différence dite « statistiquement significative » sera présente (si le questionnaire était administré à vingt différents échantillons de population).

[7] L’expression « immigrant » désigne les personnes qui sont, ou qui ont été, des immigrants reçus au Canada. Un immigrant reçu est une personne qui a obtenu des autorités de l’immigration le droit d’habiter au Canada de façon permanente. Les immigrants récents désignent les personnes qui ont immigré entre 2001 et 2010.

[8] Selon les estimations de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, 21 % des Canadiens sont des immigrants, une donnée qui est légèrement supérieure à l’estimation de l’Enquête sociale générale.

[9] Cette catégorie comprend également les résidents temporaires, qui constituent un peu moins de 2 % de la population canadienne au 1er décembre 2010. Compte tenu de ce nombre relativement faible par rapport aux Canadiens de naissance, cette catégorie est souvent désignée comme étant des « Canadiens de naissance » dans ce rapport.

[10] Cette estimation est très proche de celle de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 (4,3 %).

[11] Compte tenu du nombre relativement peu élevé de participants d’origine autochtone à l’Enquête, les deux catégories les plus élevées de revenu du ménage ont été combinées pour cette donnée.

[13] Les statistiques pour les Canadiens ayant une incapacité de moins de 65 ans par rapport aux autres Canadiens de moins de 65 ans sont : au moins une des cinq activités artistiques (65 % c. 75 %); galeries d’art (32 % c. 37 %); théâtres (37 % c. 46 %); spectacles de musique populaire (34 % c. 45 %); festivals culturels (33 % c. 42 %); et concerts de musique classique (10 % c. 12 %).

[14] Comme très peu de jeunes de 15 à 24 ans sont mariés ou cohabitent, la situation de famille est exclue de cette analyse.

[15] On trouvera d’autres renseignements sur les problèmes de santé dans la section de ce rapport consacrée aux Canadiens ayant une incapacité.

[16] Les taux de fréquentation des personnes de 75 ans et plus, comparativement à celles de moins de 65 ans, sont les suivants : au moins une des cinq activités artistiques (52 % c. 73 %); galeries d’art (26 % c. 36 %); théâtres (35 % c. 45 %); musique populaire (16 % c. 43 %); musique classique (18 % c. 12 %); et festivals culturels (15 % c. 40 %).

[17] Malheureusement, étant donné la taille de l’échantillon de l’Enquête sociale générale et les tailles relativement petites de personnes dans ces échantillons appartenant à des minorités linguistiques officielles, on trouvera moins de détails sur les minorités linguistiques officielles que pour les autres groupes.

[18] Même si certaines différences semblent très marquées, elles ne sont pas statistiquement significatives parce que les marges d’erreur des estimations pour ce petit groupe de population sont relativement élevées.

[19] Même si certaines différences semblent très marquées, elles ne sont pas statistiquement significatives parce que les marges d’erreur des estimations pour ce petit groupe de population sont relativement élevées.

[20] Les citations sont tirées du questionnaire de l’Enquête sociale générale, Statistique Canada, 2010.

 

Rapport complet
PreviewAttachmentSize
Diversite_frequentation2010.pdf578.76 KB
Résumé / autres ressources
PreviewAttachmentSize
Résumé du rapport217.32 KB
Communiqué
PreviewAttachmentSize
Communiqué257.23 KB