Danse / Participation aux arts et engagement

Volume 14 Numéro 2

Dans ce numéro : Des résumés d’un important rapport canadien sur la participation active à la danse, des rapports américains sur la participation aux arts et la vitalité artistique locale, et un rapport du Royaume-Uni sur la participation aux arts.

PreviewAttachmentSize
ARM_vol14_no2_FR.pdf344.22 KB

Articles

  • Étude cartographique de la danse au Canada

    Cette enquête à grande échelle, à laquelle ont participé 8 124 Canadiens de 16 ans ou plus, avait pour but « de dresser un portrait plus clair des gens qui dansent au Canada et de savoir où et pourquoi ils dansent ». La majorité des répondants « participent à des activités de danse de manière récréative » (5 948, ou 73 %). Les autres répondants étaient des professionnels de la danse (2 176, ou 27 %). Les répondants ont fait état de 190 différentes formes de danse auxquelles ils participent.

  • (Culture Track 2014)

    Basé sur une enquête auprès de 4 026 Américains de 18 ans et plus, Culture Track 2014 examine la fréquentation des activités culturelles ainsi que les attitudes, les motivations et les comportements des « publics qui participent à des activités culturelles » afin de « comprendre ce qui encourage ou décourage la participation aux activités culturelles ». Par rapport à l’enquête semblable réalisée en 2011, l’enquête de 2014 fait état d’une augmentation du pourcentage d’Américains qui participent à de nombreuses formes artistiques (y compris quatre types de musées, les comédies musicales et la musique classique) au moins une fois par année, tout en relevant également un déclin dans certains domaines (y compris le théâtre dramatique, la danse classique, la danse moderne et l’opéra). Le sondage a constaté une réduction de la fréquence de participation au fil des années, ce que le rapport attribue au « ralentissement économique qui perdure ». Le rapport indique que « les publics culturels sont à la recherche de divertissement et d’enseignements ».

  • (NCAR Arts Vibrancy Index: Hotbeds of America’s Arts and Culture)

    Cet indice de vitalité des arts, qui tente de recenser les villes qui ont une vitalité artistique, est composé de trois mesures par personne : offre artistique, fournisseurs artistiques et les subventions publiques aux arts. Parmi les très grandes villes (population d’un million et plus) qui se classent en haut de la liste, on retrouve les régions métropolitaines de Washington (D.C.), Nashville, New York, Boston et San Francisco. Parmi les villes ayant moins d’un million d’habitants, trois des cinq premières villes sont au Colorado : Glenwood Springs (no 1), Breckenridge (no 4) et Edwards (no 5). Les deux autres villes de ce dernier groupe sont Santa Fe (Nouveau-Mexique) et Jackson (Wyoming, y compris des parties d’Idaho).

  • (Culture and Major Events Tracking Study)

    Basé sur une enquête en ligne « représentative au niveau national » d’un peu plus de 2 000 résidents de 16 ans et plus du Royaume-Uni, ce rapport tente de fournir « un éclairage détaillé du comportement des amateurs d’arts et de culture, leur participation et fréquentation et leur façon de consommer du contenu ».En tout, 89 % des habitants du Royaume-Uni affirment être intéressés par les arts, alors que 83 % affirment avoir un intérêt pour les sports. Lorsqu’on leur demande s’ils sont « plutôt art » ou « plutôt sport », plus de résidents du Royaume-Uni choisissent l’art (43 %) que le sport (38 %).