Comprendre la valeur et les effets des expériences culturelles : une revue de la littérature

(Understanding the Value and Impacts of Cultural Experiences: A Literature Review)

Publié par : 

Cette analyse anglaise « d’études rigoureusement scientifiques et de documents de politique influents au cours des vingt dernières années » examine deux courants de recherche au sujet de la valeur et des effets des expériences culturelles : « 1) les avantages que les individus retirent de la fréquentation des activités et programmes culturels et de leur participation à ceux-ci; et 2) les capacités créatrices des organismes artistiques et culturels de présenter des programmes saisissants ».

Le rapport organise son analyse des avantages pour les individus par méthodologie de recherche :

  • Les sondages à la sortie des événements ont permis de comprendre certains aspects des effets sur les individus y compris l’engagement, la connexion, l’émotion, l’apprentissage, la réflexion, la croissance esthétique, la stimulation créative, les liens sociaux et le sentiment d’appartenance. Les limites de ces sondages comprennent « la difficulté de comparer les événements et les lieux » et leur incapacité de capturer des effets à long terme.
  • Les études qualitatives à la sortie « permettent aux personnes interrogées de s’exprimer à leur façon » et peuvent leur permettre de parler plus librement au sujet des réactions mixtes ou négatives qu’elles ont pu avoir. Toutefois, « les résultats des études qualitatives ne sont pas reproductibles, vérifiables de façon indépendante ni réfutables ».
  • Les études longitudinales et l’identification rétrospective des événements saisissants ont tenté d’établir « le rôle que la participation culturelle joue dans l’ensemble de la vie des gens », y compris la conscience de soi, une vision élargie du monde, le bien-être et l’expression de soi.
  • Quant aux réactions physiologiques et psychométriques, les auteurs indiquent qu’une connaissance de la relation entre les fonctions biologiques et les expériences esthétiques « sera très précieuse pour avancer notre compréhension conceptuelle des effets sur les individus ».

Le rapport énumère une série de questions au sujet des effets individuels que pourraient examiner de nouvelles études : combien de culture faut-il pour qu’il y ait des effets sur les individus ? Y a-t-il des indicateurs de l’impact qui « sont universels à tous les types d’expériences culturelles » ? Comment les effets changent-ils à mesure que « s’approfondissent les connaissances et les expériences [individuelles] d’une forme ou d’une discipline artistique ? »

Selon le rapport, les capacités créatrices des organismes culturels seraient leur « capacité de conceptualiser et de présenter d’excellents programmes qui mobilisent les participants dans de précieuses expériences culturelles saisissantes ». Les éléments de base des capacités créatrices des organismes comprennent « la clarté des intentions », « la prise de risque », « la pertinence communautaire », « l'excellence des commissariats d’art », « la capacité d’innover », « la compétence technique et artistique et le savoir-faire », « la capacité d’intéresser des publics », « une rétroaction critique et un engagement en faveur d’une amélioration continue ». Des « réseaux de soutien » et « un capital de risque suffisant » constituent des éléments secondaires de la capacité créatrice.

Le rapport conclut que « bien que les expériences individuelles soient les éléments de base d’un système de valeurs, les études conviennent que l’impact cumulatif – les effets d’une vie complète de participation aux arts et à la culture – est le vecteur de résultats sociaux plus vastes ». Dans ce contexte, « la pénurie d’études sur les effets cumulatifs des expériences culturelles sur les particuliers (et leurs familles) est particulièrement déconcertante ».

Summary: 

Cette analyse anglaise « d’études rigoureusement scientifiques et de documents de politique influents au cours des vingt dernières années » examine deux courants de recherche au sujet de la valeur et des effets des expériences culturelles : « 1) les avantages que les individus retirent de la fréquentation des activités et programmes culturels et de leur participation à ceux-ci; et 2) les capacités créatrices des organismes artistiques et culturels de présenter des programmes saisissants ». Le rapport conclut que « bien que les expériences individuelles soient les éléments de base d’un système de valeurs, les études conviennent que l’impact cumulatif – les effets d’une vie complète de participation aux arts et à la culture – est le vecteur de résultats sociaux plus vastes ».