Comprendre l’écologie artistique de la Saskatchewan du point de vue de l’artiste

Aperçu des résultats d’une enquête auprès des artistes en 2014 (Understanding the Arts Ecology of Saskatchewan from the Artist’s Perspective)

Fort du financement du Conseil de recherches en sciences humaines, le Saskatchewan Partnership for Arts Research (SPAR) a entrepris une enquête auprès des artistes de la Saskatchewan qui a récolté 348 réponses. Comme pour tous les sondages où les répondants ne sont pas choisis au hasard, il n’est pas sûr que l’on puisse dire s’il s’agit ou non d’un échantillon représentatif de tous les artistes de la Saskatchewan.

Constatation importante de l’enquête, les répondants ont des pratiques artistiques dans plusieurs disciplines. De fait, seulement 26 % des répondants affirment n’être actif que dans une seule discipline. En moyenne, les répondants évoluent dans 2,8 disciplines.

Les répondants travaillent en moyenne 48,5 heures par semaine, ce qui est très supérieur à la moyenne de tous les travailleurs de la Saskatchewan (40,8 heures). La semaine de travail d’un artiste se compose de « 24,5 heures de création, 8 heures d’enseignement ou de mentorat dans une discipline et de 16 heures de travail autre qu’artistique ».

Les artistes qui ont participé à l’enquête avaient un niveau d’études postsecondaires très supérieur à la moyenne provinciale, 72 % des artistes étant titulaires d’au moins un baccalauréat alors que la moyenne chez tous les adultes de la province n’est que de 15 %. Les artistes répondants sont également plus âgés que la moyenne, 47 % des artistes ayant au moins 55 ans, ce qui n’est le cas que de 35 % de la population de la Saskatchewan.

L’enquête s’est intéressée aux composantes des revenus des artistes, constatant que le revenu moyen tiré des travaux de création se situait autour de 15 000 $. Plus précisément, 43 % des répondants « déclarent avoir tiré un revenu annuel moyen inférieur à 5 000 $ de leur pratique artistique au cours des deux années précédentes. À peine 10 % des répondants en ont tiré plus de 40 000 $ par année. » Un peu moins de 29 % des répondants avaient reçu une subvention publique pour leurs travaux de création au cours des deux années qui ont précédé l’enquête. Le revenu global, y compris les gains des travaux autres qu’artistiques, totalisait presque 45 000 $ en 2013.

Une section du sondage a examiné les collaborations et le réseautage dans le secteur des arts de la Saskatchewan. Les résultats indiquent que « les répondants attachent de l’importance à la collaboration, au réseautage et aux rencontres informelles tant pour leur évolution artistique que pour leur capacité de créer et d’interpréter des œuvres ».

En guise de conclusion, le rapport estime que « les données de l’enquête SPAR révèlent des signes de l’existence d’un écosystème durable à bien des égards pour les milieux des arts. Les artistes répondants sont fortement scolarisés et ont un grand nombre d’activités interdisciplinaires, un vaste réseau d’organismes et d’établissements pédagogiques et des activités de collaboration ou de réseautage au niveau local au sein de chaque discipline. » D’autre part, il y a des résultats qui pourraient être des « indicateurs d’une écologie moins saine et durable. La population d’artistes de la province est plus âgée que l’ensemble de la population provinciale, et bien qu’ils aient fait plus d’études que la moyenne des travailleurs de la province, les artistes travaillent plus d’heures (dont bon nombre à des travaux autres qu’artistiques) et ont un revenu inférieur au revenu moyen provincial et nettement inférieur à celui de leurs homologues ayant fait autant d’études. »

Les chercheurs du projet SPAR ont également réalisé un sondage d’opinion général en Saskatchewan. Le petit nombre de réponses (131) et le fait que les répondants n’ont pas été choisis au hasard limitent l’utilité de ce courant de recherche.

Summary: 

Fort du financement du Conseil de recherches en sciences humaines, le Saskatchewan Partnership for Arts Research (SPAR) a entrepris une enquête auprès des artistes de la Saskatchewan qui a récolté 348 réponses. Comme pour tous les sondages où les répondants ne sont pas choisis au hasard, il n’est pas sûr que l’on puisse dire s’il s’agit ou non d’un échantillon représentatif de tous les artistes de la Saskatchewan.