Étude sur le marketing numérique dans le secteur des arts en 2015

(2015 Arts Industry Digital Benchmark Study)

Publié par : 

Basé sur un sondage sur le marketing numérique de 130 organismes artistiques américains, ce rapport constate que « les organismes ont investi davantage dans le numérique [en 2015], mais que les défis autour du financement et du savoir-faire ont limité l’efficacité numérique ». Les théâtres ont formé le plus grand groupe de répondants (34 %), suivis des organismes de diffusion (22 %) et des musées (12 %). Les versions précédentes du sondage portaient uniquement sur les organismes des arts du spectacle.

Le rapport maintient que même si un échantillon de 130 organismes sans but lucratif « ne permet pas d’avoir des données statistiquement significatives, il donne une bonne indication de l’état actuel des pratiques de marketing numérique de notre industrie ». Toutefois, il semble probable que les organismes les plus actifs dans le monde numérique étaient ceux le plus enclins à participer au sondage.

En moyenne, les budgets réservés aux médias numériques représentent 29 % du total des budgets médias en 2015. Tous les répondants avaient acheté des publicités sur Facebook au cours de l’année, mais seulement 12 % avaient acheté des publicités sur Twitter. Une forte proportion des organismes sondés avait reçu une subvention Google pour des publicités AdWords gratuites (70 %). La vaste majorité (84 %) « avait utilisé un outil d’analyse, comme Google Analytics, pour mesurer l’effet de leurs dépenses sur les médias numériques ».

Les résultats du sondage jettent de la lumière sur les efforts des organismes artistiques sur les médias sociaux. Le recours à Facebook (100 %), à Twitter (96 %) et à Instagram (96 %) est très élevé, mais il y a une importante variation dans la proportion de répondants qui publient régulièrement sur ces réseaux sociaux : 73 % avaient publié au moins une fois par jour sur Facebook, 63 % avaient publié quotidiennement sur Twitter, mais seulement 20 % avaient publié chaque jour sur Instagram.

Le sondage révèle que 80 % des organismes répondants ont renouvelé leurs sites Web au cours des trois années précédentes et que 51 % des billets des répondants étaient vendus en ligne. Deux tiers (67 %) des organismes avaient des sites pour les appareils mobiles en 2015, et un pourcentage semblable (62 %) ont acheté de la publicité mobile. Seulement 28 % des répondants avaient une application mobile.

Le défi du marketing numérique le plus fréquent se trouve du côté des budgets limités : 63 % des répondants ont indiqué que leur budget de marketing numérique était insuffisant, et seulement 53 % croient qu’ils ont « un budget adéquat pour couvrir l’entretien de leurs sites Web ». Les autres défis incluent une incapacité d’établir le rendement de leurs investissements en marketing numérique et un manque de connaissances à l’interne pour élaborer une stratégie numérique. À cet égard, 94 % des répondants estiment qu’ils n’utilisent pas le plein potentiel de leurs outils d’analyse Web.

 

Summary: 

Basé sur un sondage sur le marketing numérique de 130 organismes artistiques américains, ce rapport constate que « les organismes ont investi davantage dans le numérique [en 2015], mais que les défis autour du financement et du savoir-faire ont limité l’efficacité numérique ». Les théâtres ont formé le plus grand groupe de répondants (34 %), suivis des organismes de diffusion (22 %) et des musées (12 %). Les versions précédentes du sondage portaient uniquement sur les organismes des arts du spectacle. Le sondage révèle que 80 % des organismes répondants ont renouvelé leurs sites Web au cours des trois années précédentes et que 51 % des billets des répondants étaient vendus en ligne.