Étude sur l’engagement dans les arts en Ontario

Résultats d’une étude provinciale sur les tendances de l’engagement dans les arts chez les adultes de l’Ontario

Ce rapport, préparé pour le Conseil des arts de l'Ontario par WolfBrown, est basé sur un sondage de 1 594 adultes de l'Ontario portant sur leurs pratiques personnelles, leur fréquentation et leur consommation médiatique de 45 différentes activités artistiques dans les domaines de la musique, de la danse, du théâtre dramatique et musical, de la lecture, de l'écriture, des arts visuels, de l'artisanat ainsi que de certaines activités en ligne. Afin d'arriver à son échantillon de 1 594 personnes, la société de sondage téléphonique a fait 12 672 appels, ce qui correspond à un taux de coopération de 13 %. L'échantillon principal est considéré exact avec une marge d'erreur maximale de plus ou moins 2,7 pour cent, 19 fois sur 20.

Pour chacune des 45 activités, les répondants devaient préciser la fréquence de leur participation ainsi que l'importance qu'ils accordaient à l'activité. En se fondant sur la vaste gamme d'activités incluses dans le sondage, les chercheurs concluent que « presque tous les Ontariens participent à une activité artistique. Ainsi, 98 % des Ontariens pratiquent au moins une fois par année une des dix activités musicales figurant dans le sondage. Il en est de même pour les arts visuels, l'artisanat et les films (prévalence de 98 %) ainsi que pour les activités de lecture et d'écriture (prévalence de 99 %). Plus de deux tiers des Ontariens participent au moins une fois par année à une des sept activités de danse du sondage, et 64 % des Ontariens pratiquent au moins une fois par année une des cinq activités théâtrales du sondage. »

Dans le cas des visites de galeries d'art, le sondage a constaté que 51 % des Ontariens ont visité une galerie d'art au moins une fois au cours de l'année. Parmi les visiteurs de galeries d'art, 80 % ont affirmé qu'il leur était très important de visiter une galerie d'art. « Quant aux pièces et comédies musicales interprétées par des comédiens professionnels, 55 % des Ontariens affirment en avoir vu au moins une au cours de la dernière année. Parmi ceux-ci, 74 % estiment que cette activité est « très importante ». » En général, les chercheurs constatent que « beaucoup d'Ontariens attachent une importance élevée à des activités qu'ils pratiquent peu. » L'importance de certaines pratiques personnelles étaient particulièrement élevée. Une conclusion à tirer de ces résultats est que la fréquence de la fréquentation n'est pas le seul indicateur de l'engagement dans les arts.

Les chercheurs ont mis au point un « indice d'engagement dans les arts », qui combine les réponses sur la fréquence et l'importance de quatre éléments d'assistance à des activités artistiques et de quatre composants de pratiques artistiques. Des indices séparés ont aussi été calculés pour chaque discipline. Il y avait de faibles différences à l'indice global d'engagement dans les arts entre les francophones et les anglophones de l'Ontario ainsi qu'entre les répondants avec ou sans enfants. L'indice est relativement élevé pour les groupes suivants :

  • les jeunes Ontariens (18 à 34 ans), qui sont plus enclins à pratiquer des activités participatives;
  • les Ontariens ayant fait beaucoup d'études, qui sont plus enclins à pratiquer des activités où ils sont membres d'un auditoire;
  • les Ontariens des ménages à revenu élevé, qui sont également plus enclins à être membres d'un auditoire;
  • les femmes, qui sont plus enclines à pratiquer des activités d'apprentissage des arts et d'interprétation ainsi qu'à assister à des événements artistiques communautaires;
  • les minorités visibles, qui préfèrent les activités participatives comme l'apprentissage des arts et l'acquisition de compétences;
  • les Ontariens autochtones, qui ont tendance à pratiquer plus d'activités participatives;
  • les habitants des régions urbaines (surtout ceux de Toronto), qui sont plus enclins à assister à des spectacles sur scène, à visiter des musées et à pratiquer des activités de repérage et de collection (comme sélectionner, organiser et collectionner des œuvres d'art et des expériences artistiques).

Si l'on examine les composants de pratique artistique personnelle séparément des activités de fréquentation, il y a peu ou pas de différence dans la participation individuelle selon l'éducation et le revenu ainsi qu'entre les habitants en milieu rural et urbain. En avançant une nouvelle définition de la « participation aux arts », ces résultats proposent une nouvelle compréhension des personnes qui s'intéressent aux arts et des façons dont cet intérêt se manifeste.

Les chercheurs ont constaté que la participation aux arts par l'entremise de médias électroniques, comme l'écoute de la radio en continu sur Internet et le téléchargement de morceaux de musique, est plus fréquente chez les jeunes Ontariens. Le rapport indique que les personnes qui participent par l'entremise de médias électroniques ainsi que celles qui ont des pratiques artistiques personnelles sont beaucoup plus enclines à assister à des activités artistiques.

Le rapport observe que les Ontariens qui affirment s'intéresser beaucoup à leur propre patrimoine culturel ainsi que ceux qui explorent le patrimoine artistique et culturel des autres ont un taux de participation plus élevé.

Vers la fin du sondage, on a demandé aux répondants s'il y avait des activités artistiques qu'ils aimeraient pratiquer plus souvent. Dans l'ensemble, 95 % des adultes ontariens affirment qu'ils aimeraient pratiquer au moins une des 45 activités plus souvent. Le rapport observe que cet indicateur de la « demande latente » est le plus marqué pour des activités telles que peindre et dessiner, assister à des pièces ou des comédies musicales interprétées par des comédiens professionnels, lire des livres par plaisir, assister à des concerts de musiciens professionnels et jouer d'un instrument de musique.

Le rapport attire l'attention sur l'importance du milieu où se déroulent les activités artistiques, notamment les milieux informels et les lieux de culte. Le milieu le plus fréquent des activités artistiques est la maison.

Le rapport incite « les milieux artistiques et les bailleurs de fonds à considérer la totalité de l'engagement lorsqu'ils cherchent à augmenter la participation » et conclut que « pour augmenter l'engagement dans les arts en Ontario, il faudra établir de nouvelles connexions entre les différentes parties de l'écosystème et exploiter les réservoirs profonds de valeur culturelle ».

Summary: 

Ce rapport est basé sur un sondage de 1 594 adultes de l'Ontario portant sur leurs pratiques personnelles, leur fréquentation et leur consommation médiatique de 45 différentes activités artistiques. Le rapport incite « les milieux artistiques et les bailleurs de fonds à considérer la totalité de l'engagement lorsqu'ils cherchent à augmenter la participation » et conclut que « pour augmenter l'engagement dans les arts en Ontario, il faudra établir de nouvelles connexions entre les différentes parties de l'écosystème et exploiter les réservoirs profonds de valeur culturelle ».

Legacy ID (artUID): 
50708