Resources

Le rapport récent de Statistique Canada Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture, 2016 (IPTC) propose des estimations des retombées directes sur l’économie et l’emploi des arts, de la culture et du patrimoine, semblable au compte satellite de la culture (CSC) de 2010 et 2013. Comme les estimations des IPTC en 2015 et 2016 sont basées sur des projections économiques, elles ne sont pas aussi précises que les données de 2010 à 2014 (que l’on peut interpréter comme des données « réelles » et non des « prévisions »).

Faits saillants sur les arts tirés des données CADAC de 2013

Un résumé accompagne deux rapports plus étoffés qui examinent la situation de 49 diffuseurs d’arts médiatiques et de 45 centres de production d’arts médiatiques « qui reçoivent des subventions récurrentes de la part du Service des arts médiatiques du Conseil des arts du Canada », en se fondant sur une analyse des données financières et statistiques déclarées au CADAC (Canadian Arts Data/Données sur les arts au Canada).

(Generator and The Riser Project : Sector Developers for Independent Theatre in Toronto)

Ce rapport, « basé en grande partie sur 29 entrevues avec du personnel, des participants et des intervenants associés », explore deux initiatives qui soutiennent le milieu du théâtre indépendant à Toronto : Generator (« un organisme de mentorat et de développement des capacités à l’intention des créateurs indépendants du théâtre ») et le projet RISER (« une approche charitable axée sur les collaborations de production et de diffusion »).

(More than Money: How social finance can build resilience in the arts sector)

Observant que « les outils de finance sociale donnent aux investisseurs la possibilité de financer des projets qui ont un rendement économique et un dividende social », ce rapport donne un aperçu de la littérature existante sur la finance sociale et son intérêt pour le secteur des arts.

Ce rapport estime que 3,5 millions de Canadiens et de Canadiennes ont chanté dans un chœur en 2017, soit 10 % de la population du pays, selon un sondage auprès de 2000 personnes au Canada. Le rapport utilise également les résultats du sondage de la population pour estimer que « 7,8 millions d’adultes au Canada (de 18 ans et plus) ont assisté à un concert choral en 2016 », ou 28 % de la population adulte. Le rapport estime qu’il y a 27 700 chœurs au Canada, la majorité étant des chœurs religieux (17 500, ou 63 %).

(Connecting Australians: Results of the National Arts Participation Survey)

Fondé surtout sur une enquête auprès de plus de 7 500 Australiens de 15 ans et plus (ainsi que sur des enquêtes semblables en 2009 et 2013), ce rapport propose des données importantes sur la participation aux arts en Australie, sur la reconnaissance de la valeur des arts et sur les attitudes envers les arts. Une des principales constatations de ce rapport est que 98 % des Australiens s’étaient intéressés d’une façon quelconque aux arts en 2016.

Culture Track résume les conclusions de sondages qui examinent l’engagement culturel des Américains ainsi que leurs « attitudes, motivateurs et obstacles à la participation ». Les principaux motivateurs de la participation à des activités culturelles sont avoir du plaisir (choisi par 81 % des répondants), être intéressé par le contenu (78 %), vouloir découvrir de nouvelles choses (76 %), ressentir moins de stress (également 76 %) et apprendre quelque chose de nouveau (71 %). Parmi tous les types d’activités culturelles, le principal obstacle à la participation est la croyance que « ce n’est pas pour des gens comme moi ». Les résultats du sondage indiquent que « les publics ont différents besoins et désirs à différents moments ou même simultanément ».

(Hearts and Minds: The Arts and Civic Engagement)

Cette analyse de la documentation internationale tente « de mieux comprendre si les recherches ont démontré que les expériences artistiques de tout genre – que ce soit des expériences traditionnelles du public, les nouvelles expériences d’‘engagement’, l’apprentissage des arts ou la création d’œuvres artistiques en soi – ont une incidence sur l’engagement citoyen. » Une des principales conclusions du rapport est que « les corrélations entre la participation aux arts et les motivations et pratiques d’engagement citoyen sont nombreuses et cohérentes ». Toutefois, « les effets des arts sont vraisemblablement cumulatifs sur une longue période de temps et difficiles à documenter : c’est un mouvement lent plutôt qu’une éruption subite, et il est facile de les prendre pour acquis ».