Arts Research Monitor articles, category = Provincial and local statistics

Dernièrement, Kelly Hill a fait plusieurs présentations dans des petites villes, dont St. John's, St. Catharines et Barrie. Ces présentations donnent un aperçu de l'état des arts et de la culture dans les petits centres régionaux.

(Provincial Government Spending on the Arts and Culture in Saskatchewan in 08/09)

Préparé pour la Saskatchewan Arts Alliance, ce rapport reprend des données de Statistique Canada pour examiner les dépenses de l'administration provinciale de la Saskatchewan au titre de la culture en 2008-2009. Bien que les conclusions détaillées soient spécifiques à la Saskatchewan, les comparaisons avec les autres provinces renferment des informations sur tout le pays. Le rapport observe que par habitant, les dépenses provinciales au titre de la culture les plus élevées se trouvent à Terre-Neuve-et-Labrador (139 $ par habitant), en Saskatchewan (132 $), à l'Île-du-Prince-Édouard (123 $) et au Québec (121 $).

Statistique Canada a publié récemment un bref aperçu et des données au sujet des dépenses publiques au titre de la culture en 2008-2009. Hill Stratégies a analysé ces données pour ce numéro de Recherches sur les arts. En 2008-2009, les gouvernements ont dépensé 9,3 milliards de dollars au titre de la culture, en excluant les transferts entre les différents paliers.

Étude des ressources humaines du secteur culturel en 2010

Basé sur une compilation et une analyse de données existantes, ce rapport propose des renseignements détaillés sur le marché du travail pour le secteur culturel dans sept domaines culturels de base : « les arts de la scène; le cinéma, la radio, la télévision et la radiotélédiffusion; la musique; le patrimoine; les livres et les périodiques; les arts visuels et les métiers d'art; les médias numériques interactifs ». On y trouve des informations au sujet des professions et des emplois culturels, de la situation économique du secteur, du rendement financier des sept domaines culturels de base ainsi que des défis et des possibilités des données. Bien que la plupart des données soient présentées au niveau national, il renferme quelques tableaux de données par province.

(Does Money Matter: Determining the Happiness of Canadians)

Indiquant que le « Canada se classe toujours parmi une des nations les plus heureuses de la planète », ce rapport stime que, sur une échelle à cinq paliers, le niveau moyen de bonheur auto-évalué des Canadiens est de 4,26. À l'intérieur du Canada, c'est à l'Île-du-Prince-Édouard que l'on est le plus heureux (4,33) alors qu'on l'est le moins en Ontario (4,23) et en Colombie-Britannique (4,24). Parmi les régions métropolitaines de recensement (RMR), le niveau de bonheur moyen le plus élevé se trouve à Sherbrooke (4,37), à Brantford (4,36) et à Trois-Rivières (4,35), tandis que le niveau le plus bas se trouve à Toronto (4,15) et à Vancouver (4,20).

Basé sur un sondage téléphonique de 1 000 adultes de l'Ontario, ce rapport examine les perceptions du public entourant la valeur et les avantages des arts et propose des comparaisons à une enquête semblable réalisée en 1994.

Basé sur une enquête de Statistique Canada sur les habitudes de dépenses auprès de quelque 10 000 ménages canadiens en 2008, ce rapport examine les variations dans les dépenses au chapitre des arts de la scène entre les ménages, y compris les différences dans les dépenses moyennes et le pourcentage de ménages qui dépensent pour les spectacles sur scène. Le rapport constate que les dépenses totales de consommation pour des spectacles sur scène devant public ont franchi le cap de 1,4 milliard de dollars en 2008, soit une moyenne de 108 $ par ménage canadien. Entre 2001 et 2008, les dépenses de consommation totales pour les spectacles sur scène ont augmenté de 49 % (après correction pour l'inflation).

Hill Stratégies a analysé les données sur les arts de la scène de Statistique Canada, en accordant une attention particulière aux organismes sans but lucratif. En 2008, les revenus d'exploitation des organismes des arts de la scène sans but lucratif au Canada ont atteint 668 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 1,4 % sur l'année précédente. Les dépenses d'exploitation étaient du même montant (668 millions), ne laissant aucun surplus ou déficit collectif en 2008.L'assistance totale était de 13,7 millions à près de 43 000 représentations, soit une moyenne de 318 spectateurs par représentation. Les revenus provenant de la vente de billets au guichet sont environ deux fois plus élevés que ceux provenant des abonnements (142 millions de dollars contre 75 millions).

Ce rapport propose un examen approfondi de la performance des jeunes de 15 ans du Canada en lecture, en mathématiques et en sciences en 2009. Comme l'indique l'article du Quotidien de Statistique Canada qui rapporte les faits saillants du rapport, « Les élèves canadiens de 15 ans ont continué d'obtenir de bons résultats à l'échelle internationale ainsi que de fortes compétences en lecture, en mathématiques et en sciences. »

Basé sur des sondages réalisés dans 430 écoles et 29 divisions scolaires du Manitoba, ce rapport examine la situation de l'éducation artistique dans les écoles de la province en 2006-2007. L'étude constate que les programmes ou les cours de musique et d'arts visuels sont beaucoup plus fréquents que les programmes ou les cours d'arts dramatiques ou de danse.