Arts Research Monitor articles, category = Provincial and local statistics

Statistique Canada a publié récemment un bref aperçu et des données au sujet des dépenses publiques au titre de la culture en 2009-2010. En 2009-2010, les trois niveaux de gouvernement ont dépensé 9,6 milliards de dollars au titre de la culture, en excluant les transferts entre les différents paliers. Ceci représente une augmentation de 20 % par rapport à 2003-2004 (en dollars constants de 2009-2010). Il faut noter que Statistique Canada a annulé récemment cette enquête pour des motifs budgétaires. Par conséquent, ces données ne seront plus collectées à l'avenir.

Deux autres rapports provinciaux ont figuré dans des numéros récents de Recherches sur les arts :

La série Signes vitaux propose des renseignements sur une foule de questions sociales, dont les arts, à l'échelle locale. Les informations sur les arts de la série Signes vitaux portent sur les taux de participation aux arts de la scène et festivals dans huit régions métropolitaines du recensement de cinq provinces (Victoria, Kelowna, Calgary, Sudbury, Hamilton, Toronto, Montréal et Saint John). Ces informations sont basées sur une demande spéciale de données de l'Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada.

Ce rapport examine les activités artistiques, culturelles et patrimoniales des habitants des provinces canadiennes en 2010, avec des comparaisons aux enquêtes précédentes de 1992, 1998 et 2005. En se basant sur les Enquêtes sociales générales de Statistique Canada de ces années, le rapport conclut que :

  • « Dans chaque province, tous les résidents ont participé à au moins une activité artistique, culturelle ou patrimoniale en 2010. »
  • « La participation à de nombreuses activités artistiques, culturelles et patrimoniales a augmenté au cours des 18 dernières années dans toutes les provinces. »
Étude sur les attitudes

Basé sur un sondage téléphonique de 1 000 Néo-Brunswickois, ce rapport examine la participation aux activités artistiques et les attitudes. Il constate que 96 % des Néo-Brunswickois « participent aux arts au moins une fois par année », notamment par la lecture de livres (86 %), l'assistance à des concerts ou à des spectacles musicaux (62 %), la fréquentation du théâtre (55 %), les visites de galeries d'art (37 %) et l'assistance à un festival artistique (28 %) et à des spectacles de danse (26 %). Le rapport précise que la marge d'erreur typique des résultats du sondage est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Ce rapport présente des informations au sujet de l'assistance aux spectacles de théâtre, de danse, de musique, d'humour, de cirque et de magie au Québec en 2010. L'assistance totale était de 7,0 millions, en recul de 6 % par rapport à 2009. Les revenus de billetterie ont également diminué de 10 % (de 275 à 247 millions de dollars). Les revenus de billetterie par spectateur payant ont reculé de 41,97 $ en 2009 à 40,09 $ en 2010 (une baisse de 5 %).

Ce rapport se veut une première étape dans l'élaboration de normes pour la prestation d'infrastructures culturelles par les municipalités. Le rapport maintient que l'infrastructure culturelle « joue un rôle de premier plan dans la qualité de vie des citoyens », la santé économique locale, la vitalité culturelle et le tourisme. Toutefois, les auteurs observent qu'il n'y a pas actuellement de normes pour les infrastructures culturelles municipales, comme le nombre et les types d'équipement par résident, par kilomètre carré ou sur une autre base.

Réalisé à l'automne 2009, ce sondage a porté sur des sujets comme l'accès des organismes artistiques aux installations culturelles, la structure de propriété, l'âge et l'état des installations, les améliorations nécessaires, les dépenses en immobilisations prévues et la connaissance des possibilités de financement des immobilisations. En ce qui concerne l'accès actuel aux équipements culturels, 72 % des organismes affirment avoir un accès insuffisant à un espace quelconque.

(The Arts: From the People for Education Annual Report on Ontario’s Publicly Funded Schools 2011)

Basé sur un sondage auprès de 1 027 écoles élémentaires et secondaires (21 % de toutes les écoles de l'Ontario), ce bref rapport traite de l'état des arts dans les écoles de l'Ontario. Le rapport maintient que « l'Ontario a un programme d'études approfondi des arts mais aucun financement spécifique pour les programmes ou les spécialistes artistiques ».

Un premier examen des données de l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes

Résumant les réponses de 10 309 parents à l'Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes de Statistique Canada, ce rapport renferme des renseignements sur la participation des jeunes enfants aux activités artistiques et de lecture en dehors de l'école en 2008. Le rapport constate que :

  • 18 % des enfants de trois à sept ans « suivent des leçons ou des cours hebdomadaires de musique, d'art ou d'activités non sportives. D'autre part, 80 % d'entre eux suivent « rarement ou jamais » de tels cours ou leçons. Les autres 2 % en suivent « environ une fois par mois » ».
  • 35 % des enfants de trois à sept ans « prennent des leçons ou cours hebdomadaires de danse, de gymnastique ou d'arts martiaux (ou « activités physiques organisées »). En revanche, environ deux tiers (64 %) des enfants ne prennent « presque jamais » de tels cours. Seulement 1 % des enfants de tous les groupes d'âge prennent des cours ou des leçons de danse, de gymnastique ou d'arts martiaux « environ une fois par mois ». »
  • « Une majorité d'enfants lisent de leur propre initiative chaque jour : 73 % des enfants de trois ans le font (y compris ceux qui « feuillètent des livres »), 68 % des enfants de quatre et cinq ans le font et 70 % des enfants de six ans lisent chaque jour. Le pourcentage est inférieur pour les enfants de sept ans, 52 % lisent par plaisir chaque jour. Il est possible qu'une formulation légèrement différente de la question pour les enfants de sept ans ait un effet sur ces résultats. »