Arts Research Monitor articles, category = Provincial and local statistics

À partir de l’année de données 2011, le ministère du Patrimoine canadien a assumé la responsabilité de mener des enquêtes sur les établissements du patrimoine du Canada (enquête assurée par Statistique Canada auparavant). En 2011, 1 269 établissements du patrimoine sans but lucratif ont participé à l’enquête, constituant environ « 45 % de tout le secteur du patrimoine » et « le plus vaste échantillon à être mesuré depuis plus de 12 ans ».

Les retombées du secteur des arts (Arts Impact Alberta 2014)

Ce rapport examine les avantages « pour les gens, les collectivités et l’économie » du financement de fonctionnement versé par l’Alberta Foundation for the Arts (AFA) aux organismes artistiques pendant une période de sept ans (2006-2013). En plus des données sur le financement de fonctionnement de ces organismes, le rapport comprend des chiffres provenant d’autres sources, notamment d’un sondage d’opinion publique réalisé dans la province.

Ce bref rapport examine la situation des 3 632 artistes visuels que l’on estime y avoir au Québec. Le rapport estime que 60 % des artistes visuels du Québec sont des femmes et que seulement 12 % des artistes visuels ont moins de 35 ans (contrairement à 37 % de l’ensemble de la population active du Québec). Le revenu individuel moyen (de toutes les sources) de tous les artistes visuels du Québec est de 35 400 $. Le revenu moyen des femmes (27 600 $) est très inférieur à celui des hommes (40 900 $). Cinquante-sept pour cent des artistes visuels du Québec ont un revenu individuel total de moins de 30 000 $, le pourcentage des artistes visuels dans cette situation étant plus élevé chez les femmes (64 %) et les moins de 35 ans (66 %).

Basés sur l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et l’Enquête sur la population active

Ces deux rapports de Hill Stratégies examinent la situation des artistes et des travailleurs culturels dans les provinces, les territoires et les municipalités du Canada. Ce résumé présente brièvement les faits saillants des données sur les artistes et les travailleurs culturels, selon les provinces et les territoires.

(Ontario Association of Art Galleries Data Exchange 2013: Key findings)

L’objectif de la recherche décrite dans cette présentation était de fournir « des données détaillées fiables sur les galeries d’art publiques de l’Ontario », afin d’orienter les analyses du secteur des musées d’art et des galeries d’art publiques en plus de servir aux comparaisons et à la planification de ces établissements.

Avec des comparaisons à douze autres villes canadiennes (Saskatoon’s Investment in Culture, 2009 to 2012)

Tout en concentrant sur les investissements culturels de la ville de Saskatoon, ce document de recherche renferme également des renseignements au sujet des dépenses des autres gouvernements municipaux qui ont participé à un processus semblable d’étalonnage au cours des dernières années. En ce qui concerne les dépenses annuelles moyennes au chapitre de la culture entre 2009 et 2012, c’est à Edmonton que l’investissement par personne est le plus élevé (34,39 $), suivie de Saskatoon (32,36 $), Richmond (23,52 $), Hamilton (23,51 $), Oakville (19,28 $), Halifax (17,19 $) et Windsor (12,49 $). Les données de l’année la plus récente (2012) indiquent que Saskatoon avait l’investissement global le plus élevé au chapitre de la culture (47,05 $), suivie d’Edmonton (38,68 $), Richmond (31,85 $), Hamilton (24,10 $), Halifax (17,25 $), Oakville (16,69 $) et Windsor (15,30 $).

Ce rapport de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec présente diverses données se rapportant aux dépenses culturelles des municipalités québécoises en 2012. En 2012, les dépenses de fonctionnement des municipalités du Québec consacrées aux services culturels ont totalisé 843 millions $, ce qui représente 4,8 % des dépenses de fonctionnement municipales. Montréal et Québec, les seules villes du Québec à compter plus de 500 000 habitants, ont dépensé 373 millions $ pour les services culturels en 2012, ou 44 % du total des dépenses culturelles de l’ensemble des municipalités du Québec.

Analyses des budgets provinciaux et territoriaux 2012-2013 vus de l’angle des arts, de la culture et du patrimoine

Ce rapport, qui est basé sur une analyse des budgets de chaque province et territoire,  propose un résumé des dépenses culturelles en 2012-2013 par gouvernement provincial et territorial ainsi qu’une courte analyse des tendances générales. Le rapport observe que la réduction budgétaire était une priorité principale pour de nombreux gouvernements provinciaux et territoriaux, limitant le potentiel de croissance des budgets culturels. Dans ce contexte, le rapport indique que « les budgets culturels sont gelés dans la plupart des juridictions » en 2012-2013.

(Indirect Cultural Investments in Five Large Canadian Cities: A Preliminary Analysis)

Basé sur un sondage auprès des membres du personnel culturel de cinq grandes villes (Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal) ainsi que sur des interviews de suivi, ce rapport propose un bref résumé des soutiens indirects accordés au secteur culturel. Le rapport tente de mesurer la vaste gamme de soutiens locaux à la culture – en plus d’un soutien monétaire direct.

Optique culture no 25

Basé sur un sondage des municipalités québécoises (y compris les 10 villes ayant une population d’au moins 100 000 personnes), ce rapport indique que les municipalités québécoises ont dépensé 812 millions $ au chapitre de la culture en 2011, une augmentation de 9,6 % par rapport à 2010 et de 29,1 % par rapport à 2008 (sans correction pour l’inflation). Le total des dépenses culturelles des municipalités québécoises s’élève à environ 102 $ par habitant de la province. Les dépenses culturelles représentent 4,8 % des dépenses de fonctionnement des municipalités québécoises.