Arts Research Monitor articles, category = Provincial and local statistics

Estimations de la contribution directe de la culture au PIB et à l'emploi en Ontario et au Québec en 2014.

Estimations de la contribution directe de la culture au PIB et à l'emploi en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba en 2014.

Principaux éléments, stratégies efficaces et pourquoi cela vaut la peine (The Mastering of a Music City)

Basé sur une revue de la littérature, plus de 40 entrevues avec des experts et deux groupes de discussion internationaux, ce rapport propose une « feuille de route » pour le développement de la musique, surtout pour le secteur de la musique commerciale, dans les municipalités de n’importe quelle taille, n’importe où au monde. Le rapport esquisse cinq éléments essentiels des « villes musicales » :

  • la présence « d’artistes et de musiciens;
  • des milieux musicaux dynamiques;
  • l’accès à des espaces et des lieux;
  • un public réceptif et engagé; et
  • des compagnies de disque et d’autres entreprises du secteur de la musique ».

Bien que 59 % des Canadiens aient fait du bénévolat à un moment donné de leur vie, 44 % d’entre eux en ont fait en 2013. Les activités les plus fréquentes des 12,7 millions de bénévoles de 2013 étaient l’organisation d’événements (46 % de tous les bénévoles ont participé à cette activité), la collecte de fonds (45 %) et la participation à un comité ou conseil d’administration (33 %).

Basé sur l’Enquête sociale générale sur le don, le bénévolat et la participation, cet article examine les dons de temps et d’argent des particuliers à tous les types d’organismes sans but lucratif en 2013. En tout, 44 % des Canadiens ont fait don de 1,96 milliard d’heures à des organismes sans but lucratif en 2013, « l’équivalent d’environ un million d’emplois à temps plein ». Quant aux dons, l’article constate que 82 % des Canadiens ont donné un total de 12,8 milliards de dollars à des organismes sans but lucratif en 2013.

Ce rapport, qui examine les données sur les bénévoles et donateurs du secteur des arts et de la culture, constate que « les organismes artistiques et culturels avaient un million de donateurs et 900 000 bénévoles » en 2013.

(Talking about charities 2013)

Ce rapport maintient que « la confiance du public est d’une importance primordiale pour les œuvres de bienfaisance au Canada. Bon nombre des relations essentielles avec les donateurs, les bénévoles, les clients, les responsables des politiques, les organismes de réglementation et le parrainage des entreprises reposent sur cette confiance. » Basé sur un sondage téléphonique auprès de 3 853 Canadiens de 18 ans et plus, le rapport constate que 79 % des répondants font « beaucoup » ou « un peu » confiance aux organismes de bienfaisance. Les organismes de bienfaisance du secteur des arts arrivent huitièmes parmi onze types d’œuvres de bienfaisance, 60 % des Canadiens affirmant avoir beaucoup (19 %) ou un peu (41 %) confiance en elles.

Préparé pour le Forum sur la chanson québécoise de 2013, cet essai tente de susciter une réflexion sur l’état de la chanson québécoise et notamment de la chanson en français. Il soulève des questions importantes en examinant des enjeux tels que l’internationalisation, le changement technologique, les tournées, la formation et le financement. Il avance qu’« aujourd’hui, l’imagination est nécessaire pour développer de nouvelles sources de revenus » pour les interprètes, les compositeurs et les groupes.

Étude cartographique de la danse au Canada

Cette enquête à grande échelle, à laquelle ont participé 8 124 Canadiens de 16 ans ou plus, avait pour but « de dresser un portrait plus clair des gens qui dansent au Canada et de savoir où et pourquoi ils dansent ». La majorité des répondants « participent à des activités de danse de manière récréative » (5 948, ou 73 %). Les autres répondants étaient des professionnels de la danse (2 176, ou 27 %). Les répondants ont fait état de 190 différentes formes de danse auxquelles ils participent.

Selon l'enquête bisannuelle de Statistique Canada sur les arts de la scène, les revenus d’exploitation de l’ensemble du secteur ont totalisé 1,48 milliard $ en 2012, un recul de 3,1 % par rapport à 2010. (Les pourcentages de changement de cet article n’ont pas été ajustés pour l’inflation.) En 2012, les revenus d’exploitation de l’ensemble des organismes de la scène sans but lucratif ont totalisé 783 millions $, ce qui représente 53 % du total sectoriel de 1,48 milliard $, une augmentation de 4,5 % par rapport à 2010. Les revenus provenant des ventes de produits et services sont à l’origine de 49 % des revenus d’exploitation, suivis des subventions du secteur public (26 %), des contributions du secteur privé (24 %) et des autres revenus (2 %). Collectivement, les dépenses d’exploitation (794 millions $) ont surpassé les revenus de 11 millions $, laissant un déficit net correspondant à 4,5 % du total des revenus. Les salaires, les traitements et les avantages sociaux (sans les honoraires versés aux contractuels) représentent 35 % des dépenses des organismes de la scène sans but lucratif. En 2012, l’assistance totale aux 48 500 représentations a été de 13 millions, soit une assistance moyenne de 267 par représentation.