Arts Research Monitor articles, category = Arts funding & finances

Cette « étude détaillée se penche sur l’état de la production documentaire canadienne jusqu’à la fin de l’année 2010/11 dans les marchés de langue anglaise et française au pays ». Il énumère les nombreux défis que doit surmonter la production documentaire. Fait important à noter, « la production documentaire canadienne est confrontée au recul le plus marqué de son volume de production depuis environ une décennie », avec une diminution de 21 % de la valeur des productions et de 23 % du nombre de projets documentaires entre 2008-2009 et 2010-2011.

Basé sur les données de 50 membres d’Orchestres Canada, ce rapport jette un éclairage sur l’évolution de la situation des orchestres entre 2004-2005 et 2011-2012, y compris sur leurs revenus, dépenses, excédents, concerts et assistance. Bien que le total des revenus et des dépenses ait augmenté (de 13 % et 12 % respectivement), le rapport constate que « la composition générale des revenus des 50 orchestres n’a pas changé entre 2004-2005 et 2011-2012 ». Une analyse plus approfondie des sources de revenus révèle que « les collectes de fonds auprès des particuliers sont devenues un élément important des revenus des orchestres (augmentation de 41 % entre 2004-2005 et 2011-2012) ».

Un volet de l’Étude cartographique de la danse au Canada – une recherche plus exhaustive sur la présence et la situation de la danse au Canada –, cette analyse documentaire examine plusieurs enquêtes et rapports sur la situation de la danse au Canada, y compris les secteurs de la danse professionnelle, non professionnelle et sociale. L’analyse documentaire est structurée autour de six grands thèmes : politiques, économie, écologie, aspects sociaux, technologies numériques et expression artistique de la danse.

Résumé (Canadian Corporate Community Investment Benchmarking Report)

Ce rapport, qui est basé sur un sondage de 2012 auprès de 180 professionnels des investissements communautaires travaillant pour des entreprises canadiennes, examine le soutien accordé aux initiatives communautaires par les entreprises. Le sondage a constaté que les quatre types d’investissements communautaires les plus fréquents sont : « les dons financiers aux organismes communautaires; les contributions sous forme de commandites ou d’activités de marketing; la prestation de ressources, de services et de marchandises en nature; et le soutien des programmes de bénévolat des employés ».

Résumé des résultats de l’Enquête canadienne sur les contributions des entreprises à la collectivité

Basé sur un sondage de 1 500 entreprises, ce feuillet de documentation présente certaines conclusions relatives aux pratiques d’investissement communautaire des entreprises qui ont répondu au sondage ainsi qu’une ventilation des 93 grandes entreprises (revenus de plus de 25 millions de dollars). Le sondage a constaté que 76 % de toutes les entreprises ont fait des dons à des organismes à but non lucratif. Presque toutes les grandes entreprises (97 %) l’ont fait. L’ensemble des milieux d’affaires a fait des dons représentant un pourcentage légèrement plus élevé de leurs bénéfices avant impôt (1,25 %) que les grandes entreprises (1 %).

Constatations de l’Enquête canadienne sur les contributions des entreprises à la collectivité (présentation)

Basée sur le même sondage des pratiques d’investissement communautaire de 1 500 entreprises comme les autres rapports d’Imagine Canada, cette présentation propose les résultats détaillés au sujet des pratiques, des motivations et des défis des investissements communautaires des entreprises. En ce qui concerne la perception qu’ont les entreprises des organismes à but non lucratif, le sondage a conclu que 73 % de toutes les entreprises conviennent que « les organismes de bienfaisance et à but non lucratif améliorent en général la qualité de vie au Canada ».

Nouvelles constatations tirées de l'Enquête canadienne des contributions des entreprises à la collectivité

Basé sur le même sondage des pratiques d’investissement communautaire auprès de 1 500 entreprises que les autres rapports d’Imagine Canada, ce rapport examine les tendances des types de soutien accordés par les différents secteurs. Le but de cette information est d’aider les organismes à but non lucratif « à adapter leur collecte de fonds auprès des entreprises aux secteurs qui ont le plus tendance à répondre à leurs besoins spécifiques ».

(Set in Stone: Building America’s New Generation of Arts Facilities, 1994-2008)

Ce rapport examine tous les projets de construction du secteur culturel aux États-Unis entre 1994 et 2008 à l’aide d’une panoplie de méthodes de recherche. Les chercheurs ont recensé en tout 725 mises en chantier dans le secteur culturel entre 1994 et 2008 ayant un coût global de près de 16 milliards de dollars. La moitié de ces projets portaient sur des centres de spectacles polyvalents, 39 % étaient des musées et 11 % des salles de théâtre.

Document de travail
L’objectif de ce document de travail est de donner « un aperçu des pratiques et de la réflexion actuelles à l’égard de l’engagement du public envers les arts ». L’engagement du public, soutient-il, acquiert de plus en plus d’importance au plan « des droits culturels, de l’enseignement des arts, de la vie expressive, de la participation du citoyen, de la cohésion sociale et de la diversité culturelle ».

Statistique Canada a diffusé dernièrement des données sur les établissements du patrimoine en 2010, tels que les organismes patrimoniaux à but lucratif et sans but lucratif, les galeries d'art, les musées, les sites historiques, les jardins zoologiques et les jardins botaniques. Le total des revenus d'exploitation de tous les organismes du patrimoine était de 1,3 milliard $ en 2010, une augmentation de 3,4 % par rapport à l'année précédente. Le total des frais d'exploitation était de 1,2 milliard $ en 2010, laissant un surplus modeste de 3,1 % des revenus