Arts Research Monitor articles, category = Arts funding & finances

Choreographing Our Future: Strategies for Supporting Next Generation Arts Practice

Basé sur une recherche de l’auteure et son immersion « au cours des trois dernières années dans les complexités des systèmes de soutien des arts et leurs relations aux pratiques contemporaines », ce rapport avance que « nous devons réaligner la mentalité de nos politiques sur les arts ainsi que nos pratiques de financement afin de soutenir une nouvelle génération de développement des arts au Canada. Pour y arriver, il faudra que les milieux des arts et les bailleurs de fonds se concertent. »

Shared Platforms and Charitable Venture Organizations

Suite à la forte croissance des arts au cours des deux dernières décennies, ce rapport fait valoir qu’« il est de plus en plus difficile de rassembler les ressources nécessaires au soutien d’une structure organisationnelle permanente et de sa bonne santé ». Compte tenu de cet état de fait, l’auteure propose que des plateformes administratives partagées, plus précisément des pépinières de bienfaisance, « pourraient avoir un impact significatif sur l’amélioration de la santé du secteur des arts ».

Une tentative de démythifier l’innovation et de déterminer comment les donneurs de subventions peuvent soutenir un changement adaptatif (Building a Resilient Sector)

Basé sur son expérience de consultation auprès de nombreux organismes artistiques américains, l’auteur de cet article d’opinion énumère les mythes et les réalités entourant l’innovation dans les organismes artistiques sans but lucratif. Richard Evans estime que « l’innovation est une nouvelle discipline émergente à tous les paliers d’une organisation, le nouvel ensemble de capacités le plus ambitieux que les organismes artistiques peuvent acquérir, et la nouvelle discipline la plus énergique à être apparue dans notre domaine depuis l’apparition de la planification stratégique au cours des années 70. »

Analyses des budgets provinciaux et territoriaux 2012-2013 vus de l’angle des arts, de la culture et du patrimoine

Ce rapport, qui est basé sur une analyse des budgets de chaque province et territoire,  propose un résumé des dépenses culturelles en 2012-2013 par gouvernement provincial et territorial ainsi qu’une courte analyse des tendances générales. Le rapport observe que la réduction budgétaire était une priorité principale pour de nombreux gouvernements provinciaux et territoriaux, limitant le potentiel de croissance des budgets culturels. Dans ce contexte, le rapport indique que « les budgets culturels sont gelés dans la plupart des juridictions » en 2012-2013.

(Indirect Cultural Investments in Five Large Canadian Cities: A Preliminary Analysis)

Basé sur un sondage auprès des membres du personnel culturel de cinq grandes villes (Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal) ainsi que sur des interviews de suivi, ce rapport propose un bref résumé des soutiens indirects accordés au secteur culturel. Le rapport tente de mesurer la vaste gamme de soutiens locaux à la culture – en plus d’un soutien monétaire direct.

Optique culture no 25

Basé sur un sondage des municipalités québécoises (y compris les 10 villes ayant une population d’au moins 100 000 personnes), ce rapport indique que les municipalités québécoises ont dépensé 812 millions $ au chapitre de la culture en 2011, une augmentation de 9,6 % par rapport à 2010 et de 29,1 % par rapport à 2008 (sans correction pour l’inflation). Le total des dépenses culturelles des municipalités québécoises s’élève à environ 102 $ par habitant de la province. Les dépenses culturelles représentent 4,8 % des dépenses de fonctionnement des municipalités québécoises.

(The Next Big Bang: A New Direction for Music in Canada)

Ce rapport de Music Canada, une organisation commerciale sans but lucratif qui fait la promotion des intérêts de ses membres et de ses artistes partenaires, propose des stratégies pour soutenir la croissance du secteur de la musique commerciale au Canada qu’il décrit comme « un secteur dynamique extrêmement créateur qui a connu d’énormes changements avec le passage aux technologies et plateformes numériques ».

(Sound Analysis: An Examination of the Canadian Independent Music Industry)

Basé en grande partie sur un sondage de 2011 auprès de 502 sociétés musicales et de 1 094 artistes du secteur de la musique indépendante au Canada, ce rapport tente de « déterminer l’envergure et la portée de l’ensemble des milieux de la musique indépendante de propriété canadienne, et de mesurer son importance pour les économies nationale et provinciales ». Les résultats du sondage indiquent que le total des revenus des sociétés de musique indépendante a atteint 292 millions de dollars en 2011. Plus de la moitié des sociétés de musique indépendante (60 %) ont moins de 50 000 $ en revenus, et environ la moitié d’entre elles (46 %) sont des entreprises individuelles.

Première édition – pour consultation (Vital Signs: Cultural Indicators for Australia. First edition – for consultation)

Ce rapport australien veut « produire un outil qui permettra aux gouvernements, au secteur [culturel] et aux collectivités de suivre les réalisations dans ce secteur ainsi que l’évolution du rôle économique et social des arts et de la culture, de leur vitalité et de l’impact culturel des arts et de la production culturelle de l’Australie ». Basée sur « des recherches approfondies sur les développements internationaux en matière de mesures culturelles », l’étude examine quels indicateurs existent et sont pertinents pour le contexte australien. Le rapport décrit seize indicateurs culturels de niveau élevé, groupés sous trois grands thèmes.

Mesure annuelle de la vitalité des arts et de la culture aux États-Unis : 1998-2010 (National Arts Index 2012 – An Annual Measure of the Vitality of Arts and Culture in the United States: 1998-2010)

Le National Arts Index, un indicateur américain des arts, tente de mesurer « la santé et la vitalité des arts aux États-Unis ». Publié en 2012 et basé en grande partie sur des données de 2010, ce rapport accorde une pondération égale à 83 indicateurs nationaux sur quatre dimensions : les flux financiers; la capacité; la participation aux arts; et la compétitivité. Le rapport couvre les données de 1998 à 2010, l’année de base étant 2003 (année où l’indicateur a été fixé à 100). En 2010, la valeur de cet indicateur était de 96,7, le deuxième niveau le plus faible depuis 1998. Les valeurs les plus élevées ont été enregistrées en 2007 (103,4) et en 1999 (103,3).