Arts Research Monitor articles, category = Arts funding & finances

Faits saillants sur les arts tirés des données CADAC de 2013

Un résumé accompagne deux rapports plus étoffés qui examinent la situation de 49 diffuseurs d’arts médiatiques et de 45 centres de production d’arts médiatiques « qui reçoivent des subventions récurrentes de la part du Service des arts médiatiques du Conseil des arts du Canada », en se fondant sur une analyse des données financières et statistiques déclarées au CADAC (Canadian Arts Data/Données sur les arts au Canada).

(Generator and The Riser Project : Sector Developers for Independent Theatre in Toronto)

Ce rapport, « basé en grande partie sur 29 entrevues avec du personnel, des participants et des intervenants associés », explore deux initiatives qui soutiennent le milieu du théâtre indépendant à Toronto : Generator (« un organisme de mentorat et de développement des capacités à l’intention des créateurs indépendants du théâtre ») et le projet RISER (« une approche charitable axée sur les collaborations de production et de diffusion »).

(More than Money: How social finance can build resilience in the arts sector)

Observant que « les outils de finance sociale donnent aux investisseurs la possibilité de financer des projets qui ont un rendement économique et un dividende social », ce rapport donne un aperçu de la littérature existante sur la finance sociale et son intérêt pour le secteur des arts.

(Americans Speak Out About the Arts)

Fondé sur un sondage en ligne auprès de 3 020 adultes américains en décembre 2015, ce rapport résume les réponses à une série de questions au sujet de l’intérêt pour les arts, l’éducation artistique, le financement public et les avantages pour les particuliers et les collectivités.

Fondé sur un sondage en ligne de 1 410 personnes de 18 ans et plus en septembre 2015, ce rapport examine les perceptions des Québécois à l’égard des artistes, de leur rôle dans la société, des effets du secteur culturel et du rôle du gouvernement dans le soutien de la culture. En général, 77 % des personnes interrogées attachent une importance personnelle aux arts et à la culture. Les taux de participation annuels sont de 78 % pour les cinémas, 71 % pour les arts de la scène et 49 % pour les musées.

Ce rapport présente les résultats d’un sondage téléphonique aléatoire auprès de 1 004 résidents de l’Ontario de 18 ans et plus réalisé au début de mars 2017. Sa marge d’erreur est de plus ou moins 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Les personnes interrogées devaient répondre à une série de questions au sujet de leur perception des arts en Ontario, et notamment à des questions portant expressément sur la qualité de vie, le bien-être, l’identité, l’appartenance et le financement public des arts. Une vaste majorité d’Ontariens et d’Ontariennes estiment que les arts sont assez ou très importants dans leur vie (85 %) et dans celle de leur collectivité (90 %).

La série Perspectives Ottawa examine les principales données relatives à divers « thèmes » d’importance à la qualité de vie locale, dont les arts et la culture. Le rapport fournit des renseignements au sujet de quatre domaines des arts et de la culture : La participation du public; Les programmes et les installations; Les investissements dans les arts; L’économie du secteur des arts et des loisirs.

(2015 Performance Measurement Report)

En se fondant sur des données soumises par les municipalités et examinées par des pairs, ce rapport compare les dépenses municipales dans 36 secteurs de services, dont la culture. En 2015, le coût global médian des services culturels dans les huit villes était de 26,84 $ par habitant. C’est à Montréal que l’on constate les dépenses les plus élevées au chapitre des services culturels (43,79 $), suivie d’Ottawa (33,21 $) et de Toronto (31,81 $). Les subventions médianes au chapitre des arts, du patrimoine et des festivals se situent à 8,86 $ par habitant. C’est encore à Montréal où celles-ci sont les plus élevées (23,16 $), suivie de Thunder Bay (17,59 $) et d’Ottawa (9,70 $).

(Arts Index England 2007–2014)

Ce rapport tente fournir un « bilan santé » des arts en Angleterre. Entre 2007-2008 et 2013-2014, l’indice global des arts est passé de 99 à 111. La plupart des augmentations de l’indice ont eu lieu entre 2007 et 2011.

(National Arts Index 2016)

Le rapport de 2016 du National Arts Index, qui repose en grande partie sur des données de 2013, met en lumière la « reprise après la récession » des arts en utilisant 81 indicateurs nationaux à pondération égale répartis sur quatre principales dimensions : les flux financiers; la capacité; la participation aux arts; et la compétitivité. La valeur globale de l’indice était de 99,8 en 2013, son niveau annuel le plus élevé depuis 2009, bien que cela n’était que revenu à ce qu’il était au cours des deux premières années qu’il a été mesuré (2002 et 2003). Autrement dit, en se basant sur cet indice, les arts aux États-Unis de 2015 étaient grosso modo à leur niveau de 2002.