Arts Research Monitor articles, category = Arts attendance & participation

Étude de l’importance de la diffusion (Changing demographics and their effect on values, beliefs and attitudes toward performing arts presentation)
Cette présentation est consacrée en grande partie aux principales tendances démographiques au Canada : la croissance et le vieillissement de la population, les différents âges moyens selon les lieux, l’augmentation de l’immigration en provenance d’Asie et l’augmentation de la population autochtone. Le rapport compare les données du recensement aux données sur l’assistance afin de déterminer si les différents groupes d’âge sont surreprésentés ou sous-représentés dans les publics des arts de la scène. La présentation indique également que le public intéressé par la musique classique et le théâtre a tendance à être plus âgé que l’ensemble de la population, tandis que celui de la musique populaire est plus jeune. Cette présentation renferme également des renseignements au sujet des avantages présumés des arts de la scène.
Analyse de la fréquentation des galeries d’art, des théâtres, des concerts de musique classique et de musique populaire et des festivals culturels
Se fondant sur l’Enquête sociale générale de 2010 de Statistique Canada, une enquête téléphonique approfondie auprès de 7 500 Canadiens de 15 ans et plus, ce rapport conclut qu’il y a « un public intéressé par les arts qui transcende les analyses démographiques ». Ainsi, le rapport indique qu’« une personne ayant moins qu’un diplôme du secondaire n’était pas très encline à visiter une galerie d’art en 2010 : seulement 20 % d’entre elles l’ont fait. Toutefois, une personne ayant un tel diplôme qui a assisté à un concert de musique classique en 2010 avait beaucoup plus tendance à visiter une galerie d’art : 44 % d’entre elles l’ont fait en 2010 ».
(Arts audiences: Insight 2011)
En se basant sur des sondages à grande échelle auprès d’adultes d’Angleterre, ce rapport se veut « un outil pour éclairer les plans de marketing et de développement des auditoires pour les organismes artistiques, les autorités locales et les autres organismes qui interviennent dans les arts ». Le rapport brosse le portrait de 13 segments de consommateurs des arts, en fonction des tendances en matière de consommation des arts, des attitudes envers les arts, des activités de loisirs, des facteurs sociodémographiques, de la consommation des médias et du style de vie. Bien qu’ils soient adaptés aux adultes anglais, ces segments pourraient s’avérer utiles pour les artistes et organismes artistiques du Canada qui explorent les attitudes, les opinions et les motivations possibles de leurs auditoires actuels et potentiels.
Document de travail
L’objectif de ce document de travail est de donner « un aperçu des pratiques et de la réflexion actuelles à l’égard de l’engagement du public envers les arts ». L’engagement du public, soutient-il, acquiert de plus en plus d’importance au plan « des droits culturels, de l’enseignement des arts, de la vie expressive, de la participation du citoyen, de la cohésion sociale et de la diversité culturelle ».
(Royaume-Uni, National Visual Arts Benchmarking Pilot)

Basé sur 11 111 entrevues sur place au cours de l'été de 2011 avec des visiteurs de 49 galeries d'art britanniques, ce rapport jette une lumière sur une foule de caractéristiques de ces visiteurs. Malgré une mise en garde concernant la fiabilité des résultats, le rapport fournit des données intéressantes au sujet des personnes qui ont participé au sondage.

(Beyond the Curtain: How Digital Media is Reshaping Theatre)

Cette étude tente de répondre à trois grandes questions : 1) « Comment les médias numériques sont-ils utilisés actuellement dans les théâtres en Ontario et ailleurs et quelles sont les possibilités d'agrandir leur utilisation ? » ; 2) « Comment le contenu développé pour la scène peut-il être adapté et réutilisé en vue de sa diffusion sur des plateformes de médias numériques ? » ; et 3) « Comment les théâtres peuvent-ils utiliser les médias numériques pour atteindre un auditoire plus vaste et plus varié démographiquement ? »

Préparé par David Poole

Ce document de discussion à l'intention des organismes de soutien aux arts propose une vue d'ensemble pratique « des connaissances actuelles sur le thème du virage numérique et de l'incidence des nouvelles technologies sur les arts ». Le document indique que « la nature électronique, réseautée et interactive du monde numérique a une incidence significative sur les arts ».

Éléments probants de l’enquête Taking Part sur les effets de la participation aux arts pendant l’enfance sur l’intérêt pour les arts à l’âge adulte (Encourage children today to build audiences for tomorrow)

Ce rapport examine la relation entre les expériences artistiques pendant l'enfance et la participation aux arts à l'âge adulte en se fondant sur une enquête auprès de 13 500 adultes britanniques à qui on a demandé de rappeler leurs expériences artistiques pendant l'enfance. En général, le rapport a trouvé qu'« être exposé à des événements artistiques et être encouragé à participer à des activités artistiques pendant l'enfance contribuent réellement aux chances que l'on développe un intérêt toute la vie durant pour les arts et des relations actives avec ceux-ci. »

(The Arts and Achievement in At-Risk Youth: Findings from Four Longitudinal Studies)

Basé sur quatre ensembles de données longitudinales, ce rapport américain examine l'association entre un intérêt prononcé pour les arts et les résultats scolaires ou civiques des jeunes à risque. Le rapport observe que les résultats sur presque tous les indicateurs de réussite scolaire et d'engagement civique des élèves du secondaire ayant une forte exposition aux arts sont au moins aussi bons que ceux des élèves ayant eu une faible exposition et qu'ils sont considérablement meilleurs sur plusieurs indicateurs.

Ce rapport et deux présentations ont été préparés par Kelly Hill à partir de données soumises par 50 membres d'Orchestres Canada. Les revenus des 50 orchestres ont totalisé 158 millions de dollars en 2010-2011, les revenus gagnés représentant la part la plus grande (37 %), suivie des contributions publiques (34 %) et les collectes de fonds auprès du secteur privé (29 %). La ventilation des revenus selon la source est demeurée relativement stable entre 2004-2005 et 2010-2011.