Arts Research Monitor articles, category = Arts attendance & participation

Rapport sommaire

Cet énoncé de position, qui récapitule les discussions du Colloque de Kingston de 2011 de l’Alliance pour les arts visuels, veut « trouver des moyens de mettre davantage les arts visuels au centre de la vie du Canada et des Canadiens ». Cinq grands thèmes se sont dégagés des débats du colloque.

Optique culture no 32, mai 2014

Ce rapport renferme les données de fréquentation de 440 musées, lieux d’interprétation et centres d’exposition du Québec (les centres d’artistes autogérés étaient exclus). En 2013, la fréquentation totale a atteint 14,2 millions de visiteurs, le niveau le plus élevé depuis la création de l’enquête par l’Observatoire en 2003. Les 22 musées d’art ont accueilli 1,8 million de visiteurs en 2013, le nombre le plus élevé depuis la création de l’enquête. Entre 2003 et 2013, la fréquentation des musées d’art du Québec a progressé de 38 %, la plus forte augmentation de tous les types d’établissement muséal ou patrimonial.

(Ontario Association of Art Galleries Data Exchange 2013: Key findings)

L’objectif de la recherche décrite dans cette présentation était de fournir « des données détaillées fiables sur les galeries d’art publiques de l’Ontario », afin d’orienter les analyses du secteur des musées d’art et des galeries d’art publiques en plus de servir aux comparaisons et à la planification de ces établissements.

Volume 7, no 2, novembre 2010 (Empowering Audiences to Measure Quality)

Fondé sur des entrevues en profondeur avec des gestionnaires de marketing de quatre compagnies australiennes d’arts de la scène, cet article propose quatre indicateurs clés de la qualité de l’expérience qu’a le public des arts de la scène : le transfert de connaissances ou l’apprentissage, la gestion des risques, l’authenticité et l’engagement collectif.

(Quality of Experience in the Arts: A Discussion Paper)

Ce rapport anglais tente de proposer une conceptualisation de la qualité des expériences artistiques qui est à la fois souple (c’est-à-dire, qui convient à divers contextes, formes artistiques et degrés de familiarité du public avec les arts) et « significative dans le contexte du rôle et de la philosophie du Conseil des arts de l’Angleterre ». Les auteurs maintiennent que parallèlement à une attention accrue à l’imputabilité, une structure d’apprentissage pourrait être une composante importante des activités d’un conseil des arts. En plus de la qualité de l’expérience, un système d’évaluation de l’apprentissage pourrait tenir compte du rapport qualité/prix, de la force et de la résilience de l’organisme, et du développement des artistes.

(Understanding the Value and Impacts of Cultural Experiences: A Literature Review)

Cette analyse anglaise « d’études rigoureusement scientifiques et de documents de politique influents au cours des vingt dernières années » examine deux courants de recherche au sujet de la valeur et des effets des expériences culturelles : « 1) les avantages que les individus retirent de la fréquentation des activités et programmes culturels et de leur participation à ceux-ci; et 2) les capacités créatrices des organismes artistiques et culturels de présenter des programmes saisissants ». Le rapport conclut que « bien que les expériences individuelles soient les éléments de base d’un système de valeurs, les études conviennent que l’impact cumulatif – les effets d’une vie complète de participation aux arts et à la culture – est le vecteur de résultats sociaux plus vastes ».

Optique culture no 34, septembre 2014

Ce rapport examine la fréquentation des arts de la scène au Québec au cours d’une période de dix ans (2004-2013), y compris les spectacles de théâtre, de danse, de musique, d’humour, de cirque et de magie. En 2013, la dernière année de l’étude, il y a eu 17 100 représentations payantes au Québec qui ont attiré 6,7 millions de spectateurs et généré des revenus de billetterie de 229 millions de dollars (M$). Si l’on examine la période complète, la fréquentation des arts de la scène au Québec n’a guère progressé.

Données probantes canadiennes sur la relation entre les arts, la qualité de vie, le bien-être, la santé, l’éducation, la société et l’économie

Cet examen de la littérature réalisée en mai 2014 résume les conclusions de 46 articles de recherche canadiens sur « les éléments du plaidoyer en faveur des arts, c'est-à-dire les résultats des arts liés à la qualité de vie, au bien-être, à la santé, à la société, à l'éducation et à l'économie ». Le rapport conclut « qu’il existe une myriade d’avantages potentiels aux arts ». Cela étant dit, le rapport met en garde que « les études de liens causals (plutôt que celles fondées sur des associations statistiques) sont très difficiles à réaliser. »

(Healthy Attendance: The Impact of Cultural Engagement and Sports Participation on Health and Satisfaction with Life in Scotland 2013)

Ce court rapport écossais présente les relations statistiques entre la santé et la satisfaction de vivre d’une part et l’assistance à des activités culturelles et une participation active à des activités culturelles et sportives d’autre part, en se fondant sur les résultats d’une enquête auprès des ménages de l’Écosse en 2010-2011 qui a interrogé près de 10 000 adultes. Le rapport a constaté que, même après avoir contrôlé pour des facteurs démographiques et autres, « la participation à des activités culturelles et sportives est associée de façon indépendante et significative à une bonne santé et à une satisfaction de vivre élevée ».

Exploration de trois ans sur la relation entre les arts et la santé (The Arts, Health and Seniors Project)

En se fondant sur des évaluations qualitatives et quantitatives, ce rapport examine la relation entre les arts et le bien-être chez 51 personnes âgées de Vancouver qui ont participé à des activités artistiques dans quatre centres communautaires. L’objectif à long terme du projet était de « contribuer au développement de collectivités robustes et saines qui mobilisent les personnes âgées en tant que participants actifs complets et qui valorisent les arts en tant qu’élément clé contribuant à la santé ».