Arts Research Monitor articles, category = Arts attendance & participation

(Connecting Australians: Results of the National Arts Participation Survey)

Fondé surtout sur une enquête auprès de plus de 7 500 Australiens de 15 ans et plus (ainsi que sur des enquêtes semblables en 2009 et 2013), ce rapport propose des données importantes sur la participation aux arts en Australie, sur la reconnaissance de la valeur des arts et sur les attitudes envers les arts. Une des principales constatations de ce rapport est que 98 % des Australiens s’étaient intéressés d’une façon quelconque aux arts en 2016.

Culture Track résume les conclusions de sondages qui examinent l’engagement culturel des Américains ainsi que leurs « attitudes, motivateurs et obstacles à la participation ». Les principaux motivateurs de la participation à des activités culturelles sont avoir du plaisir (choisi par 81 % des répondants), être intéressé par le contenu (78 %), vouloir découvrir de nouvelles choses (76 %), ressentir moins de stress (également 76 %) et apprendre quelque chose de nouveau (71 %). Parmi tous les types d’activités culturelles, le principal obstacle à la participation est la croyance que « ce n’est pas pour des gens comme moi ». Les résultats du sondage indiquent que « les publics ont différents besoins et désirs à différents moments ou même simultanément ».

(Hearts and Minds: The Arts and Civic Engagement)

Cette analyse de la documentation internationale tente « de mieux comprendre si les recherches ont démontré que les expériences artistiques de tout genre – que ce soit des expériences traditionnelles du public, les nouvelles expériences d’‘engagement’, l’apprentissage des arts ou la création d’œuvres artistiques en soi – ont une incidence sur l’engagement citoyen. » Une des principales conclusions du rapport est que « les corrélations entre la participation aux arts et les motivations et pratiques d’engagement citoyen sont nombreuses et cohérentes ». Toutefois, « les effets des arts sont vraisemblablement cumulatifs sur une longue période de temps et difficiles à documenter : c’est un mouvement lent plutôt qu’une éruption subite, et il est facile de les prendre pour acquis ».

(Creative Strategies Incubator Findings)

Cette série de neuf présentations vidéo décrit les conclusions « de trois années d’expérimentation stratégique et de leçons communes » de sept organismes artistiques, ayant comme but global une meilleure compréhension « de la façon d’intéresser les publics et de développer des communautés ».

(Time Trumps Money for Visitors to Cultural Organizations)

Ce bref article, qui repose sur diverses sources américaines, maintient que « lorsque les organismes culturels cherchent à attirer des visiteurs, ce n’est pas surtout de l’argent que doivent fournir leurs visiteurs. Ils doivent investir leur temps, ce qui est beaucoup plus compliqué et exigeant que bon nombre de dirigeants s’imaginent. »

Optique culture no 56

Ce rapport récent de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec analyse les spectacles, l’assistance payante et les revenus de billetterie du théâtre, de la danse, de la musique, des spectacles d’humour, des cirques et des spectacles de magie en 2016, en se basant sur une enquête auprès des diffuseurs d’arts de la scène du Québec. Les 17 200 représentations payantes au Québec en 2016 (une augmentation de 1 % par rapport à 2009) ont attiré 7,1 millions de spectateurs payants (une diminution de 5 % par rapport à 2009).

Basé sur un sondage auprès de plus de 2 000 Canadiens (comprenant des échantillons importants de jeunes et d’autochtones), ce rapport présente des données sur la fréquentation des activités liées aux arts et au patrimoine; la participation personnelle aux arts; et les perceptions des activités culturelles et du soutien public des arts. Le rapport conclut qu’il existe « un engagement public élevé envers les arts et la culture au Canada ».

(Showcasing Creativity: Programming and presenting First Nations performing arts)

Fondé sur une « cartographie nationale des programmes accessibles au public de 135 diffuseurs grand public en Australie » en 2015 ainsi que sur un sondage personnalisé de 44 diffuseurs et des entrevues avec 40 producteurs et diffuseurs des arts de la scène, ce rapport décrit « le niveau et les types de programmation des arts de la scène des Premières Nations dans les salles et festivals grand public de l’Australie; la diffusion d’œuvres aux publics; et les motivations et obstacles pour les diffuseurs et producteurs ». La principale conclusion de cette cartographie est que « les arts de la scène des Premières Nations sont sous-représentés dans les salles et festivals grand public de l’Australie », comprenant seulement 2 % des quelque 6 000 œuvres programmées en 2015.

(Americans Speak Out About the Arts)

Fondé sur un sondage en ligne auprès de 3 020 adultes américains en décembre 2015, ce rapport résume les réponses à une série de questions au sujet de l’intérêt pour les arts, l’éducation artistique, le financement public et les avantages pour les particuliers et les collectivités.

Rapport sommaire (Public Opinion on the Value of Books in the English Language Book Sector)

Le fruit de cinq pistes de recherche (deux sondages en ligne, deux séries de groupes de discussion et des interviews avec des personnes-ressources clés), ce rapport résume « les attitudes actuelles des Canadiens anglophones à l’égard de la valeur culturelle et économique des ouvrages imprimés ». De nombreux Canadiens et Canadiennes anglophones consacrent une bonne partie de leurs heures de loisir à la lecture : 80 % d’entre eux passent de cinq à huit heures par semaine à lire, « ce qui correspond à environ un quart de toutes leurs heures de loisir ». La moitié des répondants affirment lire des ouvrages sur support numérique. Un acheteur moyen dépense environ 300 $ par année pour des livres, ce qui correspond à 250 $ par année par adulte anglophone au Canada, ce qui comprend ceux qui n’ont pas acheté de livres au cours de l’année précédente.