Arts Research Monitor articles, category = Economic impacts of the arts

Données probantes canadiennes sur la relation entre les arts, la qualité de vie, le bien-être, la santé, l’éducation, la société et l’économie

Cet examen de la littérature réalisée en mai 2014 résume les conclusions de 46 articles de recherche canadiens sur « les éléments du plaidoyer en faveur des arts, c'est-à-dire les résultats des arts liés à la qualité de vie, au bien-être, à la santé, à la société, à l'éducation et à l'économie ». Le rapport conclut « qu’il existe une myriade d’avantages potentiels aux arts ». Cela étant dit, le rapport met en garde que « les études de liens causals (plutôt que celles fondées sur des associations statistiques) sont très difficiles à réaliser. »

Ce rapport de Statistique Canada examine les répercussions économiques directes des arts, de la culture et du patrimoine au Canada, en utilisant une méthodologie comparable à d’autres secteurs de l’économie. Statistique Canada estime que les répercussions économiques directes des biens et services culturels étaient de 47,8 milliards de dollars en 2010, ou 3,1 % du produit intérieur brut (PIB). En 2010, il y avait 647 300 emplois directement liés aux produits culturels, ou 3,7 % de l’emploi total. Les répercussions économiques directes de la culture (47,8 milliards) sont environ dix fois plus importantes que les répercussions estimées des sports (4,5 milliards).

(Music – A Catalyst for Technology Hubs and Innovative Talent)

Basé sur des entrevues avec 14 professionnels de la technologie ainsi que sur une étude documentaire des recherches se rapportant à la musique et au développement de compétences, ce rapport (appuyé par Music Canada) avance que des environnements musicaux riches aident à attirer des emplois de haute technologie dans des régions locales. Selon l’étude, la musique aide à développer de nombreuses compétences que doivent avoir les travailleurs en haute technologie.

(Sound Analysis: An Examination of the Canadian Independent Music Industry)

Basé en grande partie sur un sondage de 2011 auprès de 502 sociétés musicales et de 1 094 artistes du secteur de la musique indépendante au Canada, ce rapport tente de « déterminer l’envergure et la portée de l’ensemble des milieux de la musique indépendante de propriété canadienne, et de mesurer son importance pour les économies nationale et provinciales ». Les résultats du sondage indiquent que le total des revenus des sociétés de musique indépendante a atteint 292 millions de dollars en 2011. Plus de la moitié des sociétés de musique indépendante (60 %) ont moins de 50 000 $ en revenus, et environ la moitié d’entre elles (46 %) sont des entreprises individuelles.

Un volet de l’Étude cartographique de la danse au Canada – une recherche plus exhaustive sur la présence et la situation de la danse au Canada –, cette analyse documentaire examine plusieurs enquêtes et rapports sur la situation de la danse au Canada, y compris les secteurs de la danse professionnelle, non professionnelle et sociale. L’analyse documentaire est structurée autour de six grands thèmes : politiques, économie, écologie, aspects sociaux, technologies numériques et expression artistique de la danse.

Ce rapport repose sur quatre enquêtes à grande échelle auprès des visiteurs canadiens, américains et étrangers en Ontario, y compris des informations fondamentales sur leurs voyages (données de 2010) et les motivations de leurs voyages (données de 2006). Une des principales constatations du rapport est que les 9,5 millions de touristes culturels d’une nuit ou plus ont un impact économique considérable sur le produit intérieur brut de l’Ontario (3,7 milliards de dollars). Cet impact économique a généré environ 68 000 emplois ainsi que 1,7 milliard de dollars en taxes pour les différents paliers de gouvernement.

L’importance de la diffusion : une étude sur la diffusion des arts au Canada

En plus de fournir un profil des diffuseurs des arts de la scène et de résumer les résultats d’études sur l’assistance aux activités artistiques au Canada, ce rapport examine les bienfaits possibles des arts, y compris leurs effets sur la qualité de vie, le bien-être, l’engagement social, la santé, l’éducation et les collectivités.

(Creative placemaking)

Ce rapport, fondé sur une revue de littérature et plusieurs études de cas, examine la création de lieux axés sur la culture et « sa contribution à l'habitabilité, à la revitalisation économique, à l'entrepreneuriat créatif et aux industries culturelles ». L'étude indique que les efforts de création de lieux culturels « utilisent les arts et la culture pour réanimer les centres-villes et les quartiers, stimuler les industries de création, stabiliser les populations et les emplois et attirer de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises » dans de petites et grandes collectivités.

(The economy of cultural heritage and landscape: A systemic and integrated vision)

Cette étude a créé « l'indice Florens » pour comparer les secteurs de la création artistique et de la culture de huit pays et des régions de l'Italie. Les États-Unis arrivent au premier rang des quatre éléments principaux, ce qui leur donne une note globale de 3,45. Le Royaume-Uni arrive au deuxième rang avec une note de 3,10, suivi de la France (2,91), de l'Italie (2,62), de l'Allemagne (2,56), de l'Espagne (2,28), du Japon (2,20) et de la Grèce (1,62).

(Arts and the GDP: Value Added by Selected Cultural Industries) Note de recherche no 104

Ce rapport de recherche utilise des données du Department of Commerce des États-Unis pour présenter des renseignements sur la valeur ajoutée au produit intérieur brut américain (c.-à-d., l'apport à l'économie de la main-d'œuvre et du capital, plus les taxes sur la production) en 2009 de trois industries :


  • L'édition (y compris l'édition de logiciels) a ajouté 147,7 milliards de dollars à l'économie américaine.

  • Les arts de la scène, les sports et les musées ont contribué 70,9 milliards de dollars.

  • Le cinéma et le secteur des enregistrements sonores ont ajouté 59,8 milliards de dollars à l'économie américaine.

  • Ensemble, ces trois industries culturelles ont contribué 278,4 milliards de dollars.