Arts Research Monitor articles, category = Economic impacts of the arts

Estimations de la contribution directe de la culture au PIB et à l'emploi au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador en 2014.

Estimations de la contribution directe de la culture au PIB et à l'emploi en Ontario et au Québec en 2014.

Estimations de la contribution directe de la culture au PIB et à l'emploi en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba en 2014.

En utilisant la perspective de l’industrie, Statistique Canada estime que les retombées économiques directes des industries culturelles (aussi appelées la valeur ajoutée ou le produit intérieur brut) s’élevaient à 61,7 milliards de dollars au Canada en 2014, soit 3,3 % du PIB du pays. En 2014, il y avait 700 100 emplois directement reliés aux industries culturelles, ou 3,9 % des 18,1 millions d’emplois au pays.

Le rapport de Statistique Canada Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture (IPTC) mesure les retombées directes sur l’économie et l’emploi des arts, de la culture et du patrimoine, comme le compte satellite de la culture (CSC) de 2010. Comme les estimations des IPTC sont basées sur des projections économiques, elles ne sont pas aussi précises que les données du CSC.

(The Economic & Cultural Value of Live Music in Australia in 2014)

En utilisant une analyse coût/bénéfice (basé sur un sondage national des consommateurs ainsi que sur des entrevues avec des propriétaires et des exploitants de salles de spectacles), ce rapport tente d’établir « la valeur de l’apport économique, social et culturel » des spectacles de musique en Australie. La principale conclusion de ce rapport est que, « pour chaque dollar dépensé pour des spectacles de musique en Australie, il y a trois dollars de retombées dans l’ensemble de la communauté australienne ».

Principaux éléments, stratégies efficaces et pourquoi cela vaut la peine (The Mastering of a Music City)

Basé sur une revue de la littérature, plus de 40 entrevues avec des experts et deux groupes de discussion internationaux, ce rapport propose une « feuille de route » pour le développement de la musique, surtout pour le secteur de la musique commerciale, dans les municipalités de n’importe quelle taille, n’importe où au monde. Le rapport esquisse cinq éléments essentiels des « villes musicales » :

  • la présence « d’artistes et de musiciens;
  • des milieux musicaux dynamiques;
  • l’accès à des espaces et des lieux;
  • un public réceptif et engagé; et
  • des compagnies de disque et d’autres entreprises du secteur de la musique ».
(Live Music Measures Up: An economic impact analysis of live music in Ontario)

Basé en grande partie sur un sondage auprès de 372 entreprises dans le secteur de la musique sur scène en Ontario, ce rapport tente d’énumérer les effets des spectacles de musique sur l’économie, l’emploi et les collectivités de l’Ontario. Il se propose également de servir de référence pour mesurer l’évolution du secteur de la musique sur scène.

(Toronto Arts Stats: Public Opinion 2015)

Basé sur un sondage en ligne non aléatoire d’environ 500 résidents de Toronto ainsi que sur trois séances de groupes de discussion, ce rapport indique que 97 % des répondants « estiment que la ville de Toronto tire au moins un avantage des arts ». Les deux avantages les plus souvent sélectionnés sont l’attrait touristique (79 %) et la mise en valeur de la diversité culturelle de la ville (71 %).

Le Compte satellite de la culture examine l’impact économique direct et les emplois du secteur des arts, de la culture et du patrimoine au Canada ainsi que dans les provinces et territoires. Ce lien résume les estimations de l’impact économique direct de la culture au Yukon, aux Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut.