Arts Research Monitor articles, category = Economic impacts of the arts

En se basant sur la perspective du produit de Statistique Canada, les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à :

  • 56 millions de dollars au Yukon, ou 2,1 % du PIB territorial
  • 76 millions de dollars aux Territoires du Nord-Ouest, ou 1,7 % du PIB territorial
  • 48 millions de dollars au Nunavut, ou 2,0 % du PIB territorial

En se basant sur la perspective du produit de Statistique Canada, les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à :

  • 543 millions de dollars au Nouveau-Brunswick, ou 1,7 % du PIB provincial
  • 874 millions de dollars en Nouvelle-Écosse, ou 2,3 % du PIB provincial
  • 108 millions de dollars à l’Île-du-Prince-Édouard, ou 1,9 % du PIB provincial
  • 414 millions de dollars à Terre-Neuve-et-Labrador, ou 1,4 % du PIB provincial

En se basant sur la perspective du produit de Statistique Canada, les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à 25,7 milliards de dollars en Ontario en 2016, ou 3,5 % du PIB provincial. Au Québec, les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à 11,0 milliards de dollars en 2016, ou 3,0 % du PIB provincial.

En se basant sur la perspective du produit de Statistique Canada, les retombées économiques directes des produits culturels en 2016 s’élevaient à  :

  • 7,2 milliards de dollars en Colombie-Britannique, ou 2,9 % du PIB provincial
  • 5,3 milliards de dollars en Alberta, ou 1,7 % du PIB provincial
  • 915 millions de dollars en Saskatchewan, ou 1,3 % du PIB provincial
  • 1,6 milliard de dollars au Manitoba, ou 2,5 % du PIB provincial

En se basant sur la perspective du produit, Statistique Canada estime que les retombées économiques directes des produits culturels s’élevaient à 53,8 milliards de dollars au Canada en 2016, ou 2,8 % du PIB. L’estimation des emplois était de 652 400 en 2016, ou 3,5 % des 18,5 millions d’emplois au pays.

Le rapport récent de Statistique Canada Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture, 2016 (IPTC) propose des estimations des retombées directes sur l’économie et l’emploi des arts, de la culture et du patrimoine, semblable au compte satellite de la culture (CSC) de 2010 et 2013. Comme les estimations des IPTC en 2015 et 2016 sont basées sur des projections économiques, elles ne sont pas aussi précises que les données de 2010 à 2014 (que l’on peut interpréter comme des données « réelles » et non des « prévisions »).

Basé sur un sondage auprès de plus de 2 000 Canadiens (comprenant des échantillons importants de jeunes et d’autochtones), ce rapport présente des données sur la fréquentation des activités liées aux arts et au patrimoine; la participation personnelle aux arts; et les perceptions des activités culturelles et du soutien public des arts. Le rapport conclut qu’il existe « un engagement public élevé envers les arts et la culture au Canada ».

Fondé sur un Sondage sur l’économie axée sur les arts inuits de 2016 conçu sur mesure ainsi que l’Enquête auprès des peuples autochtones de 2012 de Statistique Canada, ce rapport décrit les retombées économiques des arts inuits au Canada. Dans l’ensemble, le rapport constate que « l’économie liée aux arts inuits était à l’origine de 87,2 millions de dollars du PIB du Canada » et avait « soutenu plus de 2 700 équivalents temps plein » en 2016.

Fondé sur un sondage en ligne de 1 410 personnes de 18 ans et plus en septembre 2015, ce rapport examine les perceptions des Québécois à l’égard des artistes, de leur rôle dans la société, des effets du secteur culturel et du rôle du gouvernement dans le soutien de la culture. En général, 77 % des personnes interrogées attachent une importance personnelle aux arts et à la culture. Les taux de participation annuels sont de 78 % pour les cinémas, 71 % pour les arts de la scène et 49 % pour les musées.

Ce rapport présente les résultats d’un sondage téléphonique aléatoire auprès de 1 004 résidents de l’Ontario de 18 ans et plus réalisé au début de mars 2017. Sa marge d’erreur est de plus ou moins 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Les personnes interrogées devaient répondre à une série de questions au sujet de leur perception des arts en Ontario, et notamment à des questions portant expressément sur la qualité de vie, le bien-être, l’identité, l’appartenance et le financement public des arts. Une vaste majorité d’Ontariens et d’Ontariennes estiment que les arts sont assez ou très importants dans leur vie (85 %) et dans celle de leur collectivité (90 %).