Arts Research Monitor articles, category = Social outcomes

(The Social Effects of Culture: A Literature Review)

Cet examen de l’état des recherches, qui porte sur des publications de langue anglaise parues depuis 2000 sur les effets autres qu’économiques de la culture, fait état d’un « déluge de parutions récentes attestant des effets (le plus souvent positifs) de la mobilisation et de l’intérêt pour les arts, et dans une moindre mesure, pour le patrimoine ».

(Social Impacts and Benefits of Arts and Culture: A Literature Review)

Ce rapport « se veut un état des recherches en matière de théorie, de données probantes, de cadres de mesures et d’indicateurs » des bienfaits sociaux de la culture. La revue constate une « abondance de preuves sur les effets positifs des arts et de la culture dans la société », tout en notant l’absence de « consensus sur la façon de mesurer les résultats ».

(A Review of Research Related to the Benefits of Arts Engagement)

Ce rapport succinct s’intéresse à quelques études sur les avantages sociaux et économiques du soutien pour les arts. Il constate que « les gens tirent de nombreux avantages d’un milieu artistique et culturel dynamique dans leur collectivité et que participer ou s’intéresser aux activités artistiques et culturelles a certains effets positifs sur le bien-être individuel ».

(Artful Living: Examining the Relationship between Artistic Practice and Subjective Wellbeing Across Three National Surveys)

Ce rapport indique qu’il existe « de nombreuses preuves qu’une pratique artistique est associée à une satisfaction de vivre supérieure, une image de soi positive, une réduction de l’anxiété autour du changement, une plus grande tolérance et une ouverture envers la diversité des autres ainsi que dans certains cas, à un désintérêt pour les valeurs du matérialisme et l’acquisition de biens ». En général, les ensembles de données reflètent des pratiques artistiques des amateurs plutôt que des professionnels des arts.

(Connecting Australians: Results of the National Arts Participation Survey)

Fondé surtout sur une enquête auprès de plus de 7 500 Australiens de 15 ans et plus (ainsi que sur des enquêtes semblables en 2009 et 2013), ce rapport propose des données importantes sur la participation aux arts en Australie, sur la reconnaissance de la valeur des arts et sur les attitudes envers les arts. Une des principales constatations de ce rapport est que 98 % des Australiens s’étaient intéressés d’une façon quelconque aux arts en 2016.

(Hearts and Minds: The Arts and Civic Engagement)

Cette analyse de la documentation internationale tente « de mieux comprendre si les recherches ont démontré que les expériences artistiques de tout genre – que ce soit des expériences traditionnelles du public, les nouvelles expériences d’‘engagement’, l’apprentissage des arts ou la création d’œuvres artistiques en soi – ont une incidence sur l’engagement citoyen. » Une des principales conclusions du rapport est que « les corrélations entre la participation aux arts et les motivations et pratiques d’engagement citoyen sont nombreuses et cohérentes ». Toutefois, « les effets des arts sont vraisemblablement cumulatifs sur une longue période de temps et difficiles à documenter : c’est un mouvement lent plutôt qu’une éruption subite, et il est facile de les prendre pour acquis ».

Basé sur un sondage auprès de plus de 2 000 Canadiens (comprenant des échantillons importants de jeunes et d’autochtones), ce rapport présente des données sur la fréquentation des activités liées aux arts et au patrimoine; la participation personnelle aux arts; et les perceptions des activités culturelles et du soutien public des arts. Le rapport conclut qu’il existe « un engagement public élevé envers les arts et la culture au Canada ».

(Americans Speak Out About the Arts)

Fondé sur un sondage en ligne auprès de 3 020 adultes américains en décembre 2015, ce rapport résume les réponses à une série de questions au sujet de l’intérêt pour les arts, l’éducation artistique, le financement public et les avantages pour les particuliers et les collectivités.

Fondé sur un sondage en ligne de 1 410 personnes de 18 ans et plus en septembre 2015, ce rapport examine les perceptions des Québécois à l’égard des artistes, de leur rôle dans la société, des effets du secteur culturel et du rôle du gouvernement dans le soutien de la culture. En général, 77 % des personnes interrogées attachent une importance personnelle aux arts et à la culture. Les taux de participation annuels sont de 78 % pour les cinémas, 71 % pour les arts de la scène et 49 % pour les musées.

Ce rapport présente les résultats d’un sondage téléphonique aléatoire auprès de 1 004 résidents de l’Ontario de 18 ans et plus réalisé au début de mars 2017. Sa marge d’erreur est de plus ou moins 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Les personnes interrogées devaient répondre à une série de questions au sujet de leur perception des arts en Ontario, et notamment à des questions portant expressément sur la qualité de vie, le bien-être, l’identité, l’appartenance et le financement public des arts. Une vaste majorité d’Ontariens et d’Ontariennes estiment que les arts sont assez ou très importants dans leur vie (85 %) et dans celle de leur collectivité (90 %).