Arts Research Monitor articles, category = Arts discipline information

(Paying Artists: Valuing Art, Valuing Artists)

Contrairement à quelques autres pays dont le Canada, il n’y a pas de barème de droits au Royaume-Uni pour les artistes visuels lors de l’exposition de leurs œuvres dans des musées d’art. La campagne Paying Artists (« Payer les artistes »), qui tente d’y remédier, a produit une série de rapports de recherches à ce sujet. Le rapport Phase 1 Findings résume les résultats d’un sondage réalisé en 2013 auprès de 1 061 artistes.

Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d’art sur le marché du travail au Canada

Fondé sur les données de l’Enquête nationale auprès des diplômés de 2013 et de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, ce rapport examine la situation sur le marché du travail des diplômés des arts ainsi que la formation postsecondaire des artistes au Canada.

Vue d’ensemble des recherches actuelles en neuroscience (The Benefits of Music Education)

Ce document propose un résumé pratique des recherches récentes en neuroscience sur les effets de la musique sur la santé mentale et le bien-être. Il affirme que « les neuroscientifiques démontrent qu’il y a une relation causale entre l’étude de la musique et le développement intellectuel ».

(National Center for Arts Research: Volume II Report)

Ce rapport, qui renferme des « informations basées sur des données probantes au sujet de la santé des organismes artistiques et culturels aux États-Unis », se fonde sur des renseignements sur plus de 55 000 organismes artistiques et culturels. Il s’agit d’un rapport très détaillé contenant des données sur 128 indices ainsi que des analyses approfondies de 26 indices.

(The neurochemistry of music)

Passant en revue 400 rapports de recherche portant sur les effets neurochimiques de la musique, cet article indique qu’il a des preuves « prometteuses bien que préliminaires » que la musique a des effets positifs sur « (i) les récompenses, la motivation et le plaisir; (ii) le stress et l’éveil; (iii) l’immunité; et (iv) l’affiliation sociale ».

Étude cartographique de la danse au Canada

Cette enquête à grande échelle, à laquelle ont participé 8 124 Canadiens de 16 ans ou plus, avait pour but « de dresser un portrait plus clair des gens qui dansent au Canada et de savoir où et pourquoi ils dansent ». La majorité des répondants « participent à des activités de danse de manière récréative » (5 948, ou 73 %). Les autres répondants étaient des professionnels de la danse (2 176, ou 27 %). Les répondants ont fait état de 190 différentes formes de danse auxquelles ils participent.

Les nouveaux modèles adoptés par les artistes, les groupes et les organismes de théâtre

Dans une situation où « le nombre d’artistes qui tent[ai]ent de lancer de nouvelles compagnies dépasse l’augmentation du financement disponible », ce rapport fondé sur une analyse de rapports canadiens récents et pertinents, tente de déterminer « les modèles, pratiques et approches clés adoptés ou adaptés par les artistes, groupes et organismes de théâtre afin d’assurer la viabilité et la prospérité de leur création artistique ».

(Importance of Live Theatre)

Basé sur un sondage téléphonique aléatoire de Nanos Research auprès de 1 000 Canadiens pour le compte de la Professional Association of Canadian Theatres (PACT) en mars 2014, ce court rapport et sa fiche sommaire indiquent que de nombreux Canadiens attachent de l’importance au théâtre dans les collectivités canadiennes. Les résultats du sondage indiquent que 84 % des Canadiens sont d’avis que le théâtre joue un rôle important ou un peu important dans « la création de collectivités vivantes partout au Canada où il fait bon vivre ».

Basée sur diverses sources de Statistique Canada, cette courte fiche de renseignements présente le nombre de compagnies de théâtre au Canada avec leurs revenus et dépenses, la contribution du théâtre à l’économie canadienne, les dépenses des ménages pour des billets et le nombre d’artistes et d’étudiants de théâtre ainsi que leurs revenus.

Selon l'enquête bisannuelle de Statistique Canada sur les arts de la scène, les revenus d’exploitation de l’ensemble du secteur ont totalisé 1,48 milliard $ en 2012, un recul de 3,1 % par rapport à 2010. (Les pourcentages de changement de cet article n’ont pas été ajustés pour l’inflation.) En 2012, les revenus d’exploitation de l’ensemble des organismes de la scène sans but lucratif ont totalisé 783 millions $, ce qui représente 53 % du total sectoriel de 1,48 milliard $, une augmentation de 4,5 % par rapport à 2010. Les revenus provenant des ventes de produits et services sont à l’origine de 49 % des revenus d’exploitation, suivis des subventions du secteur public (26 %), des contributions du secteur privé (24 %) et des autres revenus (2 %). Collectivement, les dépenses d’exploitation (794 millions $) ont surpassé les revenus de 11 millions $, laissant un déficit net correspondant à 4,5 % du total des revenus. Les salaires, les traitements et les avantages sociaux (sans les honoraires versés aux contractuels) représentent 35 % des dépenses des organismes de la scène sans but lucratif. En 2012, l’assistance totale aux 48 500 représentations a été de 13 millions, soit une assistance moyenne de 267 par représentation.